Du flaperon du Boeing 777 à la figurine de Psy :

Enquête sur le MH370 : le meilleur et le pire de la chasse au trésor à La Réunion


Publié / Actualisé
Le mercredi 29 juillet 2015, Johnny Bègue a découvert sur le littoral de Saint-André un débris d'avion provenant d'un Boeing 777. Depuis, une véritable "chasse au trésor" - pour reprendre les termes des forces de l'ordre - s'est installée à La Réunion pour tenter de retrouver d'autres pièces issues du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Le dernier exemple en date : une pièce imposante qui pourrait très probablement provenir d'un voilier de course.Au total, pas moins d'une centaine d'objets en tous genres ont été transmis aux hommes de la brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA). Evidemment, les gendarmes et les journalistes ont en vu toutes les couleurs : de la pièce intrigante jusqu'à la babiole anecdotique.
Le mercredi 29 juillet 2015, Johnny Bègue a découvert sur le littoral de Saint-André un débris d'avion provenant d'un Boeing 777. Depuis, une véritable "chasse au trésor" - pour reprendre les termes des forces de l'ordre - s'est installée à La Réunion pour tenter de retrouver d'autres pièces issues du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Le dernier exemple en date : une pièce imposante qui pourrait très probablement provenir d'un voilier de course.Au total, pas moins d'une centaine d'objets en tous genres ont été transmis aux hommes de la brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA). Evidemment, les gendarmes et les journalistes ont en vu toutes les couleurs : de la pièce intrigante jusqu'à la babiole anecdotique.

"Aucun débris en relation avec le MH370 n’a été prélevé en mer." L'annonce avait été faite lundi soir par la préfecture de La Réunion après 60 heures de recherches et 105 personnes mobilisées. Et pourtant, les forces de l'ordre ont été maintes fois sollicitées depuis le 29 juillet 2015 et la découverte du flaperon d'un Boeing 777 sur le littoral de l'Etang Bois Rouge.

D'après Dominique Sorain, le préfet de La Réunion, plus de 80 objets ont été récupérés en moins d'une semaine. A tel point que les différents commissariats ont fait savoir qu'ils ne souhaitaient pas devenir des nouvelles décharges pour les besoins de l'enquête. Voici une compilation des différentes trouvailles - plus ou moins sérieuses - recensées à La Réunion.

Le flaperon découvert par Johnny Bègue

  • Intérêt des enquêteurs : 100 %
  • Intérêt des médias : 100 %

C'est la pièce maîtresse qui a déclenché la tempête médiatique qui touche actuellement La Réunion. Le débris d'avion retrouvé à Saint-André par Johnny Bègue, membre de l'association 3E, s'est avéré être un flaperon d'un Boeing 777. Najib Razak, le premier ministre malaisien, a annoncé qu'il "provient effectivement du vol MH370". De son côté, Serge Mackowiak, le procureur adjoint du parquet Paris, estime qu'il existe de "très fortes présomptions" qu'il s'agisse d'un morceau de l'avion de Malaysia Airlines. La partie de l'aile est toujours analysée à Balma par la direction générale de l'armement, tout comme un bagage retrouvé le lendemain.

Les deux bouteilles asiatiques de Saint-André

  • Intérêt des enquêteurs : 20 %
  • Intérêt des médias : 50 %

Quelques jours après la découverte de Johnny Bègue, les médias du monde entier se sont retrouvés sur le littoral de l'Etang de Bois-Rouge pour découvrir le lieu où a été trouvé le flaperon. Alors que les membres de l'association 3E deviennent les nouvelles personnalités de La Réunion, de nouveaux éléments attirent l'attention des journalistes présents sur le site : des bouteilles asiatiques. Le vendredi 31 juillet, une bouteille de détergent d'Indonésie et une bouteille d'eau chinoise sont remises à la BGTA. Réponse des gendarmes : "ne nous ramenez pas non plus tous les déchets de l'île". C'était sans compter sur un certain avocat réunionnais.

Les bouteilles d'eau malaisiennes de Bras-Panon

  • Intérêt des enquêteurs : 40 %
  • Intérêt des médias : 60 %

Retrouvées le samedi 1er août à Bras-Panon par Philippe Creissen, des bouteilles d'eau issues de Malaisie font le buzz sur Twitter. L'avocat réunionnais qui poste ses découvertes régulières sur les réseaux sociaux est devenu l'objet de nombreuses sollicitations de la part de médias malaisiens qui reprennent ses images. Un intérêt qui s'est finalement confirmé au plus haut sommet puisque les dites bouteilles ont dû être remises à la BGTA sur demande de la Malaisie auprès de Paris. Depuis, de nombreux déchets de ce genre ont été découverts par les équipes d'emplois verts mobilisées depuis le vendredi 7 août.

Le théière chinoise de Saint-Denis

  • Intérêt des enquêteurs : 50 %
  • Intérêt des médias : 30 %

Le dimanche 2 août, c'est à Saint-Denis que se sont retrouvés journalistes et enquêteurs. La raison de cet attroupement ? Un morceau de métal retrouvé au milieu des galets du littoral dionysien. Récupéré par les hommes de la BGTA, le débris s'avérera finalement être issu d'une théière de marque chinoise. Raté.

L'hublot-machine-à-coudre

  • Intérêt des enquêteurs : 30 %
  • Intérêt des médias : 70 %

Le mardi 4 août 2015, Radio Freedom annonce qu'une pièce en plastique ressemblant à un hublot a été découvert à Saint-Denis au même endroit où le débris métallique a été retrouvé deux jours plus tôt. Il n'en faut pas moins pour qu'une quinzaine de journalistes se retrouvent sur le littoral du chef-lieu à la recherche de ce nouvel élément prometteur. Mais le promeneur qui l'a récupéré refuse de montrer l'endroit aux médias présents sur place et attend l'arrivée des forces de l'ordre. Le verdict de la policière est sans appel : "mais ça ressemble à une machine à coudre !" Peu importe, le débris sera tout de même filmé sous tous les angles.

Le cylindre colossal

  • Intérêt des enquêteurs : 5 %
  • Intérêt des médias : 10 %

Le samedi 8 août 2015, c'est un imposant débris qui est signalé aux médias locaux. Sur le littoral de Saint-André, au niveau du Parc du Colosse, un cylindre jaune repose sur les galets. L'objet, qui ressemble vaguement à une bouée, porte l'inscription "Blue Saf" et est rempli de déchets divers : galets, chaussures, mousse… Faisant un certain poids, la pièce n'a pas été récupérée par les forces de l'ordre qui n'ont pas semblé intéressées. Côté médiatique, le "buzz" n'a pas été aussi important que pour d'autres découvertes.

La figurine de Psy

  • Intérêt des enquêteurs : 0 %
  • Intérêt des médias : 40 %

Le lundi 10 août 2015, les emplois verts menés par Gérard Agathe débutent leur inspection minutieuse du littoral est de La Réunion. L'occasion de rassembler de nombreux déchets qui pourraient intéresser les gendarmes de la BGTA - débris métalliques, bouteilles asiatiques, matériel composite - mais aussi des objets plus insolites. Une figurine du chanteur sud-coréen Psy attire notamment l'attention de certains. Une photographie de l'AFP poussera même le média belge Sud Info à en écrire un article.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Bimalt, Posté
c certainement utile à l'enquête, mais accessoirement ça nettoie le littoral de l'ile d'un grand nombre de débris, tant mieux.....les camions d'encombrants feront la tournée des commissariats .....
, Posté
il semble qu'après la découverte du "flaperon" et l'hyper médiatisation tant local qu' international , n'est que pour occulter la vrai vérité.
et que veut dire " la démocratie se stoppe quand la raison de l'état commence".