Tribune libre de Brigitte Adame et David Belda :

Dimanche 27 juin, il faut voter !


Publié / Actualisé
Brigitte Adame et David Belda, candidats sur le canton 11 de Saint-Denis 3, tiennent à remercier tous ceux qui se sont déplacés pour voter et encouragent à renouveler ce geste citoyen ! Les Conseils régionaux et départementaux ont des conséquences tout au long de la vie !
Brigitte Adame et David Belda, candidats sur le canton 11 de Saint-Denis 3, tiennent à remercier tous ceux qui se sont déplacés pour voter et encouragent à renouveler ce geste citoyen ! Les Conseils régionaux et départementaux ont des conséquences tout au long de la vie !

Brigitte Adame et David Belda, avec Marina Ally Issé et Arnaud Huguet, candidats sur le canton 11 de Saint-Denis 3, tiennent à remercier toutes les citoyennes et tous les citoyens qui sont allés aux urnes dimanche et incitent ceux qui ne l’ont pas fait d’y aller ou de donner procuration.

Forts de 54,09 % sur leur canton, Brigitte Adame et David Belda se félicitent de la mobilisation autour de leur candidature. Toutefois, l’enjeu démocratique nécessite que l’abstention soit moins importante. Participer aux scrutins qui vont porter une équipe régionale et une majorité départementale est indispensable. Ces deux institutions ont des conséquences importantes sur toute la population à tous les stades de la vie : construction, rénovation et organisation des collèges et des lycées, aménagement routier, prise en charge des personnes vulnérables et des porteurs de handicap, eau, agriculture, tourisme, culture, formation, etc., etc. Tous ces secteurs sont structurés par les politiques qui vont être élus dimanche 27 juin. Cumulés, les budgets de ces deux institutions sont de 2 milliards.

Choisir la tendance de cette gestion est le fonctionnement politique indispensable à la représentativité démocratique ! " Concrètement, là, les électeurs votent pour un meilleur suivi des familles les plus en difficulté, avoir accès à des services sociaux, des élus de proximité disponibles et accessibles, une transparence et une fiabilité dans la gestion ", explique Brigitte Adame.

" On ne peut pas dire que c’est bonnet blanc ou blanc bonnet alors que les différentes équipes de candidats portent des projets avec des valeurs différentes. Après une élection, les différentes visions de ceux qui ont remporté deviennent des actions concrètes dans la vie quotidienne des citoyens. C’est très important. Ces votes locaux sont primordiaux ", précise David Belda.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !