Tribune libre de Giovanni Payet :

1ere circonscription : merci à nous tous, citoyens et citoyennes de Saint-Denis


Publié / Actualisé
La voix citoyenne est ce nouveau visage dans le paysage politique que vous voyez et suivez depuis plusieurs mois déjà. Certains nous ont considérés comme un parti politique qui s'essoufflerait vite et comme des candidats de second plan. Mais La voix citoyenne a su se faire entendre par un travail de terrain, propre, honnête et sincère. Nous avons offert la parole à tou. te.s, et nous nous sommes engagé.e.s à défendre l'intérêt général contre les intérêts particuliers.
La voix citoyenne est ce nouveau visage dans le paysage politique que vous voyez et suivez depuis plusieurs mois déjà. Certains nous ont considérés comme un parti politique qui s'essoufflerait vite et comme des candidats de second plan. Mais La voix citoyenne a su se faire entendre par un travail de terrain, propre, honnête et sincère. Nous avons offert la parole à tou. te.s, et nous nous sommes engagé.e.s à défendre l'intérêt général contre les intérêts particuliers.

Nous avons dû expliquer, dénoncer les fausses promesses et les mensonges de nombreux.ses candidat.e.s aux élections  législatives :

Non, un.e député.e ne titularise pas les agents d’une mairie, du département ou de la région ;
Non, un.e député.e ne fait pas une loi pour ouvrir la route du littoral ;
Non, un.e député.e n’est pas un.e opposant.e bête et méchant.e à la politique d’un gouvernement ;   

Oui, un.e député.e travaille avec toutes les voix ;
Oui, un.e députée consacre tout son temps à sa mission que les citoyen.ne.s lui ont confié ;

Nous avons constaté les pratiques illégales de plusieurs candidat.e.s :

Non, il est interdit de distribuer des tracts politiques dans une cour d’école aux parents et aux enfants,
Non, il est interdit et immoral de demander aux citoyen.ne.s de distribuer des tracts en échange de l’obtention d’un logement  social,

Oui, chacun par son engagement, ses actions quotidiennes, ses différentes activités a une place, une responsabilité et une voix  dans le projet de la société réunionnaise ;
Oui, chacun doit s’émanciper de ceux et celles qui l’aliène ;

Ensemble, nous continuerons à nous mobiliser pour que les citoyen.ne.s s’expriment avec clairvoyance et force dans les  prochaines échéances électorales. Nous combattrons avec vigueur l’abstention car le vote est un droit incessible et le fruit de luttes  centenaires.

Ensemble, nous construirons le prochain contrat social et écologique réunionnais, qui apportera des réponses précises aux  enjeux démographiques, sociaux, environnementaux et économiques que vont connaître Saint-Denis et La Réunion dans les 50  prochaines années. Ce contrat social et écologique sera l’expression de toutes nos voix.

Nous tenons sincèrement à remercier tou.te.s les citoyen.ne.s qui nous ont offert leur confiance.  Nous appelons chacun des citoyen.ne.s à aller voter pour leurs convictions. Mais nous n’appelons à voter pour aucun candidat  car ils ne répondent pas aux valeurs de La voix citoyenne. Chaque citoyen est libre de son choix, de son vote.

Comme nous l’avons dit et écrit dans l’entre deux tours des présidentielles, l’heure n’est pas à donner des consignes de vote  comme cela se faisait il y a vingt ans, et puis… comme i dit en créole “Cochon ou boeuf y commande pas la corde” ! Il.elle.s sont  libres de leurs opinions et de leurs engagements. Nous ne sommes pas propriétaires de la voix des citoyen.ne.s !

Demain, nous travaillerons, avec acharnement, avec toutes les forces vives de La Réunion, ainsi que l’ensemble des femmes et  hommes élu.e.s de notre territoire, pour que ce contrat soit mis en œuvre et respecté par chacun d’entre nous.

Giovanni Payet

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !