Etat de catastrophe naturelle à La Réunion :

Le gouvernement veut accélérer le processus


Publié / Actualisé
Le gouvernement a fait savoir ce lundi 6 janvier 2014, qu'il souhaite "sans attendre" accélérer la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle en Bretagne, frappée par des intempéries et à La Réunion, suite au passage du cyclone Bejisa. L'AFP précise que Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls se sont entretenus ce lundi matin à Matignon. Lors de cette discussion, le premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont "fait le point sur les intempéries en métropole dans les territoires ultra-marins", indique l'entourage du chef du gouvernement. Matignon a souligné que "tout sera fait sans attendre pour accélérer la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle."
Le gouvernement a fait savoir ce lundi 6 janvier 2014, qu'il souhaite "sans attendre" accélérer la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle en Bretagne, frappée par des intempéries et à La Réunion, suite au passage du cyclone Bejisa. L'AFP précise que Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls se sont entretenus ce lundi matin à Matignon. Lors de cette discussion, le premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont "fait le point sur les intempéries en métropole dans les territoires ultra-marins", indique l'entourage du chef du gouvernement. Matignon a souligné que "tout sera fait sans attendre pour accélérer la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle."
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !