Grogne contre le prix des carburants :

La bonbonne de gaz à 15 euros au 1er mars


Publié / Actualisé
Après plus de deux heures de négociations, ce lundi 6 février 2012, dans l'après-midi, l'intersyndicale des transporteurs, les associations de consommateurs, Roul pa nou, Momon papa lé la et l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté, et les autorités, en la personne de Didier Robert, président du conseil régional, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, et Michel Lalande, préfet de La Réunion, sont parvenus à un accord sur la problématique du prix des produits pétroliers. À partir du 1er mars, le prix de la bonbonne de gaz s'élèvera à 15 euros au lieu des 21,76 euros actuels. Concernant le prix du gazole professionnel, une baisse de 6 centimes et de 5 centimes a été respectivement proposée aux transporteurs et taxiteurs. Quant à la baisse de 25 centimes sur le prix du litre du carburant pour la population réunionnaise, faute de présence de la SRPP, une table ronde sur la question est prévue mardi prochain. Satisfaits, les transporteurs n'ont pas prévus d'actions de blocage.
Après plus de deux heures de négociations, ce lundi 6 février 2012, dans l'après-midi, l'intersyndicale des transporteurs, les associations de consommateurs, Roul pa nou, Momon papa lé la et l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté, et les autorités, en la personne de Didier Robert, président du conseil régional, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, et Michel Lalande, préfet de La Réunion, sont parvenus à un accord sur la problématique du prix des produits pétroliers. À partir du 1er mars, le prix de la bonbonne de gaz s'élèvera à 15 euros au lieu des 21,76 euros actuels. Concernant le prix du gazole professionnel, une baisse de 6 centimes et de 5 centimes a été respectivement proposée aux transporteurs et taxiteurs. Quant à la baisse de 25 centimes sur le prix du litre du carburant pour la population réunionnaise, faute de présence de la SRPP, une table ronde sur la question est prévue mardi prochain. Satisfaits, les transporteurs n'ont pas prévus d'actions de blocage.
La table des négociations sur le prix des carburants et le prix de la bouteille du gaz était animée dans les locaux de la DEAL (direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement) à Saint-Denis ce lundi 6 février 2012. Les discussions ont duré près de trois heures, les visages étaient tendus, et le ton est parfois monté.

Au final, les professionnels ressortent satisfaits de cette table ronde. Les transporteurs et les taxiteurs ont obtenu respectivement une baisse de 6 centimes et de 5 centimes sur le gazole professionnel. "Il y a eu des avancées positives cet après-midi, les échanges ont été effectués avec des gens responsables, nous sommes satisfaits", déclare Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR (fédération nationale des transports routiers),
à la sortie de la table ronde.

En ce qui concerne la bouteille de gaz à 15 euros, la chose est acquise. "On a avancé dans le bon sens, et ce prix doit être mis en application à partir du 1er mars", précise Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP (alliance des Réunionnais contre la pauvreté).

En revanche, en ce qui concerne la baisse de 25 centimes sur le prix du litre du carburant pour toute la population réunionnaise, il faudra encore attendre. Une réunion est prévue mardi 14 février à 15 heures, toujours à la DEAL. "Le préfet n'était pas en mesure de prendre une décision à ce sujet, compte tenu de l'absence des représentants des pétroliers à la table ronde cet après-midi", souligne Jean-Bernard Caroupaye. Les usagers particuliers de la route n'ont donc rien obtenu ce lundi.

Cependant, les opérations escargot des transporteurs et les blocages de la circulation ne seront pas reconduites. "Le préfet nous a prouvé qu'on pouvait lui faire confiance aujourd'hui. Il nous fixe un rendez-vous la semaine prochaine, nous serons présents. D'ici là, nous n'entreprendrons pas d'actions", assure Jean-Bernard Caroupaye.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !