Cinéma :

Julien Techer : des vidéos tournées au portable au court-métrage pour Canal+


Publié / Actualisé
Le 7 août dernier, le tournage du court-métrage "La veste" s'est clôturé dans les hauts de Saint-Gilles, après sept jours de travail intense. A la réalisation de ce court-métrage, Julien Techer, jeune réalisateur réunionnais en études de production 3D au Canada. Toujours très attaché à ses racines et à la ville dans laquelle il a grandi, c'est à Saint-André que le travail a d'abord débuté, pour suivre les aventures d'un groupe d'amis dont la soirée ne se passera pas comme prévu. Pré-acheté par Canal+, le film de 20 minutes devrait sortir en début d'année 2022 (Photo Tony Cadet)
Le 7 août dernier, le tournage du court-métrage "La veste" s'est clôturé dans les hauts de Saint-Gilles, après sept jours de travail intense. A la réalisation de ce court-métrage, Julien Techer, jeune réalisateur réunionnais en études de production 3D au Canada. Toujours très attaché à ses racines et à la ville dans laquelle il a grandi, c'est à Saint-André que le travail a d'abord débuté, pour suivre les aventures d'un groupe d'amis dont la soirée ne se passera pas comme prévu. Pré-acheté par Canal+, le film de 20 minutes devrait sortir en début d'année 2022 (Photo Tony Cadet)

Avec une équipe quasi-exclusivement locale, le tournage s'est déroulé dans l'est et l'ouest de l'île sur une courte semaine. Produit par la société Bobi Lux, le film mêle la légende locale de la Veste et celle de la Dame Blanche. "L’histoire : Kev se rend à une soirée pour retrouver l’amour de sa vie qui revient de Paris. Ses amis arrivent à l’improviste pour le récupérer. Sur la route, leur voiture heurte une étrange jeune fille. Cet accident va changer tous leurs plans..." détaille l'équipe de tournage.

"C'était très, très important pour moi de pouvoir tourner à La Réunion, pour montrer que le cinéma réunionnais existe" confie le réalisateur, qui suit actuellement ses études au Canada, bien loin de sa terre natale. Peu bavard mais passioné, c'est au collège que Julien Techer se découvre une passion pour l'image.

"On a commencé à faire des vidéos avec un téléphone et un appareil photo avec des potes, et arrivés au lycée, un d'eux m'a parlé de l'Institut de l'image de l'océan indien (ILOI).  J'ai donc tenté l'école, avec une licence 3 en 3D puis un master audiovisuel" détaille celui que ses amis surnomment "la Chenille.

C'est à cette époque-là qu'il produit son premier court-métrage, "Face to Face", qui sera plus tard racheté par France Ô. "C'est à ce moment-là que j'ai commencé à vraiment kiffer le cinéma, alors que j'étais plus parti pour faire des clips" ajoute-t-il.

• Julien Techer nous parle de son court-métrage et l'importance de tourner à La Réunion :

- La société Bobi Lux à la production -

"Nous avons appris que Julien recherchait une société de production pour produire "La Veste". Nous l'avons donc contacté, tandis que lui avait visionné un de nos films, qui lui avait plu. Une rencontre a donc été organisée entre Julien, Elsa Dahmani la fondatrice de Cinékour, et Claire Bonnefoy notre productrice" raconte Louise Massis, directrice de production en charge des courts-métrages. Une cinquantaine de professionnels ont été mobilisés sur le tournage.

"Tous les acteurs et actrices sont réunionnais, et si Bobi Lux a participé aux castings, qui se sont beaucoup fait en visioconférence, c'est bien sûr Julien qui avait le dernier mot sur les choix finaux" ajoute-t-elle.

Maintenant que le tournage est bouclé, c'est l'heure de la post-production. Il faudra désormais patienter quelques mois pour pouvoir visionner le court-métrage, où comique et légendes locales feront la paire.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !