Tribune libre du Parti de Gauche :

Si le Pass sanitaire passe.... la liberté trépasse


Publié / Actualisé
Macron a parlé lundi 12 juillet, à 20h. Macron n'a consulté ni le Conseil des ministres ni le Parlement. Le monarque présidentiel nous a violemment rappelé ce que pour quoi il était là. Sa feuille de route : la guerre sociale (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Macron a parlé lundi 12 juillet, à 20h. Macron n'a consulté ni le Conseil des ministres ni le Parlement. Le monarque présidentiel nous a violemment rappelé ce que pour quoi il était là. Sa feuille de route : la guerre sociale (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Alors que les fermetures d’usine s’enchaînent partout en France, que la précarité et la pauvreté rongent notre société, les contre-réformes des retraites et de l’UNEDIC sont prévues pour octobre. Autant de signes envoyés à la bourgeoisie, la droite et à l’extrême droite pour mettre au pas le peuple.

La population est donc informée qu’elle a moins d’une semaine pour se faire vacciner afin d’obtenir le Pass sanitaire, sésame incontournable pour mener une quelconque activité sociale.

Il y a donc un vaccin mais pas une politique sanitaire de prévention, de détection, de soins, d’isolement et de vaccination. Les mesures sous contraintes ont pour conséquences de sélectionner les Français aptes à une vie sociale et de restreindre considérablement nos libertés individuelles et collectives.

Les soignantes et les soignants applaudis l’an dernier sont maintenant suspectés d’être les principaux vecteurs du virus et sont menacés de licenciement en cas de non-vaccination.

Si Le Pass sanitaire entre en vigueur, il n’y aura pas de retour en arrière car cela s’inscrit dans le cadre d’un contrôle numérique qui franchit chaque jour de nouvelles étapes avec notamment l’horizon de la reconnaissance faciale pour les JO 2024.

Parmi les incohérences des mesures, pêle-mêle, on notera les transports, les lieux de culte, les personnels de police et de gendarmerie, exonérés du Pass sanitaire.

Notre devoir est de résister et de nous organiser.

Pour le Parti de Gauche de la Réunion Pascal HOAREAU

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !