Il doit être analysé par la direction générale de l'armement :

Le débris d'avion retrouvé à Saint-André s'envole pour Paris


Publié / Actualisé
Découvert ce mercredi 29 juillet 2015à Saint-André, le débris d'avion retrouvé par des emplois verts à l'Etang Bois Rouge prend la direction de Paris ce vendredi à bord d'un avion Air France qui a décollé à 21h15. Le "flaperon" - identifié par les autorités malaisiennes comme étant une pièce d'un Boeing 777 - doit être analysé par la direction générale de l'armement (DGA) située près de Toulouse. La DGA, qui possède un laboratoire spécialisé dans les investigations après accident, pourrait lever le voile sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.
Découvert ce mercredi 29 juillet 2015à Saint-André, le débris d'avion retrouvé par des emplois verts à l'Etang Bois Rouge prend la direction de Paris ce vendredi à bord d'un avion Air France qui a décollé à 21h15. Le "flaperon" - identifié par les autorités malaisiennes comme étant une pièce d'un Boeing 777 - doit être analysé par la direction générale de l'armement (DGA) située près de Toulouse. La DGA, qui possède un laboratoire spécialisé dans les investigations après accident, pourrait lever le voile sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.

Soigneusement empaqueté, long de 2,5 mètres sur 1,5 et escorté par les gendarmes, le morceau d'aile a été transporté sur un chariot du hangar à fret jusqu'aux soutes d'un avion d'Air France effectuant un vol commercial vers l'aéroport d'Orly à Paris. L'appareil a décollé de La Réunion à 21 heures 30. Il est attendu à Paris à 6 heures 25 ce samedi. Le morceau d'aile sera ensuite acheminé par la route vers Toulouse.

Pour rappel,  une numéro partiel sur le débris d'avion découvert sur l'île de la Réunion confirme que l'objet provient d'un Boeing 777, a indiqué un responsable malaisien, estimant que la résolution du mystère de la disparation de l'avion de Malaysia Airlines (vol MH370) approchait, indique l'AFP (Agence France Presse)

Le directeur du Bureau australien de la sécurité des transports, qui dirige les opérations de recherche du MH370 dans l'océan Indien, a estimé que les derniers doutes devraient être levés "dans les prochaines 24 heures".
"Nous sommes de plus en plus convaincus que les débris sont ceux du MH370", a affirmé à l'AFP Martin Dolan alors que parmi les 239 passagers du vol MH370 figuraient 153 Chinois et 12 Indonésiens.

Retrouvez le récapitulatif de la journée

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !