Une équipe de neuf personnes :

Lancement de Pitaya, le premier studio de jeux vidéos à La Réunion


Publié / Actualisé
Trois Réunionnais lancent Pitatya, le premier studio de jeux vidéos sur l'ile. Issu de la collaboration entre Loic Manglou game designer et formateur à l'ILOI (institut de l'image de l'océan indien) et les entrepreneurs Stéphane Belus et Remi Voluer, le studio a vu le jour en janvier 2021 et son premier jeu mobile devrait être disponible courant 2022 (Photo : Studio Pitaya)
Trois Réunionnais lancent Pitatya, le premier studio de jeux vidéos sur l'ile. Issu de la collaboration entre Loic Manglou game designer et formateur à l'ILOI (institut de l'image de l'océan indien) et les entrepreneurs Stéphane Belus et Remi Voluer, le studio a vu le jour en janvier 2021 et son premier jeu mobile devrait être disponible courant 2022 (Photo : Studio Pitaya)

Après avoir créé des jeux vidéos dans plusieurs petites structures indépendantes de l'ile, ces trois passionnés se rassemblent autour du projet de céation du Pitaya. "Quand j'ai commencé à travailler dans le secteur du jeu vidéo il y a huit ans, rien n'existait on était un peu tous isolés, il fallait qu'on rassemble les professionnels donc on a créé le collectif Bouftangue, j'ai ensuite rencontré Stephane Belus et Remi Voluer avec qui j'ai eu le projet de réaliser un studio et par la suite la société Pitaya" précise Loic Manglou, directeur créatif du studio.

L'équipe travaille en ce moment sur un projet de jeu vidéo intitulé "Gifted the Playhouse" qui devrait sortir en 2022. Le jeu devrait être disponible sur mobile et permettrait aux joueurs de se défier en ligne sur une dizaine de mini-jeux classiques comme des sudokus, des mah-jongs ou des quizzs de culture générale.

"Il y atrois phases dans la création d'un jeu vidéo, la préproduction, la post-production et la production. Pour Gifted The Playhouse on est sur la phase de production mais on a aussi d'autres projets en cours" lâche Loic Manglou, sans pour autant en dévoiler plus, "on essaye d'avoir un projet dans chaques phases de production mais même s'ils sont en cours de développement, ça ne veut pas forcément dire qu'on va les sortir !"

Le studio a du longtemps chercher des financements pour espérer voir le jour "le jeu vidéo reste une économie assez énorme une fois que les jeux sortent mais les premières étapes de conception sont charnières et coutent chères. C'est grâce au fond de soutien jeu vidéo du conseil général qu'on avait obtenu avec Bouftangue, qu'on a pu commencer à embaucher." ajoute le directeur créatif du projet." On a aussi eu le soutien du footballeur Guillaume Hoareau. Le projet lui a directement plu et c'est également lui qui finance et qui parraine notre studio"

Le manque de studio de jeux vidéos sur l'île a longtemps obligé la plupart des développeurs à s'expatrier en métropole. "On est une équipe de neuf personnes. La majorité de nos développeurs et d'artistes ont été formés ici mais la plupart sont partis dans des grands studios en métropole comme Ubisoft après leurs études et ils sont revenus à La Réunion par la suite." indique Loic Manglou.

"Le but avant tout c'est de profiter le plus possible de cette force de production qu'on a sur l'ile pour créer un pôle d'excellence du jeu-vidéo à La Réunion, on va continuer de profiter de cette chance d'être le premier studio réunionnais pour développer d'autres jeux sur d'autres plateformes dans les années à venir et viser l'international", conclue le directeur créatif du studio.

mba/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !