Finale du concours pour l'océan Indien :

Sharif Nefra décroche la palme de l'éloquence


Publié / Actualisé
Ce mardi 22 mars, ils étaient 13 à défendre leurs idées et leurs convictions sur la scène du TPA, lors de la finale du premier concours d'éloquence ouvert à l'océan Indien. Sharif Nefra remporte le premier prix et les organisateurs espèrent qu'il sera sélectionné pour représenter la zone océan Indien au concours national Éloquentia en métropole, en juillet prochain (Photo vw/www.ipreunion.com)
Ce mardi 22 mars, ils étaient 13 à défendre leurs idées et leurs convictions sur la scène du TPA, lors de la finale du premier concours d'éloquence ouvert à l'océan Indien. Sharif Nefra remporte le premier prix et les organisateurs espèrent qu'il sera sélectionné pour représenter la zone océan Indien au concours national Éloquentia en métropole, en juillet prochain (Photo vw/www.ipreunion.com)

C’est un signe qui ne trompe pas : pas moins de 800 personnes qui se déplacent au TPA de Saint-Gilles pour assister à la finale pleine de promesses de la première édition du concours d’éloquence ouvert à l’océan Indien. Finale qui s’est muée en apothéose, venant clore une intense et joyeuse semaine d’immersion pédagogique pour 25 lauréats de Mayotte, La Réunion, les îles Comores, Madagascar et Maurice.

Les 13 finalistes (et non 12 comme prévu au départ, c’est dire si ce fut compliqué de tous les départager !) avaient été sélectionnés lors de la demi-finale du 19 mars. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’aucun d’eux n’a la langue dans sa poche. Le courage chevillé au corps, tous ont démontré que la parole n’a pas de frontières, tous ont défendu corps et âme leurs convictions, clamé haut et fort leur façon de penser devant un parterre de proches, parents, amis et copains de lycée entièrement conquis, même si des camps de "supporters" s’étaient clairement constitués.

Quant aux six membres du jury présidé par Mémona Hintermann (également marraine de l’événement), la lourde tâche de délibérer fut un exercice difficile devant tant…d’éloquence !

- Deux heures de show -

"Est-il vrai que ce qui ne nous tue pas rend plus fort", "L’art nous permet-il de faire face aux difficultés de la vie", " L’oubli est-il une condition du bonheur ", ou encore " Une pratique sportive permet-elle de se redonner des objectifs "…

Voilà quelques-unes des questions auxquelles devaient répondre les 13 finalistes autour du thème de la résilience en se basant sur des citations de Boris Cyrulnik, Emile Rousseau, Kipling, Nabel Alami ou Senèque. On leur pardonnera volontiers quelques hésitations ou erreurs de langage purement anecdotiques sans doute dues au stress de deux heures de show, à l’issue desquelles Sharif Nefra décroche le premier prix pour La Réunion.

Celui qui a puisé sa force dans son sigmatisme (dit aussi zozotement ou " cheveu sur la langue ") en est resté sans voix au même titre qu’Asma Mohamed-Ahmed et Romane Técher, respectivement 2e prix et Prix coup de cœur du jury.

- Concours national Éloquentia en juillet -

Au lendemain de la finale, Annick Vitry, l’instigatrice de ce concours et par ailleurs présidente de l’association JAD (Jeunes Aujourd’hui pour Demain) se remet de tant d’émotion et est encore sur un nuage : "Les enfants sont encore dans leur bulle et pendant cette semaine, même s’ils ont travaillé dur, des liens forts se sont créés. La soirée fut à la hauteur et même au-delà de toutes nos espérances. Nous sommes émus et particulièrement ravis de ce que tous ces jeunes ont produit. L’éloquence est une force qui leur sera utile tant dans leur parcours d’étudiant que dans leur future vie professionnelle".

Cap désormais sur le concours national Éloquentia qui se déroulera en métropole en juillet prochain. " Nous espérons de tout cœur que Sharif Nefra sera sélectionné pour représenter l’océan Indien. Nous sommes sereins ", conclut Annick Vitry qui se tourne désormais sur l’édition 2023 avec le secret espoir de compter sur la célèbre avocate internationale Yola Minatchy comme parrainer l’événement. Quant aux Seychelles, malheureusement absentes cette année, elles devraient cette fois compter parmi les îles participantes au concours.  

Le palmarès :
Trois prix ont été décernés cette année :
- Sharif Nefra (La Réunion) remporte le premier prix et la somme de 1000 euros
- Asma Mohamed-Ahmed (Les Comores) décroche le 2e prix et repart avec 500 euros
- Romane Técher se voit attribuer le prix coup de cœur Cépac avec une somme de 500 euros.

vw/www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !