Le pic épidémique aurait été atteint :

Dengue : 1.750 cas confirmés en une semaine


Publié / Actualisé
Du 24 au 30 mai, 1 750 cas de dengue ont été confirmés. Depuis 6 semaines, près de 2 000 cas hebdomadaires sont comptabilisés. Il semblerait que le pic épidémique ait été atteint avant le 24 mai 2021. "Malgré l'arrivée de l'hiver austral, l'épidémie de dengue se poursuit à un niveau élevé et supérieur au pic épidémique des années précédentes" soulignent les autorités. Douze décès ont été comptabilisés depuis le début de l'année. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Du 24 au 30 mai, 1 750 cas de dengue ont été confirmés. Depuis 6 semaines, près de 2 000 cas hebdomadaires sont comptabilisés. Il semblerait que le pic épidémique ait été atteint avant le 24 mai 2021. "Malgré l'arrivée de l'hiver austral, l'épidémie de dengue se poursuit à un niveau élevé et supérieur au pic épidémique des années précédentes" soulignent les autorités. Douze décès ont été comptabilisés depuis le début de l'année. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Le virus circule toujours à un niveau élevé -
 
Malgré l’arrivée de l’hiver austral, l’épidémie de dengue se poursuit à un niveau élevé et supérieur au pic épidémique des années précédentes. Du 24 au 30 mai, 1 750 cas de dengue ont été confirmés. Depuis 6 semaines, près de 2 000 cas hebdomadaires sont comptabilisés. Il semblerait que le pic épidémique ait été atteint avant le 24 mai 2021.

L’ensemble de l’île est concernée par la vague épidémique. Le secteur Ouest reste le plus touché mais le virus circule également dans le Nord et sur l’ensemble du territoire. On observe de nombreuses formes graves : 12 personnes sont décédées de la dengue depuis le début de l’année.
 
" La dengue, plus sévère que jamais, protégeons-nous ! ", est le slogan de la nouvelle campagne de communication lancée cette semaine par les autorités sanitaires. Elle vise à sensibiliser les Réunionnais sur les formes graves de la maladie et les recommandations à suivre pour se protéger et limiter les complications.
 
- Situation de la dengue au 9 juin 2021 -
 
Depuis le 1er Janvier 2021

• 20 800 cas confirmés
• 529 hospitalisations
• 2 738 passages aux urgences  
• 12 décès directement liés à la dengue
 
Toutes les communes rapportent des cas :

- Le secteur Ouest reste le plus touché (66% des cas). La commune de Saint-Paul est la plus affectée, suivie de La Possession et du Port.
- La part de cas résidant dans le Nord (10 à 13 %) est en augmentation principalement à Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.
- Dans le sud, le nombre de cas reste élevé à Saint-Joseph et à Saint-Pierre.
- Toutes les communes de l’Est rapportent un faible nombre des cas et la situation se stabilise à Saint-André.
 
Localisation des regroupements de cas :
 
Région ouest :

• Le Port (SIDR Basse et Haute, Ariste Bolon, Saint Ange d’Oxile, Vieille ville, Epuisement, Orée du Bois, ZUP 1, Lot Sedre, Say, Cœur Saignant Haut et Bas, Rivière des Galets, ZAC Rivière des Galets, La Petite Pointe)
 
• La Possession (Fond de Bac, Rivière des Galets, Moulin Joli, Halte là, Pichette, Saint Laurent, Sainte Thérèse, Cap Noir, Dodin, Cité Jacques Duclos, Ville, Camp Magloire, Ravine à Malheur, Le Vingt Septième, Dos d’Âne)
 
• Saint Paul (Parc de la Poudrière, La rue Jacquot, L’Etang, Gare Routière,  La Plaine, Bois de Nèfles, Bouillon, Sans Souci, Centre-ville, , La Baie, Bellemène, Bois Rouge, Le Guillaume, Plateau Caillou, Le Petit Bernica, Fleurimont, Tamatave, l’Eperon, Saint-Gilles les hauts, Tan Rouge, Villèle, La Saline, Ermitage, Fond Puits, Barrage, Le Grainoire, Mont Roquefeuil, Carrosse, Trou d’eau, Les Filaos, Bruniquel, La Saline les Bains, Lotissement Bellevue, Lotissement Gayette, L’Ermitage les Hauts, Lot Bellevue, Saint-Gilles-les bains, Les Aigrettes, Résidence Champagne, Boucan Canot)
 
• Trois Bassins (La Souris Blanche, La Grande Ravine, Bois de Nèfles)
 
• Saint Leu (Pointe des Châteaux, Les Colimaçons, Ville,  Quartier Pêcheurs, Maduran, Le Portail, Piton, Maduran, Butor)
 
Région sud :
 
• Saint-Joseph (La petite Plaine,  Les Jacques, La Cayenne, Ville, Le Butor, Bois Noirs, Le Goyave, Langevin, Ligne Matouta)
 • Petite Ile (La Ravine du Pont)
 • Saint-Pierre (La Ravine des Cabris, Bois d’Olives, Lataniers, Concession, Ligne des Bambous,  Basse Terre les Bas, Ville, La Cafrine, Grand Bois)
 • Les Avirons (Barouty)
 • L'Etang Salé (L’Etang Salé les Bains, Pied des Roches Le Lambert, Les Canots, Ravine Sheunon)
 • Saint Louis (Les Cocos)
 • Le Tampon (Les Quatre Cents, Trois Mares, Bras de Pontho, Henri Roussel, Le Dix-Septième)
 
Région nord
 
• Saint-Denis (La Bretagne partie Basse et Haute), Ilet à Source, Sainte Clotilde, Le Chaudron, Moufia, Saint-Jacques, Vauban, Butor, La Providence, Bellepierre, La Source, Petite île)
 • Sainte-Marie (Les Orchidées, Desbassyns, La Grande Montée, La Ressource, Les Gaspards)
 • Sainte-Suzanne (Les Jacques Bel air, Camp des Evis)
 
Région est
 
• Bras Panon (Les Avocatiers)
 • Sainte-Rose (Petit Brûlé)
 
- Lancement d’une nouvelle campagne de communication : " La dengue, plus sévère que jamais, protégeons-nous ! " -
 
Cette année, on observe de nombreuses formes graves de la dengue conduisant à des hospitalisations ou à des décès. Afin de sensibiliser la population sur les formes graves de dengue et de rappeler les recommandations à suivre, les autorités lancent une nouvelle campagne de communication intitulée : " La dengue, plus sévère que jamais, protégeons-nous ! ".

Une campagne avec deux objectifs:
 
- On est tous concernés par les formes graves de la dengue
 
Cette année, la dengue est plus sévère que jamais à La Réunion. Il suffit d’une piqûre de moustique pour être malade.
 
Les formes sévères de dengue touchent tous les âges :

- Les nourrissons, les enfants : les enfants de moins de deux ans, dont les parents pensent qu'ils pourraient avoir la dengue, doivent être de préférence pris en charge en milieu hospitalier.
- Les adultes.
- Les personnes âgées.
 
Elles surviennent aussi bien chez des personnes en bonne santé que chez des personnes qui présentent des comorbidités.
 
- Recommandations pour prévenir les formes graves : se protéger et consulter en cas dégradation de son état de santé
 
Si vous avez contracté la dengue :
 • Consultez immédiatement votre médecin.
 • Continuez de vous protéger (répulsifs ou moustiquaires) pour éviter de vous faire piquer et de transmettre la maladie à vos proches et à votre entourage.
 • Surveillez votre état de santé, particulièrement au 4ème jour où les formes graves apparaissent.
 
Rendez-vous à l’hôpital en cas de dégradation de votre état de santé si vous avez les symptômes suivants :
- apparition de signes digestifs,
- sensation de mal être,
- vertiges importants, forte diminution de la pression artérielle, accompagnée d’agitation, de pâleur et de perte de conscience,
- complications ophtalmologiques (baisse de la vue grave et brutale).

 

   

2 Commentaire(s)

éole, Posté
La prévention contre la dengue ' tout est encore à construire. Le sable dans les fleurs des cimetieres ce fut vite oublié. Opération kass moustique ' une fois par ci par là. Diffuseur anti moustique dans les bureaux, dans les salles de classe, les ERP. ' ..jamais vu. Distribution de moustiquaires dans les maternités, les PMI ' A t' on eu seulement l' idée. Répulsif offert aux gramoun dans les CCAS '' Implication de la CAF ' Demoustication des collèges ' Tout ça est bien discret. Un petit tour dans les service pédiatrie des hôpitaux réunionnais ces jours ci ferait peut être un électrochoc salutaire à nos élus, élites, administratifs décideurs...si on en faisait autant contre la dengue que pour le COVID '' Candidats aux élections emparez vous du sujet.. tout est à construire.
Fafa, Posté
On a donc tué tous les moustiques a la Réunion si le pic est atteint : fausse espérance ! La dengue c'est vectoriel et c'est eco-enviromental ! Si le pic est passé les vieux pneus et les carcasses de voitures ont été donc dégagés : apparemment seulement devant la préfecture et encore il y en a quelques mètres aux alentours!Pourvu que le préfet ne se mette pas a vouloir vacciner contre la dengue vu que le vaccin de Sanofi est aussi toxique que les pseudo vaccins anti covid et présente également des effets paradoxaux chez certains comme pour le vaccination covid par le biais d'anticorps facilitateur ADEPourvu que Sanofi n'est pas à son tour comme Physer envi de se faire les poches!