Economie :

Edena : "la Ville du Port fera prévaloir l'intérêt général"


Publié / Actualisé
La Ville du Port n'a jamais caché son opposition à la vente de la société Edena au groupe Marbour. Elle l'a une nouvelle fois fait dans un communiqué publié ce jeudi 7 avril 2011. Communiqué dans lequel elle estime que ce projet de rachat "s'inscrit dans un contexte extrêmement préoccupant pour l'évolution économique et sociale de notre île et le devenir de l'entreprise elle-même". La municipalité annonce qu'elle se "réserve les droits de faire prévaloir les droits de la collectivité au nom de l'intérêt général".
La Ville du Port n'a jamais caché son opposition à la vente de la société Edena au groupe Marbour. Elle l'a une nouvelle fois fait dans un communiqué publié ce jeudi 7 avril 2011. Communiqué dans lequel elle estime que ce projet de rachat "s'inscrit dans un contexte extrêmement préoccupant pour l'évolution économique et sociale de notre île et le devenir de l'entreprise elle-même". La municipalité annonce qu'elle se "réserve les droits de faire prévaloir les droits de la collectivité au nom de l'intérêt général".
Que sous-entend cette affirmation ? Selon le Jir de ce jour qui cite Jean-Yves Langenier, maire de la commune du Port, "la municipalité réfléchit à la possibilité que le prix d'eau captée par Edena, peu revalorisé depuis des années, pourrait à terme être révisé à la hausse". Autre décision qui pourrait être prise par la Ville, revoir les termes d'un des deux contrats qui la lie à l'entreprise en charge d'embouteiller l'eau de source. Le contrat actuel engage les deux parties "de manières perpétuelle". Jean-Yves Langenier veut introduire un contrat à durée limitée et renouvelable afin qu'il puisse être rediscuté à chaque fin de période.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !