Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Monsieur le Préfet, une solution doit être trouvée le plus rapidement possible


Publié / Actualisé
Le député Jean-Hugues Ratenon a écrit la lettre suivante au préfet : "Le climat autour de la convention canne, laisse penser à un conflit qui risque de s'enliser du fait du comportement de certains partenaires. Cela est inadmissible, qu'après plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois, nous soyons toujours dans une telle situation de mépris vis-à-vis de nos planteurs.
Le député Jean-Hugues Ratenon a écrit la lettre suivante au préfet : "Le climat autour de la convention canne, laisse penser à un conflit qui risque de s'enliser du fait du comportement de certains partenaires. Cela est inadmissible, qu'après plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois, nous soyons toujours dans une telle situation de mépris vis-à-vis de nos planteurs.

Je rappelle que la plantation de canne fait partie de notre histoire et de notre civilisation Réunionnaise. Et que nous sommes encore, aujourd’hui en 2022, dans une relation de dominant et de dominé, cela ne peut plus durer. Croire que les agriculteurs vont rester les bras croisés et subir cette situation est une erreur d’appréciation.

C‘est pour cette raison que, comme les agriculteurs représentés par l’intersyndical, je demande moi aussi que l’ensemble des négociations est lieu uniquement en préfecture et sous votre présidence.

Je demande à ce que l’état exige de Téréos, toute la transparence sur leur fonctionnement et notamment dans l’utilisation des aides publiques et ces conséquences sur la vie des agriculteurs.

En conclusion Monsieur le Préfet, comprenez qu’une solution doit être trouvée le plus rapidement possible afin que nos planteurs et leurs familles puissent démarrer cette campagne sucrière sereinement".

 

   

1 Commentaire(s)

Jaco, Posté
personne ne relit ses courriers pour corriger'''''''''''' ET CET HOMME EST DEPUTE ET REPRESENTE LES REUNIONNAIS A L'ASSEMBLEE