[LIVE] Jour de vote :

Département : réélu président, Cyrille Melchior appelle à une "véritable passerelle" avec la Région


Publié / Actualisé
Les 50 conseillers départementaux élus ont rendez-vous au Palais de la Source ce jeudi 1er juillet 2021 à l'occasion de la séance plénière d'installation de la nouvelle mandature. Cette réunion sera notamment marquée par l'élection du nouveau ou de la nouvelle président(e) de la collectivité. Deux candidatures étaient annoncées au départ, celle du président sortant Cyrille Melchior, et celle de la sénatrice et ancienne présidente Nassimah Dindar. Finalement cette dernière a retiré sa candidature, ce qu'Imaz Press a annoncé tôt ce matin. Cyrille Melchior a donc été réélu sans surprise président du Conseil départemental, étant le seul candidat. Il affiche une très large majorité : 38 voix sur 50. Dans son discours, il appelle à "l'unité et le dialogue" ainsi qu'à la "création d'une véritable passerelle entre la Région et le Département". (Photos rb/www.ipreunion.com)
Les 50 conseillers départementaux élus ont rendez-vous au Palais de la Source ce jeudi 1er juillet 2021 à l'occasion de la séance plénière d'installation de la nouvelle mandature. Cette réunion sera notamment marquée par l'élection du nouveau ou de la nouvelle président(e) de la collectivité. Deux candidatures étaient annoncées au départ, celle du président sortant Cyrille Melchior, et celle de la sénatrice et ancienne présidente Nassimah Dindar. Finalement cette dernière a retiré sa candidature, ce qu'Imaz Press a annoncé tôt ce matin. Cyrille Melchior a donc été réélu sans surprise président du Conseil départemental, étant le seul candidat. Il affiche une très large majorité : 38 voix sur 50. Dans son discours, il appelle à "l'unité et le dialogue" ainsi qu'à la "création d'une véritable passerelle entre la Région et le Département". (Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, suivez leurs lives :

Conseil départemental : élection du nouveau président

Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021

 

Conseil départemental : on vote pour la présidence

Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021

 

Département : élections pour la présidence

Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021



 

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Bonne journée à toutes et tous

  • IPR

    Jean-Hugues Ratenon : "je tiens à féliciter monsieur Cyrille Melchior pour son élection à la présidence du Conseil départemental"

    "Que sa présidence soit placée sous le signe du travail en commun avec pour objectif la construction d’une Réunion solidaire et écologique, et d’un quotidien et d’un avenir meilleur pour chaque citoyenne et citoyen de La Réunion.

    En tant que député de la République et en tant que conseiller régional, j’aurai à cœur de travailler de nouveau en bonne intelligence avec monsieur Melchior dans l’intérêt des Réunionnais, comme nous avons su le faire quant à la recentralisation du RSA et d’autres sujets."

  • IPR

    Ibrahim Patel : "toutes mes félicitations"

    "Je tiens à adresser à M. Cyrille Melchior toutes mes félicitations pour son élection à la Présidence du Conseil Départemental. Je me joins à l’ensemble des membres élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour lui faire part de tous nos vœux de réussite dans cette mission.

    La Chambre de Commerce et d’Industrie est bien entendu aux côtés du Conseil Départemental pour l’accompagner dans toutes les actions concourant au développement équilibré du territoire et au soutien de toutes les initiatives entrepreneuriales."

    Ibrahim PATEL, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de La Réunion.

  • IPR

    Les membres de la commission permanente sont :

    - Sabrina Tionohoué

    - Dominique Gonthier

    - Adèle Odon

    - Jean-François Payet

    - Sidoleine Papaya

    - Jean-François Nativel

    - Eglantine Victorine

    - Aurélien Centon

    - Valérie Rivière

    - Jean-Louis Pajaniaye

    - Louise Simbaye

    - Jean-Yves Langenier

    - Brigitte Adame

    - Jean-François Hoareau

    - Inelda Leveneur-Baussillon

    - René Sotaca

    - Monique Orphé

    - Bruno Robert

    - Jeanne Hoarau

    - Pascal Mangué

    - Fabiola Lagourde

  • IPR

    L'annonce des vice-président.e.s ainsi que des membres de la commission permanente du Département

  • IPR

    La liste des vice-présidents :

    - Serge Hoareau : 1er vice-président

    - Laurence Mondon : 2ème vice-présidente

    - Jean-Marie Virapoullé : 3ème vice-président

    - Béatrice Sigismeau : 4ème vice-présidente

    - Rémy Lagourgue : 5ème vice-président

    - Flora Augustine Etcheverry : 6ème vice-présidente

    - Bruno Domen : 7ème vice-président

    - Sophie Arzal : 8ème vice-présidente

    - Jeannick Atchapa : 9ème vice-président

    - Augustine Romano : 10ème vice-présidente

    - Eric Ferrère : 11ème vice-président

    - Camille Clain : 12ème vice-présidente

    - Gilles Hubert : 13ème vice-président

    - Thérèse Ferde : 14ème vice-présidente

    - Philippe Potin : 15ème vice-président

  • IPR

    La séance reprend

  • IPR

    Vers une liste unique de vice-présidents

    Les conseillers départementaux sont en train de regagner l’hémicycle. Il semble qu’un consensus se soit dégagé pour une liste unique de vice-présidents.

  • IPR

    Les félicitations de l'Association des maires du Département de La Réunion

    "Ce jeudi 1er juillet 2021 Cyrille Melchior est réélu Président du Conseil Départemental de La Réunion. En ma qualité de Président de l’AMDR, représentant de l’ensemble des communes et EPCI de l’île, je tiens à lui adresser mes plus sincères et chaleureuses félicitations.

    Avec 38 voix sur 50, l’élection de Cyrille Melchior est la preuve de l’importance d’une gouvernance partagée et apaisée. En ces temps de crises sanitaires, économiques, sociales, notre Département a plus que jamais besoin d’une nouvelle gouvernance politique qui, respectueuse des clivages politiques, demeure respectueuse de la dignité humaine.

    Le Président Cyrille Melchior a su démontrer sa capacité à travailler en équipe, son absence de sectarisme et sa volonté de servir le peuple réunionnais. Je lui renouvelle mes vœux de félicitations et lui adresse mes meilleurs vœux de réussite pour La Réunion.

    Serge Hoareau"

     

  • IPR

    Serge Hoareau devrait être premier vice-président

    Aucun.e vice-président.e n'a encore été élu.e, ils et elles le seront après une heure de suspension, comme le veut la règle. La séance plénière est donc pour l'heure suspendue.

    Cyrille Melchior a indiqué qu'il allait "proposer à Serge Hoareau d'être premier vice-président".

  • IPR

    Nous sommes en direct avec Cyrille Melchior regardez :

    Conseil départemental : Cyrille Melchior élu président

    Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021

    Cyrille Melchior salue "une marque de confiance" dans cette élection. En priorité, il rappelle son souhait de mettre en place "la conférence territoriale avec la région, l'amélioration de la pauvreté, de l'habitat, la prise en compte avec les jeunes", priorités de cette nouvelle mandature. Le président a une pensée émue pour sa famille "parce que ça demande beaucoup de sacrifices". Côté extérieur, "La Réunion doit être en discussion avec l'océan Indien" ajoute-t-il.

  • IPR

    Discours de Cyrille Melchior :

    "Je remercie les collègues qui m'ont apporté leurs suffrages" déclare Cyrille Melchior qui soutient ses parents et grands-parents, très ému au micro. Il est applaudit lorsqu'il précise à quel point il est ému en pensant à ses proches.

    Cyrille Melchior continue : "Le temps de l'élection est derrière nous. J'en appelle désormais à l'unité, à la solidarité, à l'ouverture et au dialogue au sein de cette assemblée. Je ferais en sorte que cette confiance intact, comme ce fut le cas tout au long de la précédente mandature." Il rend également hommage "à toutes celles et ceux qui m'ont précédé, qui ont participé à écrire l'histoire de La Réunion".

    Le président évoque un "nécessaire besoin de tisser des liens avec les jeunes citoyens". Il salue et remercie tous les jeunes qui se sont notamment investis dans les élections.

    Cyrille Melchior rappelle les grands défis de cette mandature : pauvreté, environnement, gestion de la crise sanitaire, économie... "Mes chers collègues nous sommes à un moment de renouveau pour le modèle de développement réunionnais, qui doit mettre l'humain encore plus au coeur de nos préoccupations". Il garantit que durant cette nouvelle mandature, "chaque élu trouvera sa place".

    Pour les orientations à venir, le président évoque la solidarité. Il rappelle la recentralisation du RSA, devenue effective le 1er janvier 2020. "L'accompagnement des familles modestes, de celles en situation de handicap, sans oublier les jeunes : nous devons trouver les leviers qui nous permettront d'accompagner ces publics." Il compte notamment sur l'appui "du tissu associatif qui participe à la cohésion sociale".

    Cyrille Melchior appelle à travailler davantage ensemble, "au-delà des clivages traditionnels".

    Sur le plan de l'éducation, "accompagner les collèges pour entrer pleinement dans l'ère du numérique", "le soutien à la culture et au sport seront des axes forts".

    Sur le plan de la cohérence territoriale, "nous avons posé les bases d'un partenariat renouvelé avec l'ensemble des communes et des CCAS. Nous voulons aller plus loin dans cette logique. J'appelle à la création d'une véritable passerelle entre la Région et le Département. J'adresse mes sincères féliciations à madame Huguette Bello et aux élus à la Région. J'adresse un message d'ouverture : l'heure doit être au dialogue. J'en appelle à la réactivation de la conférence territoriale sous l'autorité de la Région pour mieux appréhender les défis que nous avons en partage."

    Le président appelle aussi au développement de l'agriculture, à la mise en place d'une route dans les hauts de l'Est. "Nous allons poursuivre le plan 1 million d'arbres" garantit Cyrille Melchior sur le plan de l'environnement.

    Il s'adresse enfin aux agents du Département et assistants familiaux : "je vous dis mon estime et ma reconnaissance pour l'excellent travail que vous réalisez au quotidien, je souhaite que cet engagement reste intact". Le président en appelle aussi à poursuivre le dialogue et du travail avec les représentants du personnel.

    Cyrille Melchior cite Nelson Mandela : "redonner de l'espoir là où il y a du désespoir". "Allons bâtir La Réunion de l'espérance, allons construire La Réunion d'aujourd'hui et de demain, nécessairement durable pour que puisse rayonner notre bien vivre ensemble. Je voudrais que l'on mesure bien ma façon d'agir, je veux que chacun comprenne bien que mon action est guidée par le fait que je me mets au service de l'action publique et non pas l'action politique."

  • IPR

    Cyrille Melchior est réélu à la présidence du Conseil départemental

    Il a été élu avec 38 voix, soit une confortable majorité.

  • IPR

    Le dépouillement commence

    Dans l'urne : 50 enveloppes, celles des 50 nouveaux conseillers départementaux, élus lors du second tour dimanche 27 juin 2021. Un scrutateur est appelé au tableau pour tenir le décompte des voix.

    Petit flottement le temps de savoir qui note les voix au tableau. Le dépouillement se poursuit, Cyrille Melchior doit atteindre 26 voix.

  • IPR

    Les opérations de vote sont terminées

    L'urne est ouverte et le comptage des voix va pouvoir commencer, sans suspense. Regardez :

    Conseil départemental : élection du nouveau président

    Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021

     

  • IPR

    La quasi totalité des maires de l’île sont présents dans l’hémicycle

    Il y a ceux qui élus conseillers et ceux qui ont été invités au titre de leur mandat de maire.

    Ainsi Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et chef de file de la droite locale, est là. Huguette Bello encore maire de Saint-Paul au moins jusqu’à ce vendredi où elle devrait être nouvelle présidente de Région, est là également.

    Olivier Hoarau, maire du Port et candidat malheureux aux Régionales, est assis non loin d’elle. Éricka Bareigts maire de Saint-Denis et Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph, sont également présents. Les deux devraient élus vice-présidents de Région demain.

  • IPR

    Les élus ont commencé à voter

    Les opérations rations de vote devraient durer une vingtaine de minutes sans suspense.

  • IPR

    Cyrille Melchior est le seul candidat à la présidence, il est donc sûr d'être élu

    Le vote commence.

  • IPR

    Nos journalistes sont sur place, suivez leur live :

    Conseil départemental : on vote pour la présidence

    Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021


     

  • IPR

    Nous revenons dans quelques instants pour le début des élections à la présidence du Département. Notre direct est à suivre sur notre page Facebook Imaz Press Réunion (page officielle). A tout de suite !

  • IPR

    André Thien Ah Koon parle maitenant de l'absentation massive qui a touché à la fois les élections régionales et départementales. Celle-ci a traduit une perte confiance de l'électorat dont il est "nécessaire de reconquérir" indique André Thien Ah Koon.

  • IPR

    André Thien Ah Koon présente les grandes compétences et priorités du Département en matière sociale et agricole.

    Il évoque la situation sanitaire de La Réunion. André Thien Ah Koon parle notamment de la pauvreté et des moyens à mettre en oeuvre. 38% de la population réunionnaise vit sous le seuil de pauvreté. Jean Yves Langenier, conseiller départemental élu dans le canton du Port est également présent.

     

  • IPR

    Huguette Bello également présente dans l'hémicycle du conseil départemental explique à Imaz Press "nous devons faire de la politique pas politicienne. Cela permettrait aux Réunionnais.e.s de retourner aux urnes."

    Comment vous envisagez de travailler avec le président ?

    "J'espère bien travailler avec le président du Département. Il vient de Saint-Paul, il connaît la ville et les difficultés des habitants, je souhaite travailler avec lui sans bataille et avec raison" déclare Huguette Bello

  • IPR

    Comment vous envisagez cette élection à la présidence ?

    "On va entendre les candidatures, je souhaite que cette population soit entendue. Les familles aujourd'hui on du mal à voir l'accès aux droits, nous devons avoir plus d'accompagnement notamment dans le sport, une fois les élections passées, nous voulons être entendus" explique Ericka Bareigts

     

  • IPR

    Patrick Lebreton  "Je suis venu en obsevateur et interessé, je pense qu'il n'y aura pas de mystère. C'est un moment républicain important. Le président sortant a un bon bilan. Ma précoupation c'est ce qu'on fera au conseil régional".

  • IPR

    Nos journalistes sont en direct pour suivre le début de la séance plénière regardez :

    Département : élections pour la présidence

    Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Mercredi 30 juin 2021

     

  • IPR

    Cyrille Melchior finalement seul en lice ?

    Les choses semblent se confirmer : Nassimah Dindar n’a pas réuni de majorité autour d’elle. Elle ne devrait donc pas maintenir sa candidature.

    Cyrille Melchior pourrait donc être seul en lice. “Les potentiels soutiens de Nassimah Dindar auraient rejoint le camp du président sortant, afin de ne pas être dans une opposition sans moyen“ estime un élu sans étiquette.

    La gauche hésitait mercredi soir entre présenter un candidat ou voter blanc.

  • IPR

    Cyrille Melchior en bonne position pour retrouver son siège

    "Les planêtes sont en train de s'aligner pour Cyrille Melchior" indiquait dès mercredi après-midi un conseiller départemental de l'ouest. "C'est fait, tout est aligné" déclarait ce même élu en milieu de soirée. De fait, le président sortant serait parvenu à rassembler une majorté d'élu.e.s autours de sa candidature.

    A contrario, Nassimah Dindar, ancienne présidente, n'aurait pas réussi à constuire une majorité composée des conseiller.e.s de gauche, du centre et des sans étiquettes. "J'ai le sentiment que les jeunes, ceux de la nouvelle génération d’élus, ont été plus rassurés par la présence d'anciens cseillers  départementaux autour de Cyrille Melchior" croit savoir une conseillère favorable à la candidature de l'ancienne présidente. "Nassimah Dindar leur poposait pourtant des vrais postes à  responabilités, y compris la première vice-présidente. C'est dommage" ajoute l'élue.

    Sauf changement de dernière minute - cela s'est déjà produit à de nombreuses reprises lors de précédents scrutins -,  Cyrille Melchior devrait donc être réélu président du Département sans grande difficulté.

    Il reste à savoir si Nassimah Dindar maintiendra quand même sa candidature ou si elle décidera de pas se présenter pour éviter une potentielle défaite.

  • IPR

    Bonjour La Réunion ! Koman i lé ?

    Le 3ème tour des élections départementales a lieu ce jeudi matin. Les 50 conseiller.e.s vont élire leur président.e et leurs vice-préident.e.s.

    Restez avec nous pour suivre en direct cette nouvelle journée électorale

A propos

Comme le veut la loi, les conseillers départementaux nouvellement élus se réunissent le 1er jeudi suivant le scrutin électif. Ils sont 50 élus à prendre la direction du Palais de la Source ce matin pour élire leur nouvel exécutif (présidence et commission permanente).

Selon toute vraisemblance, on se dirige vers un duel d’ex présidents, entre le sortant, Cyrille Melchior, et l’ancienne présidente Nassimah Dindar.  Le premier bénéficie d’un léger avantage, pouvant compter sur le soutien de la droite unie qui représente déjà 22 voix. Mais Nassimah Dindar a déjà démontré sa capacité à renverser des tendances qui lui étaient défavorables.

Ces derniers jours auront donc été l’occasion pour les deux élus d’aller à la chasse aux voix, notamment du côté de Saint-Louis (4), de Saint-Benoît (4), de la Possession (2) ou encore auprès d’Aurélien Centon et de sa binôme Jeanne Hoarau. Le suspense reste donc entier en vue de ce scrutin qui permettra de désigner la présidence de la Collectivité pour les 6 prochaines années.

- Comment va se passer le vote -

Pour être élu, le candidat à la présidence doit recueillir la majorité absolue, siot 26 voix, lors d’un des deux premiers tours. Dans le cas contraire, le troisième tour départagera les candidats avec un scrutin à la majorité relative. En cas d’égalité, l’élection est acquise au bénéfice de l’âge.

Une fois que la/le président.e est élu.e, elle ou il  ou s'installe et prononce généralement un discours de politique général.

Ensuite un vote à main levée a lieu sur la composition de la commission permanente. Le nombre de vice-présidences et de membres de la commission permanente est alors déterminé. Une fois ce vote acquis, une suspension de séance de une heure est annoncée par la/le président.e. Les élu.e.s sont invité.es, par groupe politique, à se rendre dans les salles dédiées pour constituer leur liste de candidats à la commission permanente.

Au retour des élu.e.s dans l’Hémicycle avec deux options sont possibles :

- une liste unique est déposée mentionnant dans l'ordre les Vice-présidents et les membres de la Commission permanente en respectant la parité. Le Président donne lecture de la liste et tous les membres sont élus, les sièges de la CP sont immédiatement pourvus dans l’ordre de la liste, sans qu’il y ait lieu de procéder à un vote, y compris les postes de Vice-présidents.

- plusieurs listes sont déposées, l’élection des membres de la commission permanente se déroule alors au scrutin de liste, à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne. Les sièges sont attribués aux candidats dans l’ordre de présentation sur chaque liste.

Une fois les membres de la commission permanente ainsi élus, il conviendra de passer au vote sur les postes de vice-présidents. Il s'agit d'un scrutin majoritaire de liste (majorité absolue aux premier et second tours, puis à la majorité relative en cas de troisième tour). En cas d’égalité des suffrages au troisième tour, les candidats de la liste ayant la moyenne d’âge la plus élevée sont élus.

L’alternance entre candidats de chaque sexe n’est plus obligatoire, mais, en application du principe de parité, sur chaque liste, l'écart entre le nombre de candidats de chaque sexe ne peut ête supérieur à un.

- Plusieurs maires -

A noter par ailleurs que parmi les 50 Conseillers élus, quinze élus sortants ont été reconduits à leur fonction. Il s’agit de Cyrille Melchior, Nassimah Dindar, Inelda Bausillon, Harry Mussard, Serge Hoarau, Viviane Payet Ben Hamida, Jean-Marie Virapoullé, Béatrice Sigismeau, Thérèse Ferde, Philippe Potin, Laurence Mondon, André Thien-Ah-Koon, Augustine Romano, Remy Lagourgue et René Sotaca. 

Cette assemblée comptera par ailleurs plusieurs maires. Outre André Thien-Ah-Koon (Tampon) et Serge Hoarau (Petite Ile) précédemment cités, on peut noter la présence de Jeannick Atchapa (Bras Panon), Eric Ferrère (les Avirons), et Bruno Domen (Saint-Leu).

On note aussi que les Conseillers départementaux représentent souvent la majorité municipale au sein de cette Assemblée. A ce jeu, c’est Saint-Denis qui rafle la mise avec 8 élus issus de la majorité d’Ericka Bareigts. Saint-Benoît avec 4 élus, Saint-Louis avec 4 élus, Le Tampon avec 4 élus et Saint-Pierre avec 6 élus issus des majorités municipales sont aussi bien lotis.

A contrario, certains territoires tels que Saint-André, Sainte-Marie, Le Port ou Saint-Paul ne compteront pas d’élus issus des majorités municipales.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

17 Commentaire(s)

Ginot , Posté
pourquoi aller encore voter, certains de nos élus ont décidé de voter blanc quelle belle exemple quand on a plus le choix on reste a la maison pas la peine de se déplacer pour voter blanc , c comme cela que nos citoyens n effectue plus leur devoir.
Citoyen , depuis son mobile , Posté
Au lieu de demander une passerelle avec la région pourquoi ne pas fusionner les deux assemblées en une assemblée unique c'est peut-être certainement il y a beaucoup d indemnités a percevoir et des copinages entre élus .
Pour le charisme , Posté
Pour le charisme, ben il faudra repasser !
Zabitant, Posté
Quelle belle leçon d'humilité et de sagesse que MELKIOR a donné à BELLO la ringarde. On va voir demain sa réaction
Mauvelang., Posté
75 % pour soit 25% bulletins blanc 0 contre. La commune étang salé son maire a été avec une voix d'avance. Demain Mme Bello sera élue avec une majorité et non à l'unanimité.
Merci Daniel , Posté
L ouest à NATIVEL et l'est à Vira.Comment ou veut que la reunion.y avance.
38+12, Posté
Melchior n'est élu qu'avec 38 voix;12 nuls soit 25 % des élus ne croit pas au discours et positions de ce nouveau président. ça craint pour la suite
97440, Posté
@974: canton 2 st andré n'a pas élu un virapoulé durant toute cette période. (mauvais perdant)https://www.frwiki.org/wiki/Canton_de_Saint-Andre-2
CHABAN, Posté
Le spectacle vivant à la Réunion a de beaux jours devant lui.
Mimi974, Posté
Si Cyril a obtenu 38 voix sur 50, alors Nassimah aurait eu les 12 manquants qu'elle a bien vu venir !
Placer les éliminés de la Région , Posté
Le conseil départemental ne doit pas la collectivité qui.va placer les battus du conseil régional et les battus de St Paul.
Tout sauf Vira, Posté
Il faut le changement à la Reunion.
974, Posté
50 ans au pouvoir et St André ville en retard. La seule fausse note de dimanche soir. St André ne doit pas être une dynastie has been.
Leon, Posté
En lisant la tribune de M. Jean Claude Comorassamy paru hier, je pense que son analyse a fait mouche auprès des conseillers départementaux et qui portera M. Melchior à la présidence ce matin. C'est que du bon sens mesdames et messieurs les élus. L'homme consensuel aura une vote très large peut-être même à l'unanimité qui donne raison à une bonne analyse de son article....
ZIP, Posté
C'est je crois la meilleur solution que madame Dindar puisse prendre en ce moment pour ne pas rejoindre D Robert dans l'équipe des battues. Montrez vous responsable madame la sénatrice contrairement à notre ancien président de région qui est responsable de la défaite de son camp quoi qu'il se dise.
Vira porte drapeau de Saint-André ', Posté
Du coup c'est Vira qui devra défendre Saint-André ' Bédier a intérêt à le flatter un peu plus. Déjà qu'il n'est pas non plus à la Région.
Electeur, depuis son mobile , Posté
Tout. Est joué d avance tout cela n est pas très démocratique Lee petites magouilles en coulisse pour distribuer les postes si tout cela était bénévole ils se bousculeraient pas au portillon le gâteau de 'os impôts est trop important chacun en veut sa part bande de chacals continuez ainsi cela meneras au déclin des électeurs .des candidats si se sentent dans l obligation de se retirer pour laisser la place a celui qui leur accorderas une vice présidence tant convoité avec les indemnités qui vont avec .