Tribune libre de Jean Claude Comorassamy :

Cyrille Melchior en pole position à la présidence départementale au vu de son bilan


Publié / Actualisé
Effectivement, si l'on se réfère aux demandes des " gilets jaunes ", un homme/une femme un mandat, être consensuel, bâtisseur, rassembleur et solidaire. Le président sortant serait en pole position à la ligne de départ de la présidence du conseil départemental. De plus, devant la crise sanitaire, économique, sociale, le président Melchior a su innover ses actions envers les plus démunis, les plus fragiles, à nos personnes âgées et à notre jeunesse. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Effectivement, si l'on se réfère aux demandes des " gilets jaunes ", un homme/une femme un mandat, être consensuel, bâtisseur, rassembleur et solidaire. Le président sortant serait en pole position à la ligne de départ de la présidence du conseil départemental. De plus, devant la crise sanitaire, économique, sociale, le président Melchior a su innover ses actions envers les plus démunis, les plus fragiles, à nos personnes âgées et à notre jeunesse. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Preuves à l’appui, qu’il est l’homme qui rassemble et qui fédère. Lors de la présentation du dernier budget au conseil départemental de plus d’un milliards d’euros. Des nouveaux dispositifs ont été validés, tels que " le Pass Bien-Etre ", " chèque CAPAH " (chèque accompagnement personnalisé alimentaire et hygiène), " insertion, logement et coopération, la promotion de la culture et des sports, le développement de l’agriculture et de l’eau, amélioration des routes et l’aménagement de l’espace public, 33,2 millions d’euros pour l’environnement, le tourisme et l’aménagement des hauts….etc  ont été validés à l’unanimité, autant par la droite, la gauche, le centre et les sans étiquettes. Le cœur de ses actions ont été la solidarité sociale et la solidarité de territoires (communes).

Contrats  pluriannuels de développement envers les 24 communes

Élu dans son canton avec plus de 66% de voix, chiffre qui vient confirmer son bilan positif à la tête du département où la solidarité et l’innovation ont été les principaux marqueurs de ce budget 2021, et que malgré beaucoup reste à faire.

Aujourd’hui plus que jamais, le département doit être équitablement aux côtés des 24 communes sur lequel celles-ci puissent s’appuyer pour financer et de réaliser les projets d’investissements. De mener des actions qui permettront d’améliorer encore plus le cadre de vie et de bien-être de toute la population à travers une politique de contractualisation plus soutenue envers les communes.

Cette contractualisation doit être un outil d’articulation et de co-construction des politiques départementales envers les communes. Ce nouveau projet partenarial est une feuille de route que tous nos élus départementaux doivent s’inspirer, et qui donneront les moyens supplémentaires à relever les défis de demain.

 Jean Claude Comorassamy

   

2 Commentaire(s)

ALAIN, Posté
Bonjour à vous,Certains de nos parlementaires brillent déjà par leurs absences à l'assemblée nationale et au sénat, comment leur faire confiance et voter en leur faveur à la présidence du conseil départemental demain ' Mme Dindar doit démissionner ce jour au sénat , si elle postule au poste de président. Elle n'a pas honte de trahir les réunionnais et les élus départementaux ' Aucuns élus ne doivent voter pour lui demain. Votez pour la probité la démocratie sortirait grandie et vainqueur.
Ti Paul, Posté
Reste à la sénatrice cumularde de se ranger derrière M. Melchior et le president sortant sera élu à l'unanimité comme son budget d'après l'article de M. Comorassamy.