Tribune libre :

Saint-André 2, Canton 5 : binôme Jean-Marie Virapoullé et Viviane Payet


Publié / Actualisé
Forts de la confiance que nous témoigne la population sur le terrain grâce à notre bilan positif, et rassurés par l'accueil chaleureux qu'elle nous réserve à chaque rencontre, c'est en toute confiance que nous nous engageons sur la dernière ligne droite de la campagne électorale ". Jean-Marie Virapoullé a présenté ce Vendredi 11 Juin à Champ-Borne, son programme pour les départementales dans le canton 5, Saint-André 2, en compagnie de son binôme Viviane Ben Hamida et de leurs remplaçants Rosange Latchoumy et Stéphane Soupramanien. (Photo DR)
Forts de la confiance que nous témoigne la population sur le terrain grâce à notre bilan positif, et rassurés par l'accueil chaleureux qu'elle nous réserve à chaque rencontre, c'est en toute confiance que nous nous engageons sur la dernière ligne droite de la campagne électorale ". Jean-Marie Virapoullé a présenté ce Vendredi 11 Juin à Champ-Borne, son programme pour les départementales dans le canton 5, Saint-André 2, en compagnie de son binôme Viviane Ben Hamida et de leurs remplaçants Rosange Latchoumy et Stéphane Soupramanien. (Photo DR)

CONFERENCE DE PRESENTATION DU PROGRAMME DU BINOMEPour les 6 ans à venir, nous vous proposons un projet bien adapté à notre territoire et réalisable. D’autant que grâce à notre victoire pour la " recentralisation du RSA ", le Département dispose des moyens suffisants pour mettre en oeuvre notre programme.

Voici quelques grandes lignes du projet de notre liste " Ensemb, plus solidaires ".

- Un ordinateur portable (et non pas de simples tablettes ou de bons) pour chaque collégien entrant en sixième.

- En matière d’amélioration de l’habitat, supprimer le critère d’âge et réduire les délais de traitement de dossier.

- Création de nouvelles Maisons d’accueillants Familiaux à Saint-André, après l’ouverture de la première MAF de France à Saint-André, chemin Jeanson.

- Pour les agriculteurs : rénovation du réseau d’irrigation, notamment à Champ-Borne; mise en exploitation du forage de Bengali en remplacement du captage de la rivière du Mât; création d’un marché de gros à Saint-André ainsi que de marché des produits bio et raisonnés

- Installation de l’Académie des dalons pour les jeunes en situation difficile : encadrement, remise à niveau, réinsertion, internat, accompagnement spécialisé

- Pôle de solidarité, rue de la Gare, comprenant un centre répit-repos pour les aidants familiaux; un nouveau foyer de l’enfance ainsi que l’Académie des dalons (décrite ci-dessus)

- Développement des terres des Hauts de l’Est à travers la phase opérationnelle du projet MEREN (mobilisation de nouvelles ressources en eau) couplée avec celui de la RHE (Route des Hauts de l’Est)

- Création de haltes garderies à la carte pour enrichir les modes de garde d’enfants déjà existants sur notre territoire.

- Augmentation du montant de l’aide pour les grandes écoles et création d’une bourse spéciale pour des parcours d’excellence.

- Promotion de l’école des parents - à travers des stages et d’exercices aux fonctions parentales - à destination des nouveaux pères et mères, pendant la période de grossesse.

- Silver économie : développement des services à la personne pour accompagner le pappy boom (augmentation du nombre des personnes âgées).

Jean-Marie Virapoullé n’a pas manqué d’aborder un point d’actualité qu’est la gestion catastrophique de la restauration scolaire par la commune de Saint-André, suite à un cas de Covid, déclaré à la cuisine centrale le jeudi 10 juin. Par manque d’anticipation et de réactivité de l’équipe de Joé Bédier et de son adjoint aux affaires scolaires Laurent Papaya, les enfants étaient privés de repas. Ils auraient du prévoir un plan B, pour permettre à chaque enfant de recevoir un repas froid. Ce ne sont pas les entreprises ayant pu fournir un sandwich et une bouteille pour chaque enfant qui manquent à Saint-André ou dans l’Est.

Par ailleurs, l’information tardive et incomplète donnée par la commune a totalement désorienté les parents ce vendredi. Pour Jean-Marie Virapoullé, " A travers la mauvaise gestion de ce simple incident, aussi courant que prévisible, Laurent Papaya, qui est candidat aux départementales à Saint-André a fait preuve de son manque d’expérience et de son incompétence flagrante. Un mauvais adjoint aux affaires scolaires ne peut pas être un bon conseiller départemental ".

Pour le mot de la fin, Viviane Payet Ben Hamida a déclaré : " Nous sommes une équipe rodée, expérimentée, efficace et opérationnelle tout de suite. En situation de crise, il n’y a pas de temps à perdre. Nous connaissons les dossiers et nous continuerons à répondre immédiatement au besoin de la population. C’est dans ce sens que nous avons élaboré notre projet axé sur la Solidarité ".

Ci-joint, le document de campagne, renfermant l’intégralité de notre programme.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !