Confinement totalement levé, couvre-feu repoussé à 23 heures (actualisé) :

La situation sanitaire s'améliore, les restrictions se desserrent


Publié / Actualisé
A compter de ce samedi 18 septembre 2021, le confinement sera totalement levé et le couvre-feu repoussé à 23 heures a annoncé le préfet dans un communiqué publié mercredi. "Pour la 5ème semaine consécutive, la situation épidémique s'améliore à La Réunion", "les dernières données de Santé publique France en date du 11 septembre font (...) état d'un taux d'incidence à 99 et d'un taux de positivité à 2,1%" indique le préfet Jacques Billant (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A compter de ce samedi 18 septembre 2021, le confinement sera totalement levé et le couvre-feu repoussé à 23 heures a annoncé le préfet dans un communiqué publié mercredi. "Pour la 5ème semaine consécutive, la situation épidémique s'améliore à La Réunion", "les dernières données de Santé publique France en date du 11 septembre font (...) état d'un taux d'incidence à 99 et d'un taux de positivité à 2,1%" indique le préfet Jacques Billant (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les mesures de freinage de l'épidémie étaient en vigueur depuis le 31 juillet. L'épidémie était alors en pleine recrudescence. Le taux d'incidence avait dépassé les 400 pour 100.000 habitants et le taux de positivité avait atteint les 10%. L'interdiction de se déplacer en dehors d'un rayon de 10 km autour de son domicile (5 km le week-end) et de sortir entre 19 heures et 5 heures avait été décidée par la préfecture.
 
Ces dispositions "parfaitement suivies par les Réunionnaises et les Réunionnais ont permis de freiner considérablement la circulation épidémique sur le territoire" a commenté Jacques Billant. L'amélioration de la situation sanitaire avait permis premier desserrement des mesures restrictives dès le lundi 6 septembre. Le confinement était maintenu uniquement le week-end et le couvre-feu repoussé à 21 heures.

- Des interdictions subsistent -
 
Les dispositions qui entreront en vigueur samedi seront effectives au moins jusqu'au 3 octobre inclus. Le préfet a prévenu qu'il n'est pas possible à ce stade d'"écarter tout risque de reprise épidémique qui (…) conduirait à remettre en place de nouvelles restrictions". "C’est pourquoi l’augmentation de la couverture vaccinale" reste" plus que jamais d’actualité " a-t-il ajouté.

Certaines restrictions restent cependant effectives, notamment l'interdiction des piques-niques, des rassemblements de plus de six personnes  et la consommation d'alcool sur la voie publique. Les prestations de traiteur, location sono, location de matériels d’évènementiel restent interdites dans la sphère privée.

Au mardi 7 septembre, 423.442 personnes, soit 60,3% de la population présentaient un schéma vaccinal complet. Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 358 malades sont décédés des suites de la maladie. 264 de ces personnes sont décédées au cours des six derniers mois.

- Ce qui change à compter du 18 septembre -

• Levée du confinement
Le confinement est levé à compter du samedi 18 septembre. Les déplacements ne seront plus restreints sur le territoire, ni en semaine, ni le week-end.

• Couvre-feu porté à 23h jusqu’à 5h toute la semaine
Pour tout déplacement de 23h à 5h, les personnes devront présenter une pièce d’identité et un justificatif de déplacement temporaire ou permanent disponible sur le site internet de la préfecture.

Pour rappel, les seuls motifs de déplacement autorisés pendant les horaires de couvre-feu sont les suivants :

Motifs médicaux :
- Rendez-vous avec des professionnels de santé ;
- Consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être assurés à distance ;
- Achat de produits de santé.

Motifs professionnels :
- Trajet domicile travail ou avec le lieu d'enseignement et de formation;
- Participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.

Motifs familiaux et  personnels :
- Motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants;
- Déplacements liés à la garde d’enfants (école, établissement scolaire, activités périscolaires, centres de loisirs) ;
- Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant;
- Convocation judiciaire ou administrative;
- Rendez-vous chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;
- Transferts ou transits vers les aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance;
- Livraisons de nourriture à domicile jusqu’à 22h ;
- Trajets entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité sportive réservés uniquement aux sportifs de haut niveau et aux personnes disposant d'une prescription médicale ;
- Déplacements brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

- Ce qui ne change pas -

• Port du masque obligatoire dans l’espace public
Le port du masque reste obligatoire dans l’espace public et dans les établissements recevant du public de plein air, ainsi que dans les lieux clos tels que le lieu de travail, les commerces, les transports et dans tout lieu de rassemblement couvert, y compris ceux soumis au Passe sanitaire. Cette obligation s’applique pour toutes les personnes dès l’âge de 11 ans.

Le port du masque n’est pas obligatoire :
- dans les espaces naturels (plages, forêts, parcs),
- dans les espaces en plein-air en accueil collectif de mineurs,
- pour les personnes en situation de handicap,
- lors de la pratique d’une activité sportive ou artistique de plein air,
- pour les usagers de deux roues.

Pour rappel, dans les établissements scolaires, le port du masque reste obligatoire en intérieur et en extérieur.

• Interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique
La consommation de boissons alcoolisées est interdite sur la voie publique et dans les lieux accessibles au public.

• Interdiction des pique-niques
L’organisation de pique-niques est interdite dans l’espace public et dans tous les espaces naturels : plages, arrières plages, rivières, kiosques… La consommation de boisson et de produits alimentaires lors d’une activité sportive (randonnée, course…) reste autorisée.

• Interdiction des regroupements de plus de 6 personnes sur la voie publique
Les regroupements de plus de 6 personnes sont interdits dans l’espace public.

• Les manifestations sont soumises à déclaration en préfecture.

• Activités festives
Les regroupements festifs sont à l’origine de nombreux clusters et continuent d’être limités et strictement encadrés. Les prestations de traiteur, location sono, location de matériels d’évènementiel restent interdites dans la sphère privée.

Les salles de type salle des fêtes ou salles à usages multiples, les hôtels et les restaurants sont soumis au pass sanitaire. La pratique de la danse y reste toujours interdite.

• Maintien des jauges dans les commerces et marchés

Commerces :
- Un seul client à la fois dans les établissements dont la surface de vente est inférieure à 10 m²
- Un client par 10 m² dans les établissements dont la surface de vente est comprise entre 10 m² et 400m²
- Un client par 15 m² dans les établissements dont la surface de vente est supérieure à 400m²
-  Pour les établissements supérieurs à 20 000m², capacité limitée à 35% de la jauge maximal
Marchés : Jauge d’un client pour 4m² (marché couvert) ou de d’un client pour 8m² (plein air)

• Modalités de travail

La recommandation de 3 jours télé-travaillés par semaine est maintenue. Les réunions en visio-conférence doivent être privilégiées. Les moments de convivialité restent interdits.

Afin d’accompagner les entreprises, les administrations réunionnaises et leurs salariés ou agents dans le maintien de leur activité et la mise en place de mesures visant à lutter contre l’apparition de clusters professionnels et la propagation épidémique, la Préfecture et l’Agence Régionale de santé proposent deux guides autour " Des gestes qui protègent en milieu professionnel ".

A destination des employeurs et des salariés, chacun de ces guides recense les bonnes pratiques et les bons gestes pour limiter la propagation du virus en milieu professionnel. Les guides employeur et salariés sont disponibles sur le site internet de la préfecture: www.reunion.gouv.fr

www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

La Palice, Posté
Couvre feu repoussé à 23 h toute la semaine à compter de ce samedi 18 septembre, ce n'est pas clair ; cela s'applique-t-il du lundi au vendredi à l'exception du week-end, ou 7 jours sur 7 ' (Bonjour, la semaine compte 7 jours, donc le couvre-feu sera effectif à partir de 23h du lundi inclus au dimanche inclus. Bonne journée - Webmaster)
Flamme jumelle , Posté
Il était temps mais le mal est déjà fait, anxiété et isolement me concernant et perdue la quasi totalité de mon entourage amicale et affectif, il semblerait que l Univers voulait vraiment me montrer un signe ... que j etais mal entourée et qu'il fallait faire un gd ménage ds ma vie je repars à zero MAZEL TOV
Liberté, Posté
Il y a bien longtemps que la presse n'est plus libre et surtout pas celle qui veut dire la VÉRITÉ.Mais peut-on considérer ImazPress comme de la presse avec des journalistes intègres ' C'est un autre débat puisqu'ils sont à la solde du gouverneur et du gouverne-ment pour continuer d'exister ... (Nous vous aimons aussi. Belle journée - Webmaster)
Manipulation, Posté
Et pendant ce temps le gouverneur de la Réunion continue de mener les gens en bateau !!!Il s'est encore bien foutu de la gueule de tout le monde et les couillons applaudissent tellement ils sont dans une letargie...Le prochain blocage ne sera pas annoncé, on va voir comment il s'en sort
Lina, Posté
La photo (avec liberté écrit en grand) reflète t elle vraiment l article du journaliste ' Une liberté contrôlée, une liberté en sursis, sous condition. Il faudrait écrire liberté en minuscule avec des parenthèses... nous créoles qui aimons les pique-niques nous ne pouvons même plus nous retrouver légalement sur le chemin volcan ! Pourtant à l air libre...mais être un samedi dans une grande surface la pas de problème. Le problème est bien politique avant d être sanitaire il n y a pas de logique dans leurs décisions.