Une boîte de conserve originaire de Singapour découverte au Port :

Enquête sur la disparition du vol MH370 : la chasse aux débris a gagné l'ouest de La Réunion


Publié / Actualisé
Après Saint-André et Saint-Denis, c'est au Port qu'un objet a été découvert par un Réunionnais ce mardi 4 août 2015. Lors de sa pause sur le littoral, Thomas a trouvé une boîte de conserve originaire de Singapour, pays frontalier avec la Malaisie. Le chauffeur poids-lourd a été intrigué par les dates de production et d'expiration du produit qui correspondent avec la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.
Après Saint-André et Saint-Denis, c'est au Port qu'un objet a été découvert par un Réunionnais ce mardi 4 août 2015. Lors de sa pause sur le littoral, Thomas a trouvé une boîte de conserve originaire de Singapour, pays frontalier avec la Malaisie. Le chauffeur poids-lourd a été intrigué par les dates de production et d'expiration du produit qui correspondent avec la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.

Pour Thomas, la découverte de ce débris et les recherches qui ont démarré depuis une semaine est "une drôle de coïncidence." Cependant, il se demande si cela pourrait vraiment intéresser les gendarmes de la brigade des transports aériens. "J'ai appelé Freedom pour savoir s'il existait un numéro vert, mais personne ne m'a répondu. J'ai entendu qu'ils apportaient de tout et de rien à la gendarmerie et je voulais savoir qui contacter en cas de doute", témoigne-t-il, alors qu'il garde toujours la boîte dans son camion.

Au-delà de cette trouvaille, le transporteur a constaté qu'il n'était pas le seule à porter attention aux débris qui jonchent le littoral portois. "Il y a des gens qui marchent sur les galets et qui regardent un peu à droite et à gauche. On a toujours la pensée de l'avion", souligne Thomas, qui a l'habitude d'être vigilant avec les objets présents dans les galets. "Je regarde toujours un peu. Une fois, j'ai trouvé un tas de scotch et j'y avais trouvé une pièce de 50 francs de 1977", se remémore-t-il.

Pour rappel, c'est ce mercredi que doit être analysé à Toulouse le flaperon trouvé la semaine dernière à Saint-André. Le fragment d'aile d'avion - qui provient d'un Boeing 777 - est entre les mains du laboratoire de Balma, appartenant à la direction générale de l'armement. Ce dernier devra confirmer si la pièce provient bel et bien du vol MH370 de la Malaysia Airlines.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Lorelaï, Posté
Té arrèt di n'importe koué don. A moin demain mi sa dépose mon brosse chevé made in Taïwan la gendarmerie. Mi sa frotte à li contre la morue dan mon frigo, koma li va sentir poisson la mer (pou brouille un peu les pistes), après BBC World i sa fé un article journal ec mon gueule dessi.
FOX, Posté
.....Leila !.....elle a encore changer celle là...... elle fait dans les conserves maintenant.....c est surement Dieu que la conseille à elle ! .....décidément c est une hyper active celle là..... a quand son retour sur freedom ?.....
Philifripon, Posté
Philippe c'est bon ! Tu ne vas pas inventer un déchet chaque jour pour t'ouvrir une fenetre mediatique ! Tu existes c'est bon on a compris. Maintenant tes dechets tu vas les mettre dans une poubelle et tu ne prends pas me fusil si ta poubelle jaune est pleine ok ?! C'est bien.
F, Posté
Ça peut provenir aussi des bateaux qui croisent dans le coin .....les pollueurs sont aussi......sur la mer.