Ce vendredi soir, au Téat Plein Air :

The Limiñanas : brillante singularité "néo-psychédéchic"


Publié / Actualisé
The Limiñanas à La Réunion, c'est l'irruption d'une brillante singularité néo-psychédélique guitare fuzz, basse, batterie, boucles électros, phrasé hiératique, dialogues en continuum nouvelle vague énervée, avec un souffle de barrio chino, mâtiné de nostalgie gainsbardienne, de récits en noir & blanc qui courent sur un destin au rythme de Harley, avec flash synesthésiques sursaturés... Bref, The Limiñanas c'est du "tripal" qui donne à penser, et rend vite accro ! (Photo DR)
The Limiñanas à La Réunion, c'est l'irruption d'une brillante singularité néo-psychédélique guitare fuzz, basse, batterie, boucles électros, phrasé hiératique, dialogues en continuum nouvelle vague énervée, avec un souffle de barrio chino, mâtiné de nostalgie gainsbardienne, de récits en noir & blanc qui courent sur un destin au rythme de Harley, avec flash synesthésiques sursaturés... Bref, The Limiñanas c'est du "tripal" qui donne à penser, et rend vite accro ! (Photo DR)

Les voici de retour après un premier concert en juin 2018, dans le cadre de la tournée Shadow People. Eux, ce sont The Limiñanas qui existent en tant que tels depuis 2009. Mais Lionel Limiñana, le barbudo et Marie (la rouquine), partagent leur amour et celui de la musique depuis belle lurette, tant et si bien que leur son est l'écho d'une culture musicale très rock, reconnue aux States sur des labels underground, avant de l'être, 5 ans plus tard en France hexagonale grâce à "Down Underground" qui cumule les trois opus américains du duo frenchy-psychédéchic. "Down Underground" est d'ailleurs le titre d'un titre utilisé en 2010 par la bande son d'une saison de la série Gossip Girl.

La sortie du triptyque US "Down Underground" intervient quasi-simultanément avec celle de "Traité de guitares triolectiques (à l'usage des portugaises ensablées avec Pascal Comelade)".

- De réussites en réussites -

En 2016, The Limiñanas sont invités à enregistrer une reprise de "Two Sisters" des Kinks ce qui conduit les rockers de Perpignan à enregistrer sous la houlette d'un certain Anton Newcombe, pilier du groupe "The Brian Jonestown Massacre" pour ceux qui connaissent. En 2017, sortie l'album Malamore et tournée en Australie. En 2018, "Shadow people", rebat les cartes, fruit d'une nouvelle collaboration avec Anton Newcombe, Peter Hook (Ndlr : Ouaouh !!!), bassiste fondateur de Joy Division et New Order, Bertrand Belin alors en révérence à Bashung, Emmanuelle Seigner… Si, si, The Limiñanas sont très branchés ciné… Une réussite qui en entraîne d'autres, à commencer par la création du groupe L'Épée, qui réunit The Limiñanas, Emmanuelle Seigner - sœur de Mathilde - comédienne et chanteuse de son état, pour la sortie, en septembre 2019, de "Diabolique", album plutôt bien reçu.

Vient enfin "De Pelicula", en 2021, que The Limiñanas donneront ce vendredi au TPA de Saint-Gilles devant un parterre de happy few. Un album conçu pendant le confinement, en collaboration avec Laurent Garnier, le pionnier français de l’électro.

- Road-trip musical -

" La seule chose que Laurent Garnier ait imposée c’est l’absence de kick techno (rythme de grosse caisse). On a travaillé avec la culture de Marie à la batterie et celle de Laurent sur la rythmique sans ce kick. C’est pour ça que ça ne ressemble pas à un mélange d’électro et de rock. C’est plutôt un mix entre les musiques que nous aimons tous les trois ", confie Lionel.
Les fins amateurs (re)découvriront ce soir outre des titres plus anciens, 5 morceaux de " De Pelicula " et embarqueront dans un genre de road movie, ou trip, musical, un brin sombre, qui suit la trajectoire de Saul, jeune provincial rêveur branché musique & cinéma, et Juliette, jeunette qui "bosse" dans une caravane des années 1960, vers une Espagne fantasmée… " Chacun de nos titres est toujours basé sur notre vécu et celui de nos potes de l’époque du lycée notamment. On s’est nourris les uns les autres à un moment de nos vies, mais nous ne sommes pas nostalgiques de l’époque pour autant, juste respectueux ". A noter que Laurent Garnier sera absent pour cause d’incompatibilité des dates, mais Edi Pistolas qui vient de l’électro, lui sera bel et bien sur scène.
A ne pas manquer non plus la première partie assurée par les cinq membres du très bon groupe local Pamela and The Andersons ! Pour les novices, il s’agit de musique (pas de chants !) à la Tarantino. Avant dire que ça va furieusement démanger du côté du TPA ce vendredi soir !

The Limiñanas, 20h, ce vendredi soir, Téat Plein Air de Saint-Gilles, avec Pamela and The Andersons en première partie.
 
- Leur discographie -

2010 : The Limiñanas
2012 : Crystal Anis
2013 : Costa Blanca
2015 : Traité de guitares triolectiques à l'usage des portugaises ensablées - avec Pascal Comelade
2015 : Down Underground (LP's 2009/2014)
2015 : I've Got Trouble In Mind - 7 '' And Rare Stuff 2009-2014 (Compilation)
2016 : Malamore
2018 : Shadow People
2018 : I've Got Trouble In Mind Vol.2 - 7" And Rare Stuff 2015/2018 (Compilation)
2021 : De Pelicula avec Laurent Garnier

vw/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Phil, depuis son mobile , Posté
Vous .écoutez RTL Réunion. Tous les matins, des spots de pub sont diffusés au sujet de ce concert. Des places sont même offertes aux auditeurs !! Moi mes places sont réservées !!!
Taz, Posté
Content de l'apprendre ! Pourquoi n'y a-t-il eu aucune com' sur la venue du groupe à La Réunion '''Est-ce un concert unique pour les créolo-zorélo-bobos de Saint-Gilles ' Une autre date est-elle programmée au moins '''