Un concert à suivre en direct sur Imaz Press :

Saint-Pierre : pou lo 20 désamb Ziskakan i mèt la kiltir é listoir La Renyon an lèr


Publié / Actualisé
Pour terminer une année mondialement compliquée sur une bonne note, ce week-end le groupe Ziskakan se produira à deux reprises sur la scène du Zinzin à Grand-Bois (Saint-Pierre) les 19 et 20 décembre 2020. Ces représentations seront l'occasion de célébrer l'abolition de l'esclavage en rendant hommage aux hommes et femmes qui ont marqué l'histoire de La Réunion. À retrouver également sur scène, des poèmes, de la peinture et une conférence, des activités qui seront retransmises en direct sur Facebook et sur notre site. (Photo d'archive : rb/www.ipreunion.com)
Pour terminer une année mondialement compliquée sur une bonne note, ce week-end le groupe Ziskakan se produira à deux reprises sur la scène du Zinzin à Grand-Bois (Saint-Pierre) les 19 et 20 décembre 2020. Ces représentations seront l'occasion de célébrer l'abolition de l'esclavage en rendant hommage aux hommes et femmes qui ont marqué l'histoire de La Réunion. À retrouver également sur scène, des poèmes, de la peinture et une conférence, des activités qui seront retransmises en direct sur Facebook et sur notre site. (Photo d'archive : rb/www.ipreunion.com)

Suivre le concert en direct :

Célébrer l'abolition de l'esclave, rendre hommage aux ancêtres mais également baisser le rideau sur une année 2020 particulièrement difficile pour le monde de la culture, ceux sont toutes ces raisons qui ont poussé le groupe Ziskakan à organiser ces deux concerts au Zinzin. En cette date symbolique, Gilbert Pounia, leader du groupe veut "mettre l'accent sur les grands hommes noirs et leurs actions".

Plus qu'une célébration de l'abolition de l'esclavage, ce week-end sera l'occasion de mettre en lumière la culture et l'histoire de la Réunion "I faut que les gens i appropi a zot zot listoire". Si le chanteur reconnait le travail qui a été fait depuis une quarantaine d'années, il y a encore du chemin à faire selon lui "Maloya lé o patrimoine mondial l'unesco depui 10 ans, lé bien mai astèr i fodré le kréol i rent dan lékol".

- Un moment terrible -

Touché par la crise covid, le monde de la culture a énormément souffert en 2020, mais d'après Gilbert Pounia, le problème existait déjà avant la crise sanitaire "Avant la crise les choses n'étaient pas simples, on n'est pas suffisamment invité à se produire dans les salles, pour les jeunes qui arrivent c'est dommage" explique-t-il.

C'est pourquoi tout au long de ce week-end, Ziskakan partagera la scène avec d'autres artistes. Le samedi 19, les spectateurs assisteront à une conférence de Michèle Marimoutou et pourront écouter le jeune écrivain Lukas décliner ses vers avant le concert de Ziskakan à 21h15.

Le dimanche 20 décembre, la jeune artiste Coralie réalisera en direct une peinture regroupant Martin Luther King, Malcom X ou encore Maxime Laop. Le midi c'est Annie Grondin qui racontera ses histoires, Ziskakan se produira pour la deuxième fois du week-end à 14h15.

Afin de respecter les règles de distanciation physiques le nombre de spectateur sur place sera limité à 40 personnes. Les concerts seront filmés et retransmit en direct sur la page Facebook d'Imaz Press et sur notre site.

ms/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !