Enquête sur le vol MH370 :

Recherche de débris - Le littoral de l'est passé au crible


Publié / Actualisé
Depuis tôt ce lundi matin une centaine de salariés d'associations chargées de la protection de l'environnement ratisse le littoral de l'est entre Cambuston (Saint-André) et la Rivière du Mât (Bras Panon). Ils procèdent au nettoyage du rivage et recherche en même temps d'éventuels débris du vol MH370. C'est la mairie de Saint-André qui a demandé que cette "fouille minutieuse" du littoral soit faite
Depuis tôt ce lundi matin une centaine de salariés d'associations chargées de la protection de l'environnement ratisse le littoral de l'est entre Cambuston (Saint-André) et la Rivière du Mât (Bras Panon). Ils procèdent au nettoyage du rivage et recherche en même temps d'éventuels débris du vol MH370. C'est la mairie de Saint-André qui a demandé que cette "fouille minutieuse" du littoral soit faite

De Champ Borne à la rivière du Mât "on ramasse tout ce qu’on trouve. Là, on a repéré les déchets comme les carcasses de voitures qui vont être enlevés d’ici cette semaine. Ensuite, on récupère tout pour donner aux policiers de Saint-André. Vraiment tout. C’est ensuite à eux de trier pour voir si ça appartenait à l’avion" explique Gérard Agate, vice-président de la plateforme des emplois vers (une structure regroupant plusieurs associations).

Il a demandé à ses collègues de se déplacer le long d'une ligne allant du bord de l'eau à la fin de la zone sablonneuse et rocailleuse. Les chercheurs marchent les yeux rivés au sol. Ferrailles, bouts de tissus, papiers, cartons… déposent tout ce qu'ils trouvent dans de grands sacs poubelles. Parfois les trouvailles sont plus intéressantes comme ces bouteilles d'eau minérale où figurent des idéogrammes (plusieurs de ces flacons ont été trouvés ces derniers jours). Parfois également les découvertes sont plus étonnantes "J'ai trouvé un objet qui ressemble à un jouet chinois. C'est peut-être la mer qui l'a rejeté" s'exclame Benjamin Banon. Il montre une poupée en plastique à l’effigie de Psy, le chanteur sud-coréen interprète de "Gangnam Style". "J'espère que c'est le bon matériel. J'espère avoir trouvé des débris que les gens attendent" commente ce père de famille de 51 ans. "J'espère qu'en trouvant des débris il va y avoir un éclaircissement sur cette affaire, que les familles des victimes puissent avoir des réponses" reprend Gérard Agate.

Un peu plus loin, dans la zone de l'étang Bois Rouge (Cambuston) où a été retrouvée le morceau d'aile – identifié la Malaisie comme appartenant au MH 370 -, l'association 3 E s'active également. "Comme tous les jours" lance l'un des salariés. Il fait partie de ceux qui ont aidé Johnny Bègue – celui qui a trouvé la partie d'aile -, à remonter le débris sur la rive. "On fait notre boulot de nettoyage comme on le fait tout le temps. Bien sûr si on trouve quelque chose on avertira les gendarmes" ajoute le salarié.

"On ramasse tout ce qu'on trouve. On récupère vraiment tout. Ensuite on donnera tout aux policiers de Saint-André. C?est à eux de trier pour voir si ça appartenait à l?avion", affirme pour sa part Gérard Agate. Il a prévu d'entreposer tous les sacs poubelles au parc du Colosse, une aire de repos et de pique-nique situé non loin de là.

"Nous n'allons pas récupérer les déchets et nous n'allons pas les trier. Ce n'est pas la police qui est chargée de l'enquête, mais la gendarmerie", commente cependant une source policière interrogée par l'AFP ce lundi matin. De vendredi à dimanche, des patrouilles de police à pied ont ratissé à fond tout le littoral de Saint-André. Si d'autres personnes veulent faire de nouvelles recherches, pourquoi pas", ajoute la même source.

Dimanche les policiers ont trouvé, non loin de l'étang Bois Rouge, un débris en matière composite qui pourrait provenir d'un plancher. "Nous l'avons remis aux gendarmes", indique la source policière.

Pendant que les recherches à l'initiative de la mairie de Saint-André mobilisent les associations, celles menées au sol par la gendarmerie se poursuivent. C'est par petits groupes de 4 ou 5 que les gendarmes se déplacent le long du littoral est.

Quant au Casa, l'avion militaire chargé des recherches aériennes, il reprendra ses rotations dans l'après-midi.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Eric, Posté
Bravo et bon courage