Premier tour des élections (actualisé) :

Départementales : trois binômes déjà élus


Publié / Actualisé
Contrairement aux régionales où les forces en présences semblent se dessiner, il est difficile de voir la couleur politique future du Département compte tenu du mode de scrutin de cette électio. La première conséquence du faible taux de participation, c'est que seulement trois binômes ont réussi à être élus dès le premier tour : Harry Mussard et Inelda Bausillon dans le canton 13 de Saint-Joseph sont élus avec 77,58% des voix (Photo rb/www.ipreunion.com)
Contrairement aux régionales où les forces en présences semblent se dessiner, il est difficile de voir la couleur politique future du Département compte tenu du mode de scrutin de cette électio. La première conséquence du faible taux de participation, c'est que seulement trois binômes ont réussi à être élus dès le premier tour : Harry Mussard et Inelda Bausillon dans le canton 13 de Saint-Joseph sont élus avec 77,58% des voix (Photo rb/www.ipreunion.com)

Coup de théâtre dans le canton 1 de l’Etang-Salé où le maire de la commune et conseiller départemental sortant, Jean-Claude Lacouture, en binôme avec Roseline Lucas, est battu par le maire des Avirons, Eric Ferrère et Louise Vimbaye, qui obtiennent 60,33% des voix. A noter que le binôme élu était soutenu par Mathieu Hoarau, celui-là même qui avait échoué à remporter la municipale à l’Etang-Salé en 2020 pour une voix d’écart.

Lire aussi : Régionales - Didier Robert, Huguette Bello et Ericka Bareigts terminent en tête

Lire aussi : Elections  - Les bureaux de vote sont fermés, le dépouillement commence

Dans le canton 22 de Saint-Pierre 3, Serge Hoareau et Sabrina Tionohoué l’emportent aussi dès le premier tour, avec 66,10% des voix.

Le président du Département sortant, Cyrille Melchior, en binôme avec Adèle Odon, ne pourra quant à lui pas échapper à un second tour compte malgré un score fleuve (63,79% des voix). Le faible taux de participation le pousse à un second tour face aux candidats de la majorité municipale Salim Nana Ibrahim et Céline Charolais (27,67% des voix) dans le canton 17 de Saint-Paul.

Dans d’autres cantons, tels qu’à Saint-Pierre 1 et 2, Saint-Leu, Saint-Denis 1 et 3 ou encore à Tampon 1 et 2, les candidats arrivés en tête et dépassant les 50% des voix devront aussi passer par le second tour compte tenu du faible taux de participation.

La sénatrice et ancienne présidente du Département, Nassimah Dindar, en lice avec l’élu dionysien Jean-François Hoareau dans le canton 10 à Saint-Denis arrive en tête de ce premier tour avec 46,21% des voix. Elle devra passer par un second tour contrairement à 2015 où elle avait été élue dès le premier tour. Elle affrontera Michel Lagourgue et  Kelly Nerina qui recueillent près de 22,51% des voix.

A noter le désaveu de Richard Nirlo dans le canton 23 de Sainte-Marie où les candidats soutenus par le maire, Marie Lyne Soubadou et James Clain, sont éliminés dès le 1er tour. Inversement, le banni de la majorité, Remy Lagourgue, conseiller départemental sortant, qui se présente avec Valérie Rivière, terminent en tête de ce 1er tour avec 43,40% des voix. Ils affronteront au second tour Céline Sitouze et Antony Venerosy qui obtiennent 21,20% des voix.

Lire aussi : Voilà comment vous allez élire vos conseillers régionaux et départementaux

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Sabine, Posté
Fidji ek son 900 voix, mi rire mi rire mon dié