Art :

Sculpteur emblématique de La Réunion, Gilbert Clain est décédé à 79 ans


Publié / Actualisé
C'est un grand talent de La Réunion qui s'en va : le sculpteur de basalte Gilbert est Clain est décédé à l'âge de 79 ans. Il s'est éteint à Ilet Furcy, dans le cirque de Cilaos, où un musée lui est dédié. Autodidacte, il n'a commencé à sculpter qu'à partir de ses 34 ans après avoir travaillé comme planteur de cannes, vendeur de boeufs ou encore bazardier. Il a réalisé beaucoup de commandes pour les églises de l'île puis pour les collectivités et ses oeuvres font partie aujourd'hui des collections du musée Léon Dierx et du FRAC Réunion. Les élus de l'île lui rendent hommage.
C'est un grand talent de La Réunion qui s'en va : le sculpteur de basalte Gilbert est Clain est décédé à l'âge de 79 ans. Il s'est éteint à Ilet Furcy, dans le cirque de Cilaos, où un musée lui est dédié. Autodidacte, il n'a commencé à sculpter qu'à partir de ses 34 ans après avoir travaillé comme planteur de cannes, vendeur de boeufs ou encore bazardier. Il a réalisé beaucoup de commandes pour les églises de l'île puis pour les collectivités et ses oeuvres font partie aujourd'hui des collections du musée Léon Dierx et du FRAC Réunion. Les élus de l'île lui rendent hommage.

Né en 1942 à La Réunion, Gilbert Clain était connu pour son travail du basalte mais il sculptait également le bois (jacquier, margosier, tamarin…) et le corail. Ses réalisations s'attachent à la culture créole sous toutes ses formes, avec des inspirations venues d'Afrique, de Chine, de Inde et d'Europe.

Les internautes lui rendent hommage sur les réseaux :

Gilbert Clain-J'avais commencé un recensement de ses oeuvres... Le temps nous rétrécit, nous enveloppe de sa peau de chagrin.

Publiée par Sophie Hoarau sur Mercredi 21 avril 2021

"Je viens d'apprendre avec tristesse le décès de Gilbert Clain, cousin de mon papa. Premier sculpteur réunionnais, autodidacte et inspiré, ses oeuvres m'ont émue dès l'enfance, alors qu'il n'était qu'un tailleur de pierre, et s'essayait au figuratif" écrit Catherine Clain sur Facebook. "J'aimais son caractère enjoué, son humilité malgré son immense talent ! Comme on le dit en Afrique, que la terre lui soit légère... Phaonce, Heva et Anchaing, les 3 Grâces de Trois Bassins, et bien d'autres oeuvres resteront les témoins de son passage discret et marquant sur son île."

- Pluie d'hommages -

• Huguette Bello, maire de Saint-Paul

"Les Arts de La Réunion perdent un talent exceptionnel ; Gilbert Clain, le sculpteur est décédé. L'héritage qu'il nous laisse est un zarlor qui honore et inscrit notre île avec grandeur et beauté dans l'Histoire des Arts de l'Ocean Indien. Mes condoléances à sa famille, ses proches et aux acteurs culturels qui perdent un des leurs."

• Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis

"Gilbert Clain est né dans un autre monde, une Réunion qui aujourd'hui n'existe plus, ce fameux " tan lontan " dont on entend si souvent parler... Un éden ? Pas du tout ! Au début des années 1940, lorsque naît Gilbert Clain dans le sud de l'île, le pays est en guerre. C'est un monde rude, dur, un monde qui s'affronte à force de courage et de sueur. C'est ce monde que porte Gilbert Clain, autodidacte assumé, qui a choisi d'habiter (comme les Marrons avant lui), un autre monde encore : celui des îlets. La Rivière Saint-Louis, Saint-Denis, îlet Furcy... Gilbert Clain a traversé le temps et les espaces, faisant sur le tard de son bagage patrimonial un art à part entière : tailleur de pierre, comme ses ancêtres. Mais si avant lui, ici, tailler la pierre avait une fonction pratique, et signifiait construire des cases, Gilbert Clain donne à la pratique de ses aïeux un autre sens. Poétique.

De sa première pierre ramassée au creux des eaux du Bas de la Rivière à Saint-Denis, à ses pièces de tamarinier ou de basalte, Gilbert Clain a toujours su créer une harmonie entre la dureté de la matière et la légèreté des formes. Il est dit de lui qu'il pratiquait – jusqu'à plus de 70 ans ! – un art brut... Un art naïf aussi...

Gilbert Clain a remonté la vie à contre-courant, habitant les îlets lorsque tous allaient s'installer dans les villes, quittant un métier pour entrer en compagnonnage, lorsque tous cherchaient un métier rentable. Non, ni brute ni naïve, sa pratique était marronne.

Hommage à lui, à son métier, aux savoir-faire qui lui ont été laissés, et aux legs qu’il nous transmet à son tour à travers l’île. Un courant d'ici, créé ici, avec des matériaux d'ici. Gilbert Clain, qui a essaimé ses œuvres sur toute l'île, est aujourd'hui visible partout. Hommage à lui, à son métier, aux savoir-faire qui lui ont été laissés, et aux legs qu'il nous laisse à travers l'île."

• Juliana M'Doihoma, maire de Saint-Louis

"Notre ville perd aujourd’hui l’un de ses citoyens les plus créatifs et passionnés. M. Gilbert CLAIN, célèbre tailleur de pierre dont les œuvres se sont ancrées dans le paysage local tout en s’exposant à l’international, s’est éteint aujourd’hui à Ilet Furcy à l’âge de 79 ans. J’adresse mes condoléances les plus sincères à son épouse et à toute sa famille. Son art marquera à jamais nos mémoires. NB : compte tenu du contexte sanitaire, la famille a souhaité une veillée en cercle restreint."

• Cyrille Melchior, président du Conseil départemental

"Artiste au parcours atypique, Gilbert CLAIN après avoir exercé différents métiers (planteur de cannes à sucre, vendeur de bœufs, bazardier…) a commencé à sculpter à l’âge de 34 ans.

La pierre (le basalte noir, gris, rouge, vert, bleu…), le corail, le bois (le bois de Jacques, de Tamarin, de Margosier) étaient ses matériaux de prédilection. Ses œuvres - des personnages pour l’essentiel, des animaux parfois - témoignent d’une étonnante richesse d’inspiration qui prend sa source en Afrique, en Chine, en Inde et en Europe.

Au cours de la décennie 80 et 90, il a été particulièrement prolifique et le Département au travers de ses équipements culturels, le Musée Léon Dierx, l’Artothèque a accordé une attention toute particulière à sa création en lui proposant à de multiples reprises, des espaces d’exposition.

Les collections de l’Artothèque et du musée Léon Dierx comptent nombre de ses œuvres : Maternité, Tet Bef, Pilon sculpté, les jumeaux, Femme enroulée, Femmes enroulées…

En mon nom personnel et au nom de l’ensemble des conseillers départementaux, je tiens à présenter nos plus sincères condoléances à la famille de cet artiste qui a marqué de son empreinte le paysage culturel et artistique de La Réunion et dont de nombreuses œuvres jalonnent notre territoire."

• Serge Hoareau, président de l'AMDR

"Le sculpteur Riviérois, Gilbert Clain a rejoint d’autres cieux ce 22 avril, alors qu’il était en plein rayonnement de sa 3e jeunesse. Le Sud en particulier, et La Réunion en général, perd un monument du deuxième art et nous en sommes tous profondément attristés.

Par son parcours original et atypique, il a su nous rappeler que l’esprit humain est capable du meilleur, du raffiné, et du beau, et que l’esthétique et l’art sont de merveilleuses nourritures de l’esprit. Puisse le sien trouver la paix là où il est. À tous ceux qu’il a inspiré, à sa famille et à ses proches, je leur adresse mes plus sincères condoléances."

• André Thien Ah Koon, maire du Tampon

Le décès -survenu ce jeudi 22 avril- de Gilbert Clain, sculpteur de talent, est une grande perte pour la culture Réunionnaise. Cet artiste autodidacte, ancien tailleur de pierres pour la construction, qui avait commencé la sculpture dans les années 1970, connaitra l'immortalité grâce à ses oeuvres qui ont enrichi notre patrimoine. Mes pensées vont à sa famille et à ses proches, à qui j'adresse mes très sincères condoléances.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Enerjuge, Posté
C'été un point caractéristique de la route de Cilaos , il y a de très nombreuses années, certaines de ces 'uvres étaient visibles sur le bas côté de la route à hauteur de l'ilet Furcy.
Romu, Posté
Tous là pour faire de la récupération de bulletins électoraux. Quel dommage que le mort ne puisse donner son avis.