Musique :

Sours Perkisyon à la rencontre de ses maîtres


Publié / Actualisé
Le groupe de musique de la Source, Sours Perkisyon, part du 12 juillet au 1er août 2007 en stage de percussions à Salvador de Bahia au Brésil. Pour les neuf musiciens, ce voyage est l'occasion de se perfectionner mais aussi d'aller aux racines de leur musique de prédilection en rencontrant un maître du genre.
Le groupe de musique de la Source, Sours Perkisyon, part du 12 juillet au 1er août 2007 en stage de percussions à Salvador de Bahia au Brésil. Pour les neuf musiciens, ce voyage est l'occasion de se perfectionner mais aussi d'aller aux racines de leur musique de prédilection en rencontrant un maître du genre.
C'est un peu le rêve de tout artiste : rencontrer les maîtres de sa discipline. Neuf musiciens du groupe dionysien Sours Perkisyon vont le réaliser. Du 12 juillet au 1er août 2007, ils vont suivre des cours à l'atelier du maître Lua Rasta, au Brésil, à Salvador de Bahia. Leur but est de se perfectionner dans la musique afro-brésilienne, qu'ils pratiquent depuis près de vingt ans maintenant, quand le groupe s'est monté dans le quartier de la Source. Le principe ? Jouer de la musique brésilienne avec des instruments africains. Au Brésil, c'est presque une institution. La transe, les instruments qui virevoltent, les danses endiablées, les rythmes venus des entrailles de la cité brésilienne... pour Sours Perkisyon, se rapprocher des racines de la musique est indispensable pour l'évolution du groupe.

Ouvrir des écoles de percussions

Ainsi, pendant dix jours, les neuf musiciens stagiaires vont, auprès du maître Lua Rasta, recevoir des cours sur la technique de percussions, une initiation à la capoeira et étudier la musique traditionnelle brésilienne. Il est même prévu que le groupe participe à un défilé de rue, organisé par l'atelier, très réputé à Salvador. En la matière, Sours Perkisyon n'est pas novice : le groupe est même le pionnier en la matière dans notre île. Mais cela reste un véritable honneur pour tous ces musiciens dont le plus jeune est âgé d'à peine 17 ans.
L'aboutissement de ce projet est le résultat d'un long travail pour récolter les 30 000 euros nécessaires à sa réalisation. 10 000 euros ont été apportés par la mairie de Saint-Denis, 8 000 euros viennent de la Région et 4 000 du Département.
Au retour de ce fabuleux voyage, l'idée est de consolider le partenariat en créant un jumelage avec l'Atelier. Sours Perkisyon envisage également d'ouvrir des écoles de percussions dans les quartiers sensibles de Saint-Denis et de travailler à l'insertion des jeunes. Car la musique adoucit les m?urs. Même la plus endiablée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !