Spectacle de la compagnie Käfig :

Quand le hip hop rencontre le concerto


Publié / Actualisé
Ce mardi 3 avril 2012, le Téat de Champ Fleuri a vibré sous les pas et les rythmes hip hop de la compagnie Käfig. Cet après-midi, le temps d'un spectacle, ils étaient ainsi plus de 600 élèves de primaires, collèges et lycées à découvrir "Récital". Un spectacle de la compagnie qui mêle l'énergie du hip-hop aux sonorités du violon.
Ce mardi 3 avril 2012, le Téat de Champ Fleuri a vibré sous les pas et les rythmes hip hop de la compagnie Käfig. Cet après-midi, le temps d'un spectacle, ils étaient ainsi plus de 600 élèves de primaires, collèges et lycées à découvrir "Récital". Un spectacle de la compagnie qui mêle l'énergie du hip-hop aux sonorités du violon.
Quand le hip hop rencontre le concerto ou quant un musicien et six danseurs acrobates dialoguent... Pendant plus d'une heure, les figures hip hop se sont enchaînées, alliant harmonie et rigueur pour le plus grand plaisir des 600 élèves. Dans la salle du Téat de Champ Fleuri, on a applaudi, on a ri...

Pour Nathalie Ébrard du Téat Champ Fleuri, il s'agissait de "répondre à une demande des établissements scolaires". "Le hip hop est très ancré dans la culture réunionnaise et touche un public très large", explique-t-elle.

À la fin du spectacle, les élèves ont pu échanger avec les danseurs pendant une vingtaine de minutes.

Dans le cadre du festival Big Up 974, la compagnie de danse hip hop se produira ce mardi soir à 20 heures, puis demain à 10 heures pour le public scolaire, et 18 heures pour le grand public.

Par "Récital", Käfig a voulu bouleverser les règles du jeu et déstabiliser sa propre vision du hip hop. Cet après-midi, la compagnie a réussi son pari.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !