Vie chère - Projet de coopérative solidaire :

Pour lutter contre les monopoles de la grande distribution


Publié / Actualisé
Dimanche 15 avril, un pique-nique solidaire a réuni plus d'une centaine de personnes à l'Etang-Salé. A l'initiative de ce rendez-vous dominical : Jean-Alain Cadet, secrétaire régional d'Europe Ecologie les Verts et président de l'association les Consom'Acteurs Réunionnais. L'occasion de faire connaître le projet de coopérative solidaire qui est en train de se mettre en place sur l'île. Objectif de cette coopérative : "lutter contre les monopoles abusifs et prouver qu'il est possible d'acheter des produits de qualité à un juste prix", explique Jean-Alain Cadet.
Dimanche 15 avril, un pique-nique solidaire a réuni plus d'une centaine de personnes à l'Etang-Salé. A l'initiative de ce rendez-vous dominical : Jean-Alain Cadet, secrétaire régional d'Europe Ecologie les Verts et président de l'association les Consom'Acteurs Réunionnais. L'occasion de faire connaître le projet de coopérative solidaire qui est en train de se mettre en place sur l'île. Objectif de cette coopérative : "lutter contre les monopoles abusifs et prouver qu'il est possible d'acheter des produits de qualité à un juste prix", explique Jean-Alain Cadet.
"En 2009, après les manifestations du Cospar, pour lutter contre les monopoles, la Haute autorité de la concurrence avait préconisé la mise en place d'une centrale d'approvisionnement financée par les collectivités. Mais rien n'a été fait", regrette Jean-Alain Cadet. Suite aux événements de février dernier, où La Réunion a été secouée par des mouvements de colère contre la vie chère, le président de l'association Consom'Acteurs Réunionnais a alors lancé l'idée d'une centrale d'achat coopérative à La Réunion.

"Afin de lutter contre les prix abusifs et modifier notre mode de consommation trop dépendant de la grande distribution, nous avons émis l'idée de créer une centrale d'achat et un réseau de distribution sous la forme coopérative, c'est à dire mise en place et contrôlée par les adhérents/consommateurs", explique Jean-Alain Cadet.

Un site internet a été créé pour faire connaître le projet et rassembler les idées : www.coop-solidaire.re. "Environ 180 personnes se sont inscrites sur le site pour le moment. C'est déjà un bon début, ça montre que les gens sont intéressés et ils peuvent aussi apporter leur contribution", indique Jean-Alain Cadet. "Nous avons déjà créé des groupes de travail, et des ateliers afin de finaliser le projet", ajoute-t-il.

"Pour l'instant, on est encore au stade de projet, tout ne peut pas se faire en un jour", précise tout de même le président de Consom'Acteurs Réunionnais. "Mais nous essayons de nous organiser, et de proposer des pistes de réflexion. On pense par exemple à favoriser les petits commerces et la production locale", déclare-t-il.

"D'ici juillet, nous aurons défini notre statut juridique, et le type d'actions à mener", affirme Jean-Alain Cadet. Il prévoit aussi d'organiser un pique-nique avec les producteurs locaux avant le mois de septembre pour envisager leur participation à la coopérative. La FRCA (fédération régionale des coopératives agricoles) a d'ores et déjà été consultée, et a précisé aux membres de la coopération solidaire qu'il n'y a "pas d'obstacle à fournir une future coopérative en produits pays si la coopérative est structurée et prête à fonctionner".

"Nous avons déjà pris contact avec certaines entreprises pour connaître leurs tarifs", poursuit Jean-Alain Cadet. Il cite l'exemple de l'une d'entre elles, qui vend des boîtes de conserves à 23 centimes, alors qu'on les retrouve en grande distribution entre 1,50 et 1,80 euro. Avant d'indiquer : "Il ne s'agit pas non plus pour la coopérative de ne pas faire de bénéfices, mais il faut que ces marges soient raisonnables, pas abusives", estime Jean-Alain Cadet.

Encore à l'état de projet, la coopérative cherche à se structurer pour proposer aux Réunionnais des produits de qualité à un prix "juste". "Je sais que beaucoup sont sceptiques. Il faudra leur prouver que c'est possible", termine Jean-Alain Cadet.

   

3 Commentaire(s)

Bernard Louis, Posté
J'ai signé la pétition pour que cela puisse se mettre en place. Alors, en avant !
Sanglier974, Posté
Je trouve c'ette initiavive tres interessante et qui sera tres utile à la reunion.
Tantine85, Posté
cela semble être une bonne initiative la création de ce projet de coopérative solidaire ! effectivement cela n'est cas l'état de projet mais il faut bien cadrer le projet, ses objectifs, les attentes des consommateurs et aussi des producteurs contribuant à cette organisation !! il est aujourd’hui difficilement admissible d'avoir des produits locaux aussi cher si ce n'est plus que des produits importés !!! il ne faut pas généraliser mais quand même !! je souhaite une bonne réussite à ces initiatives et que cela contribue à des actes de consommations plus raisonnables aussi . Bon courage et bonne réussite à ce projet