Culture japonaise :

Les otakus débarquent à La Réunion


Publié / Actualisé
Le phénomène otaku bien que timide dans l'île est présent depuis quelques années. Ce phénomène originaire du Japon se rattache aux personnes adeptes de la culture geek (fan des technologies numériques) et de l'imaginaire asiatique (mangas, animes, jeux-vidéo...) Ces passionnés péi sont de plus en plus nombreux mais difficile à recenser. Ils évoluent dans des cercles fermés, cloisonnés, ou en électron libre et bénéficient de peu de médiatisation. Rencontre avec ces fans d'un genre nouveau.
Le phénomène otaku bien que timide dans l'île est présent depuis quelques années. Ce phénomène originaire du Japon se rattache aux personnes adeptes de la culture geek (fan des technologies numériques) et de l'imaginaire asiatique (mangas, animes, jeux-vidéo...) Ces passionnés péi sont de plus en plus nombreux mais difficile à recenser. Ils évoluent dans des cercles fermés, cloisonnés, ou en électron libre et bénéficient de peu de médiatisation. Rencontre avec ces fans d'un genre nouveau.

Lorsqu’on rencontre Philippe Barcaville 21 ans fondateur du site Otaku 974, rien ne le distingue à priori des autres jeunes de son âge, mais il suffit d’entamer la conversation pour comprendre que c’est un de ces grands passionnés : " j’ai été converti par ma sœur et depuis je suis féru de shonen (mangas masculin), jeux vidéo, animes. Je suis séduit par le graphisme, les personnages stylés, et j’affectionne particulièrement les scènes de combats qui s’apparentent à de vrais ballets aériens où le surnaturel est omniprésent. " Il explique que cet univers bien que virtuel et fantasmagorique est plus attrayant que la réalité sociale et économique actuelle, un moyen de s’évader et de vivre des aventures héroïques par procuration.

Le phénomène est certes générationnel mais son développement est largement favorisé par une technologisation de plus en plus forte du quotidien. C’est principalement par ce biais que l’otakisme tend à se démocratiser sur l’île. Philippe Barcaville n’a pas hésité à surfer sur cette vague en créant son propre site : " il existe depuis fin 2011 et la communauté Otaku 974 compte 1400 membres. Internet, les réseaux sociaux nous permettent d’échanger, de nous rencontrer et aussi d’être mis en lumière. " Une cybertisation des relations humaines qui pose la question d’un risque de désociabilisation et de sédentarité chez ces adeptes. Le terme otaku n’a pas mauvaise presse en occident, mais au pays du soleil levant, il n’en n’est pas de même. Il désigne souvent des individus repliés sur eux-mêmes et ne vivant que pour une passion : poupée, culte d’une idole, ordinateur, jeux vidéo… Poussé à l’extrême on parle " hikikomori " des fanatiques qui restent cloîtrés chez eux, littéralement emmurés.
 
Difficile de mesurer ce risque ici à La Reunion, même s’il n’est pas à exclure, chaque otaku exerce sa passion comme il l’entend et décidera donc seul des limites qu’il s’imposera. Le jeune Philippe Barcaville pense qu’il peut y avoir certains comportements déviants, même si la rupture sociale et l’enfermement touchent selon lui très peu d’otaku, ils seraient des cas isolés. Pour ce qui est de l’image que cela peut véhiculer, il reconnaît se sentir parfois marginalisé : " je ne crois pas que la société réunionnaise nous stigmatise, mais il peut y avoir une incompréhension, certains ne trouvent pas ça très constructif et les parents peuvent avoir peur de la place que peut prendre cette passion. "

Une passion qui prend du temps, de la place et qui discrètement prend de l’ampleur, le phénomène " otaku " peut-il s’inscrire dans la durée ici à La Réunion, où s’essouffler doucement ?

Otakisme, simple effet de mode ?

Même s’il relève du simple phénomène de mode dans notre société, il n’est pas à négliger et pour le moment celui-ci gagne du terrain. Gilles, alias Tokai 29 ans, animateur bénévole de l’émission " konichiwa " sur les ondes d’une radio local et également membre fondateur de l’association cosplay.re (organisatrice d’événements autour de l’univers manga, musique asiatique et jeux vidéo) se souvient de ces débuts de chroniqueurs à la radio : " c’était en 2000 et nos auditeurs étaient un noyau d’habitués qui à l’époque, nous contactait par téléphone. " Depuis l’animateur a assisté à une petite révolution : " Il faut savoir qu’on départ on était deux à faire tourner l’émission, aujourd’hui il y a 10 chroniqueurs, et bien que je n’ai pas de chiffres officiels, je sais que mon audimat est en nette augmentation simplement par la fréquentation de notre page officielle, j’ai de plus en plus de retours positifs, des commentaires, des dédicaces qui nous viennent principalement d’adolescents. "

Les nouveaux outils d’information et de communication sont la pierre angulaire sur laquelle repose l’expansion du phénomène otaku. De plus en plus de jeunes communautés virtuelles voient le jour sur le net, des êtres intra-connectés qui entretiennent des liens ténus et se réinventent une vie sociale sur la toile. Des rencontres et de petites manifestations telles que des tournois de jeux vidéo sont organisées à leurs initiatives. L’association cosplay.re est la seule à organiser des manifestations de cosplay (néologisme des termes " costume " et " play " qui consiste à jouer le rôle de personnages de mangas, animes ou autres en reproduisant les costumes, chevelures, maquillage) sur l’île. Elle en est à sa sixième édition, avec plus de 500 passages sur la journée pour la dernière édition. Une manifestation dont le moment phare reste le défilé des cosplayers en clôture de journée. L’évènement majeur autour de la culture geek et de la " japanimation " à La Réunion reste le festival des Gamers qui en est à sa troisième édition - même s’il n’ouvrira pas ses portes en 2014 au grand dam des fans -, le site de la Nordev à Saint-Denis promet un beau festival 2015 qui s’annonce plein de surprises.

L’expansion de la culture nippone a le vent en poupe à La Réunion, ce marché très florissant génère de nombreux bénéfices, aussi voit-on de plus en plus de boutiques mais également de restaurants type bar à sushis sur la place. Un business qui fait la manne des grandes multinationales du jeu vidéo et de l’animation qui multiplient les créations et les nouveautés toujours plus attractives pour les consommateurs. Gilles n’hésite pas quand il s’agit de sa passion : " je peux aller de 300 à 500 euros quand il s’agit d’une figurine d’exception, parce que là c’est le graal du graal, sinon en moyenne par mois je tourne autour de 150 euros. "

Le phénomène Otaku n’est pas encore à son apogée ici à La Réunion, mais comme de nombreux autres effets de mode on peut imaginer que celui-ci finira par s’essouffler et s’éteindre. Philippe Barcaville reste mesuré quant à l’avenir : " cette passion m’a aidé à construire mon univers et à m’ouvrir aux autres. J’aimerais franchement faire un métier en rapport avec ça, peut-être travailler dans le domaine de l’animation. Mais je ne sais pas dire si plus tard j’y consacrerais autant de temps. " Gilles otaku de la première heure a sa passion chevillée au corps : " je suis informaticien de métier, faut dire que ça aide, moi j’ai évolué avec ça et je ne pense pas qu’en prenant de l’âge les choses changent. "

Irréductible Otaku ou pas, tous deux rêvent d’une mini Japan Expo à la Réunion. En attendant que ce doux rêve ne devienne peut-être réalité, la Japan Expo de Paris qui fête sa quinzième édition ouvrira ses portes le 2 juillet prochain en métropole, une opportunité peut-être pour certains privilégiés de plonger avec bonheur dans leur univers favori.

Ingrid Koenig pour www.ipreunion.com

   

13 Commentaire(s)

Lyuna, Posté
Oui, vous avez raison : les otaku sont tous des (supprimé pour injures - webmaster ipreunion.com) bons à jetter dans la rivière parce qu'ils pètent plus haut que les autres et qu'ils sont tous riches et orgueilleux. En plus ils sont (supprimé pour injures - webmaster ipreunion.com), anti-sociales, enfermés dans leur caze et qu'ils ont crée un groupe juste pour faire rager les gens... c'est vrai, c'est vrai. Venez pas si vous n'avez pas assez de tunes les gars. C'est clair qu'un groupe crée par un passionné qui voulait juste rassembler des gens pour le plaisir de partager et qui n'a rien pensé de ce que vous dites ça n'a aucune importance. Venez pas, dans ce cas. Signé : une fille fille à sa maman qui est majeur depuis longtemps, qui travaille, qui est otaku et qui s'en fout si les gens ne la connaissent pas, qui continue sa passion, qui le vit très bien et qui regardera encore du Dragon Ball Z ou du Albator à l'âge de 90 ans. Bisoux (ou pas) aux rageux.
Et arrêtez de toujours croire que les "têtes d'affiches" vivent la belle vie! Vous n'avez AUCUNE idée du nombre de malades qui squattent notre vie privée ou encore nos réseaux sociaux. On a tous des problèmes, Otaku974 c'est juste un groupe pour se détendre. Malgré les menaces des rageux, les "fortes têtes" comme vous dites se battent pour faire durer le groupe. Vous vous sentez humiliés ? Mais est-ce que vous avez déjà été menacés de pire encore ?! Vous avez déjà essayer de gérer un groupes au moins ? Et depuis quand les gens qui économisent pendant des mois pour se payer un goodies à 500 euros sont des fils à papa ? Les com des rageux mais ça fait vraiment peine à voir... les gérants d'otaku sont des types normaux c'est tout, c'est la population qui les prends pour des stars (faut pas oublier qu'ils sont une bande de potes aussi comme tout l'monde). Si vous avez envie de leur parler, c'est pas interdit. Dans le cas où vous vous sentez "rejeté" c'est que y a une problème de communication c'est tout hein. Perso oui, j'ai déjà vécu le fait d'être jeté comme un sac à m*rde et pourtant ça m'empêche pas d'être là à poster des trucs sympa. Ca suffit les "oui mais vous pouvez pas comprendre", on échange pour voir ? En deux jours vous comprendrez qu'il y a beaucoup plus d'efforts que ça de la part des gens qui supportent des cas qui sont bien pires que des "j'ai même pas eu droit à un bonjour". C'est pas une question de contredire, c'est juste la vérité. Des critiques il y en aura toujours, quoiqu'on fasse alors si ça ne vous plaît pas, créez votre propre truc et kiffez tous ensemble de votre côté (c'est pas interdit). Et puis il n'y a pas que les gérants sur Otaku974, on est 1400 je le rappelle (faut pas se résumer qu'à un petit groupe lors d'une sortie). Bref, posez-vous quelques minutes, prenez le temps de vivre et passez à autre chose (peut-être qu'il faudrait rencontrer d'autres membres pour vous faire une meilleur idée de la communauté). Ceci est et sera mon ultime passage sur cet article.
Un moukat, Posté
Otaku i bless' dan' l'sud, dan l'nord: Partout! GG
Et au fait, pour les gens qui sont pas contents, j'ai envie de vous dire que se plaindre c'est bien du moins un avis constructif ça permet d'faire avancer le groupe mais pour répondre à Eléanore: Tu le connais de par son surnom et juste par le fait que tu l'as vu ou vu la bande, ce sont des gens qui se la pètent? Ha oui... Jamais juger un livre par sa couverture: Oublie pas ça marmay.

Au lieu batay, critiqué: Met la main ensemb'. Zot nana la même passion mais zot i trouve le moyen batay... Faut pas! Au contraire, faut continuer dans la même voie, fais band trin ensemble et montrer que band z'Otakus La Réunion i dort pas!
Big up en tout cas.
Eléanore, Posté
J'avais déjà entendu parler des Otaku974 dans mon lycée. Ils avaient une petite notoriété dans ma classe. Fan d'Asie aussi j'hésitais alors d'en faire partie. Ils faisait des sorties qui me faisait rêver et une fois ils avait organiser un truc au FUJIYA. Alors incognito je m'y suis rendu histoire de les voir un peu de loin et espérer parler au "Papatriache" comme tout le monde le disait. Et la je fus deçue de constater que c'était qu'une bande de fils/filles à parents qui se la péter parce que... Bah pourquoi? Parce que vous vous sentez au dessus des autres? Parce que vous avez les moyens de dépenser 500e dedans? Parce que dans ce resto vous pensiez mieux savoir que tout le monde sur cette culture? Vous me faites marrer.
Otaku-troll, Posté
Otaku 974 c'est des anti sociale et des no-life et gamin majeur qui aime encore à leur age les manga :v ?

absurde cette génération de personne Immature , surtout se "cosplayer " ? se dégiser :o on aura tous vue XD
Onisan, Posté
Moi je suis d'accord avec Rash. Arrêtez de le contredire parce que vous avez pas vécue ça. Oui il y'a d'une part ceux qui le voit comme une famille est ceux qui auront toujours tort dans le groupe. Avant ou après, y'a toujours ceux qui ont la grosse tête les têtes d'affiche qui auront raison et les autres. Et le pire, vous l'illustrez bien, vous n'essayez même pas de comprendre juste de sous entendre "il a tort". Je suis une fan de culture asiatique depuis jeune, je ne critique pas je sais que pour certains il y a une bonne mentalité. Mais le reste ont la grosse tête, regarde de haut. Le japon c'est le pays de l'humilité quoi.
Lyuna, Posté
Rash, tu devrais te mettre à la place de ceux qui s'occupent du groupe : quand on gère 1400 personnes, on ne peut pas connaître tout le monde par coeur. Les membres de Otaku ont toujours étés polis et courtois. Si tu penses que tu t'es pris un vent, c'est que tu t'es vexé tout seul (cela n'a jamais été leur intention). Le groupe possède un panel de personnalités (comme partout). Certes il y a eu une période où il y avait des clans, mais c'est fini. Tout le monde se retrouve lors des sorties groupées et l'ambiance est toujours au rendez-vous. Le visage de Otaku comme tu l'entends, c'est de l'histoire ancienne, pour l'histoire du jeu cosplay je ne me souviens pas avoir vu des points "volés" au profit d'un membre en particulier. Le groupe vit tout seul et les admins ne profitent pas de leur statut pour imposer leur avis mais pour veiller à ce qu'aucun perturbateur ne trouble la paix sur le groupe. Je ne dis pas que Otaku 974 est le groupe exemplaire dans le monde entier mais je crois que tu as simplement était victime d'un malentendu ou des ladilafé tout simplement. Otaku est une communauté où chacun reste libre (ce n'est pas une secte). À bon entendeur. Bon article, salut.
Yuu-chan, Posté
Otaku pour toujours ! vive la Réunion, mon île natale >3<
Spike, Posté
Rash se dont tu parle date d'u début du groupe car maintenant il a bien changé
Mais sinon l'article et très bon,
Kazey, Posté
Regrouper des gens partageant des goûts en commun est une mission largement accomplie.
Bien sûr Rash, il y a des couacs, ce n'est pas parce que tu fais partie du groupe que tout ses membres en deviennent tes amis, il faut apprendre à se connaître, comprendre que chacun est différent et que ce groupe n'est pas là pour offrir une prestation : c'est un "lieu" de réunion, de partage.

Ayant vécu ma passion discrètement, j'ai eu la chance de trouver des amis qui la partageaient.
Mais je pense à ceux qui n'ont pas cette chance : Otaku 974 est la réponse.
Evènements, sorties, conversations dynamiques, échanges, animations...
On peut y rester discret ou être un membre proactif quoi qu'il arrive vous serez acceptés et invités aux évènements et on vous encouragera même à partager vos avis (partagé ou pas) ou à réagir sur ceux des autres en restant cordial, les administrateurs étant les bergers de la bienséance.

Un groupe aussi peu médiatisé qui reste tout aussi actif, participe aux évènements (Festival des Gamers, Guandi, Konnichiwa...) et réunit des passionnés de tout âge et toute provenance et ce SUR TOUTE L'ÎLE avec des sorties, dans le nord, dans le sud, des pique-niques, des sorties en ville.
Un hikikomori ? Impossible, un groupe d'Otakus 974 partageant un moment convivial ? Absolument.

C'est particulièrement exceptionnel et il faut se rappeler que c'est un groupe animé par des otaku.
Pour les Otaku 974. Live long and prosper.
Jérome, Posté
Un article très intéressant. Merci pour cette découverte.
Hinata-chan, Posté
Superbe article! Ottu974 a été une famille pour moi qui m'a aider a m'assumer et a nenplusnvoir peurdymontrer ouvertement ma passion en me baldant dans les rues en cosplay par exemple. Je suis tres fiere d'en faire partie etant une des premiers membre qui a rejoint le groupe facebook. Meme apres avoir demenagernen metropole ils restent present et toujours a l'ecoute. Ils sont formidable! Vive Otaku974!!!
Rash, Posté
Otaku974 que de "bon souvenir" je me souvient avoir participer sur se groupe a un jeux ou l'on devait deviner de quel manga venait le cosplay et que ma bonne réponse était zapper au profit de la réponse (fausse) d'un des membre fondateur, ou avoir eu l’idée de crée une pétition pour crée un festival et leur demander leur soutien, poste qui a était immédiatement effacer sur leur mur ^^ et d'avoir participer a des discussion sur des mangas ou le mot d'ordre était claire : si tu n'aime pas la même chose que nous t'est pas un otaku ; ou les saluer lors de festival et se prendre un vent . c'est sa aussi le visage d'otaku974 et c'est bien dommage car, si vous reprocher le regards et les critiques des non initier, vous reproduisez le même schéma vis a vis des autres
Otamega, Posté
Un très bon article !