Tribune libre de Hélène Coddeville :

Le monde associatif m'interpelle


Publié / Actualisé
Depuis le début de ma campagne, plusieurs associations m'ont contactée dont Agir, une association rurale représentée par Monsieur Zimmermann qui m'a interpellée à Saint-Leu. Le monde associatif n'est pas assez écouté sur les thèmes dont l'État a compétence.
Depuis le début de ma campagne, plusieurs associations m'ont contactée dont Agir, une association rurale représentée par Monsieur Zimmermann qui m'a interpellée à Saint-Leu. Le monde associatif n'est pas assez écouté sur les thèmes dont l'État a compétence.

Il faut que les dossiers sur la pauvreté soient mieux pris en compte et portés à Paris :

- Taux de chômage de 50% dans les hauts

- Logements sociaux peu entretenus ni mis aux normes par les bailleurs sociaux

- Problème pour se chauffer avec l'hiver qui s'installe 

- Transparence douteuse sur l'utilisation de l'argent public

À partir du 1 er juillet, je suis prête à travailler avec les associations, porter les problèmes au parlement et au ministère pour qu'ils soient entendus. Discuter avec le préfet, la présidente de région et le président du département. Je demande, dès le ter juillet l'ouverture d'une commission d'enquête, auprès du Président de la République et du ministre des Outre-Mer pour savoir comment l'argent public est réparti entre les associations et les entreprises publiques dans la 7ème circonscription.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !