ZAC La Réserve - Sainte-Marie :

Avis favorable pour la zone commerciale de 16 221 m2


Publié / Actualisé
La CDAC (Commission départementale d'aménagement commercial) a accepté ce jeudi 4 mars 2010 le projet d'implantation commerciale dans la ZAC La Réserve à Sainte-Marie sur un terrain de 15 hectares comprenant 500 logements, 7 000 m2 de bureau, et 16 221 m2 de projets repartis en surface commerciale (1 527 m2) et en surface non alimentaire (14 694 m2). Porté par le promoteur métropolitain, Immocom, basé à Cormontreuil, le projet commercial de la ZAC de La Réserve a reçu un avis favorable à 6 voix pour, 1 voix contre.
La CDAC (Commission départementale d'aménagement commercial) a accepté ce jeudi 4 mars 2010 le projet d'implantation commerciale dans la ZAC La Réserve à Sainte-Marie sur un terrain de 15 hectares comprenant 500 logements, 7 000 m2 de bureau, et 16 221 m2 de projets repartis en surface commerciale (1 527 m2) et en surface non alimentaire (14 694 m2). Porté par le promoteur métropolitain, Immocom, basé à Cormontreuil, le projet commercial de la ZAC de La Réserve a reçu un avis favorable à 6 voix pour, 1 voix contre.
La Fédération départementale des associations d'artisans, de commerçants et de travailleurs indépendants de La Réunion (la Fedaction) s'était mobilisée ce mardi pour demander " le rejet de ce dossier. " Selon Ibrahim Patel, " la décision de la CDAC est lourde de conséquences. Ce projet rayera à coût sûr le centre-ville de Sainte-Marie de la carte économique et portera un impact négatif sur le secteur des Hauts de cette même commune, provoquant même un déséquilibre économique sans précédent sur la zone de chalandise du Nord à l'Est de l'île. " Très inquiets, les présidents des associations de commerçants des centres-villes du Nord et de l'Est avaient justifié leur démarche : " Les consommateurs vont devoir faire des choix, ce sont les petites entreprises et les commerçants de proximité qui vont être pénalisés. "

Ibrahim Patel réagit à la décision de la CDAC ce jeudi : " Nous prenons acte de l'avis qui a été formulé. Mais nous réfléchissons à une action future, nous avons un mois pour déposer un recours. Nous prenons le temps de la réflexion. Il y aura une consultation des associations de commerçants du Nord et de l'Est, on étudiera ensemble la situation. "

Le Président de la Fedaction reproche au promoteur un "manque de transparence". " On ignore à quoi serviront les locaux de 3 moyennes surfaces sur les 5 qui seront implantées sur les 13 594 m2 de surface non alimentaire. D'autant plus qu'un site d'une telle dimension apporterait, selon nos estimations, un milliard d'euros de chiffres d'affaires. Tout est axé sur la rentabilité, les grands groupes se livrent un combat féroce. Les petites entreprises ne peuvent pas rivaliser, elles seront amenées à disparaître, " déplore Ibrahim Patel.

   

1 Commentaire(s)

Nicole, Posté
ce projet me parait genial surtout que j envisage de me trouver une location
a ste marie.
Bonne chance et que ce projet se realise