Actions contre la vie chère :

Carburants: les prix diminuent


Publié / Actualisé
Le mercredi 11 mars à 0 heure, la bouteille de gaz coûtera 3 euros de moins, le litre de gazole 6 centimes de moins et celui d'essence 4 centimes de moins. Ces annonces ont été faites ce lundi soir 9 mars 2009 par le préfet Pierre Henri Maccioni. "Nous demandons 5 euros de baisse sur le gaz, il nous manque donc 2 euros" regrette Jean-Hugues Ratenon au nom du COSPAR, collectif contre la vie chère. "Le compte n'y est pas non plus pour l'essence et le gazole puisque nous réclamons 10 centimes de baisse par litre" ajoute-t-il. Par ailleurs le collectif qui juge les réponses de l'État et du patronat à ses 62 revendications "globalement insatisfaisantes", déplore "qu'à ce jour aucune proposition n'ait été faite sur la revalorisation de 200 euros des minima sociaux, des retraites les plus basses et des bourses". Il appelle "plus que jamais" à "une grande mobilisation pour la manifestation de demain mardi".
Le mercredi 11 mars à 0 heure, la bouteille de gaz coûtera 3 euros de moins, le litre de gazole 6 centimes de moins et celui d'essence 4 centimes de moins. Ces annonces ont été faites ce lundi soir 9 mars 2009 par le préfet Pierre Henri Maccioni. "Nous demandons 5 euros de baisse sur le gaz, il nous manque donc 2 euros" regrette Jean-Hugues Ratenon au nom du COSPAR, collectif contre la vie chère. "Le compte n'y est pas non plus pour l'essence et le gazole puisque nous réclamons 10 centimes de baisse par litre" ajoute-t-il. Par ailleurs le collectif qui juge les réponses de l'État et du patronat à ses 62 revendications "globalement insatisfaisantes", déplore "qu'à ce jour aucune proposition n'ait été faite sur la revalorisation de 200 euros des minima sociaux, des retraites les plus basses et des bourses". Il appelle "plus que jamais" à "une grande mobilisation pour la manifestation de demain mardi".
"J'ai décidé d'anticiper la révision des prix des hydro carburants initialement prévue le 1er avril afin de défendre le pouvoir d'achat Réunionnais dès maintenant" commente le préfet. À partir de ce mercredi, la bouteille de gaz passera de 20 à 17 euros. Le prix du litre de gazole coûtera 0,93 d'euro, soit 6 centimes de moins. Le litre de sans-plomb sera fixé à 1,20 euros, soit 4 centimes de moins. Le FOD est fixé à 0,57 soit 9 centimes de baisse. Le litre de gazole et de sans-plomb pour les professionnels de la mer est respectivement fixé à 0,54 d'euro, soit 9 centimes de moins et à 0,55 d'euro soit 4 centimes de moins.

Le COSPAR, même s'il note "une avancée", n'est pas satisfait par ces baisses. "Le contexte économique mondial concernant le prix des carburants permettait d'arriver à une diminution de 5 euros de la bouteille de gaz et de 10 centimes par litre de gazole et d'essence" affirme Jean-Hugues Ratenon. "Une fois de plus on ne prend pas en compte les intérêts des plus défavorisés. Tout se passe comme si l'État voulait conforter les compagnies pétrolières dans leur politique de recherche du bénéfice maximum" ajoute, en substance, le porte-parole du collectif.

Le COSPAR n'est pas non plus satisfait par les propositions du patronat sur les salaires (voir article par ailleurs). Si le gel des loyers en logement social et en résidence universitaire (voir article par ailleurs) constitue "également une avancée" dit le collectif, les négociations sur la baisse de 20% de 500 articles produits de consommation courante regroupés en 100 familles de produits "est loin d'être terminée". Les représentants de la grande distribution ont propose de baisser les prix de 127 articles (voir article par ailleurs).
Les négociations reprennent mercredi.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !