Direction de l'office départemental de la culture :

Les artistes se rebiffent


Publié / Actualisé
Le conseil général va bientôt attribuer le poste de directeur de l'office départemental de la culture et gestionnaire des théâtres départementaux de Champ Fleuri et de Saint-Gilles. La fonction est actuellement exercée par Jacques Dambreville. Il est candidat à sa propre succession. Sa candidature a provoqué une levée de boucliers chez certains artistes. Constitués en "collectif des acteurs culturels Réunionnais favorables au changement à l'ODC", ils réclament le départ de Jacques Dambreville et l'implication des théâtres départementaux dans "un véritable développement culturel". Le collectif est représenté par Danyel Waro et a choisi Sandrine Ebrand comme porte-parole.
Le conseil général va bientôt attribuer le poste de directeur de l'office départemental de la culture et gestionnaire des théâtres départementaux de Champ Fleuri et de Saint-Gilles. La fonction est actuellement exercée par Jacques Dambreville. Il est candidat à sa propre succession. Sa candidature a provoqué une levée de boucliers chez certains artistes. Constitués en "collectif des acteurs culturels Réunionnais favorables au changement à l'ODC", ils réclament le départ de Jacques Dambreville et l'implication des théâtres départementaux dans "un véritable développement culturel". Le collectif est représenté par Danyel Waro et a choisi Sandrine Ebrand comme porte-parole.
"Depuis plus de10 ans l'élan de cet outil culturel déterminant ne cesse de s'affaiblir en termes de fréquentation comme de programmation portant ainsi préjudice aux plus petites structures " estime le collectif. Il ajoute que "l'ODC semble avoir perdu son âme d'office départemental de la culture qui pourtant justifiait son importance et ses moyens". Les artistes affirment également que "l'ODC ne cesse de s'éloigner de l'actualité de la création réunionnaise et des préoccupations culturelles de la population".

Le collectif souhaite donc que les théâtres départementaux s'ouvrent "sur le présent et sur l'avenir et qu'ils soient participants d'un véritable développement culturel". Les artistes demandent aussi que l'ODC valorise ces espaces et favorise leur "accès à des artistes et un public plus diversifiés"

Le contrat de Jacques Dambreville, un mandat de six ans, devait s'achever en février 2009. Son contrat a été prolongé jusqu'en juin 2009. Pascal Montrouge, directeur d'une compagnie de danse, est pour le moment le seul autre candidat au poste de directeur de l'ODC.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !