Le radier de la rivière Saint-Étienne emporté - Circulation entre Saint-Louis et Saint-Pierre :

Bouchons dès le petit jour


Publié / Actualisé
La galère continue ce mardi 8 janvier 2013 pour les automobilistes qui doivent rallier Saint-Louis à Saint-Pierre. En cause : l'effondrement du radier de la rivière Saint-Étienne après le passage de Dumile. Tôt ce matin, plus d'1 heure 30 était encore nécessaire aux usagers venant de l'Ouest pour rejoindre la capitale du Sud. Le bouchon commençait au niveau de l'échangeur des Sables. A 9 heures 30, l'embouteillage était toujours aussi dense. Dans l'autre sens, la circulation était moins compliquée. Toutefois, la situation ne devrait pas s'améliorer avant une dizaine de jours, durée des travaux pour la reconstruction du radier.
La galère continue ce mardi 8 janvier 2013 pour les automobilistes qui doivent rallier Saint-Louis à Saint-Pierre. En cause : l'effondrement du radier de la rivière Saint-Étienne après le passage de Dumile. Tôt ce matin, plus d'1 heure 30 était encore nécessaire aux usagers venant de l'Ouest pour rejoindre la capitale du Sud. Le bouchon commençait au niveau de l'échangeur des Sables. A 9 heures 30, l'embouteillage était toujours aussi dense. Dans l'autre sens, la circulation était moins compliquée. Toutefois, la situation ne devrait pas s'améliorer avant une dizaine de jours, durée des travaux pour la reconstruction du radier.

C'est le radier de la Rivière Saint-Étienne emporté lors du passage de Dumile à moins d’une centaine de kilomètres des côtes qui est à l’origine de ces perturbations routières. Ce dernier n’a, en effet, pas résisté aux flots importants. Du coup, la circulation se fait à double sens sur l’ancien pont.

Conséquences : de grosses difficultés sont enregistrées dans le secteur. Les automobilistes roulent au pas. Hier lundi, aux heures de pointe, il fallait compter près de deux heures pour rejoindre Saint-Pierre. Ce mardi, la situation n’est pas meilleure. Forts de l'expérience de la veille, les usagers ont pris la route plus tôt. En vain.

Tôt ce matin, le bouchon commençait au niveau de l’échangeur des Sables (Étang Salé). La file de véhicules s'étendait déjà sur 3 ou 4 kilomètres. Dans l’autre sens, le trafic est également engorgé mais la circulation est moins compliquée. À noter que le centre-ville de Saint-Louis est complètement asphyxié par les bouchons.

Pourtant, les automobilistes devront encore prendre leur mal en patience. Une dizaine de jours sont nécessaires pour la reconstruction du radier. Il devrait être remis en service le 18 janvier prochain. Quant au nouveau actuellement en construction, il ne devrait pas être livré avant août au lieu d’avril. Le radier ayant été emporté, les entreprises n'ont plus accès au chantier.

Rappelons que les Réunionnais avaient vécu une situation identique en 2007 lorsque le cyclone intense Gamède avait détruit l'un des deux ponts de la rivière Saint-Étienne. Ils se souviennent encore des gros embouteillages provoqués à cette époque.

www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !