Air Austral :

Marie-Joseph Malé présente la nouvelle feuille de route


Publié / Actualisé
Marie-Joseph Malé, président du directoire d'Air Austral, a présenté le "business plan" de la compagnie aérienne pour les deux années à venir ce mercredi 16 mai 2012. Comme l'avait annoncé Didier Robert, président du conseil de surveillance d'Air Austral, ce mardi 15 mai, il est revenu sur la suppression des vols vers la province, c'est-à-dire les dessertes de Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Nantes. Il a aussi annoncé la suspension des dessertes de Sydney et Nouméa, et le maintien de la desserte de Bangkok via Chennaï en Inde, et en Boeing 737 800. Rappelons aussi que les 53 contrats à durée déterminée de la société ne seront pas renouvelés. Ce "business plan" qui vise à rééquilibrer la situation financière de l'entreprise, sera mis en ?uvre au début à partir de novembre 2012. Air Austral accuse un déficit de 52 millions d'euros sur l'exercice 2011-2012 et ses dettes auprès des banques frôle les 160 millions d'euros.
Marie-Joseph Malé, président du directoire d'Air Austral, a présenté le "business plan" de la compagnie aérienne pour les deux années à venir ce mercredi 16 mai 2012. Comme l'avait annoncé Didier Robert, président du conseil de surveillance d'Air Austral, ce mardi 15 mai, il est revenu sur la suppression des vols vers la province, c'est-à-dire les dessertes de Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Nantes. Il a aussi annoncé la suspension des dessertes de Sydney et Nouméa, et le maintien de la desserte de Bangkok via Chennaï en Inde, et en Boeing 737 800. Rappelons aussi que les 53 contrats à durée déterminée de la société ne seront pas renouvelés. Ce "business plan" qui vise à rééquilibrer la situation financière de l'entreprise, sera mis en ?uvre au début à partir de novembre 2012. Air Austral accuse un déficit de 52 millions d'euros sur l'exercice 2011-2012 et ses dettes auprès des banques frôle les 160 millions d'euros.
A l'issue de la réunion du conseil de surveillance, Didier Robert avait annoncé dans les grandes lignes la nouvelle feuille de route d'Air Austral. Marie-Joseph Malé l'a présentée officiellement ce mercredi 16 mai. Il a rappelé dans un premier temps la "situation dégradée" dans laquelle se trouvait Air Austral, annonçant que la marge opérationnelle sur l'exercice clos au 31 mars 2012 accusait un résultat négatif de moins 52 millions d'euros. "Le résultat net sera encore plus défavorable", a-t-il souligné.

Marie-Joseph Malé a indiqué que deux réseaux étaient déficitaires : les lignes vers la province et les lignes vers l'Asie et l'Océanie, tout en précisant que la desserte de Bangkok est moins déficitaire que celle de Sydney. Deux autres réseaux sont eux bénéficiaires ou équilibrés : la liaison avec Paris-Charles de Gaulle et le réseau régional.

Pour remédier à la situation financière difficile de la compagnie aérienne, le nouveau directoire a donc présenté un "business plan" avec quatre objectifs : définir le périmètre d'activités permettant de retrouver l'équilibre dès 2013-2014 ; minimiser l'impact social ; renforcer l'ouverture de La Réunion vers le monde extérieur à travers des partenariats qui sont à développer ; et rétablir en interne les fondamentaux de la compagnie. Cette nouvelle feuille de route a été validée ce mardi par le conseil de surveillance.

Ainsi, les dessertes de Sydney et Nouméa seront suspendues, elles seront remplacées par un partenariat "code-share" avec la compagnie Air Mauritius. Le vol Réunion-Bangkok est lui maintenu, pour garder un point d'entrée en Asie entre autres, mais avec un ajustement de la desserte. Ce sera désormais un Boeing 737 qui assurera la ligne, et non plus le Boeing 777, pas assez rentable commercialement parlant puisque le nombre de passagers reste insuffisant par rapport au nombre de places disponibles. Avec un avion plus petit, la nouvelle ligne vers Bangkok nécessitera une escale par Chennaï, 3e aéroport de l'Inde. Le Réunion-Bangkok prendra donc appui sur Madras.

Concernant les lignes vers la métropole, seule la desserte vers Paris-Charles de Gaulle subsistera. Air Austral renonce totalement à la desserte de la province. Les lignes vers Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Nantes seront ainsi supprimées. En contrepartie, la compagnie renforce sa desserte sur Paris. Air Austral entend aussi négocier des accords avec d'autres réseaux, tels que la SNCF ou Air France, pour mettre en place un programme de correspondance pour les passagers.

Par ailleurs, le réseau régional sera consolidé avec une plus grande fréquence de vols. On passe ainsi de 137 à 142 vols par semaine vers les îles de l'Océan Indien. La desserte vers Maurice est notamment améliorée en passant de 36 à 41 vols par semaine. La compagnie envisage d'établir de nouveaux partenariats avec Air Madagascar ou Air Seychelles, et réfléchit à la possibilité d'une desserte sur le Golfe. Toutefois, Marie-Joseph Malé a assuré "ne pas avoir connaissance" d'investisseurs étrangers qui seraient intéressés à entrer dans le capital d'Air Austral. Il souligne quand même que pour mettre en place ce "business plan", la compagnie a "un besoin urgent de nouveaux actionnaires" car "il faut avancer très très vite".

La flotte aérienne sera elle ajustée. Elle diminue sur les vols long-courrier, qui ne disposent plus que de quatre avions, et comprend cinq avions sur les vols moyen et court courrier. Deux avions seront mis en vente dans les meilleurs délais. En ce qui concerne l'Airbus A 380, le dossier est reporté à fin juin. Une "bouffée d'oxygène" selon Marie-Joseph Malé, pour réfléchir aux différentes options qui se présentent.
Le président du directoire a aussi confirmé que les 53 contrats à durée déterminée de l'entreprise ne seraient pas renouvelés.

Enfin, il a indiqué que la marge opérationnelle de l'exercice 2012/2013 devrait encore être négative, mais que le "business plan" mis en ?uvre, ainsi qu'un plan d'économies complémentaires, permettraient de revenir à un équilibre avec une marge positive pour l'exercice 2013/2014. Ces économies supplémentaires passeraient par la renégociation des contrats avec ses fournisseurs ou encore par un meilleur contrôle de la consommation de carburant.

   

5 Commentaire(s)

NATHALIE D, Posté
Notez bien qu'Ethève touchait presque 4 fois de plus que François Hollande pour amener Air Ausral dans ce gouffre ; j'ai peur pour la France ...
Delpasarli, Posté
He bien quelle mauvaise nouvelle, nous avons deja des billets sydney reunion pour le 15 decembre, on va faire comment maintenant pour venir passer noel en famille??? Au lieu de supprimer la ligne vous devriez juste reduire le nombre de vols et prendre des appareils plus petits dans les periodes creuses. A chacun de nos voyages en decembre les vols sont pleins a craquer, c'est difficile a comprendre que cette ligne soit la plus deficitaire.
Calédonien, Posté
Pourquoi arrêter cette ligne sur Nouméa? alors qu il serait possible et plus rentable pour air austral d opérer 2 vols par semaine Stdenis / Bangkok / Nouméa et retour en consolidant le trafic de passagers via la thailand. Il serait ainsi justifié de maintenir les B777 sur Bangkok et Nouméa via Bangkok . Les passagers en provenance de NOuméa et Paris pourrait eux poursuivre leur voyage Bangkok/paris avec un code share avec Thai airways. Mais les accord inter-compagnie n est pas le point fort d Air austral visiblement. c est désolant pour les échanges entre les calédoniens et leur cousin réunionnais.
AF/UU, Posté
Quand est ce que la compagnie change de nom pour s'appeler AIR FRANCE?
On vire des créoles pour mettre des Zoreils et en plus des zoreils cadres dirigeants d'Air France et on veut nous faire croire que UU ne sera un filiale d'Air France, ce que le réunionnais ETHEVE avait réussi à faire.
Vive les goyaves de France.
Vous avez vu, la connivence avec AF n'a pas tarde. Tout le temps que ETHEVE était la, AF lançait sans cesse des promotions moins chères que celles de UU. ETHEVE est parti, les adres d'AF arrivent au pouvoir de notre compagnie. Il n'y a plus de promo AF et ce matin les tarifs augmentent de 48€.
Zot y pren créoles pou couillons ! Jusqu'à quand nu laisse à zot faire?
Phil, Posté
Paris .... et le désert Français!!!
Il n'y aura plus de différence entre AA et Air France, on va devoir "se taper" Paris et perdre plusieurs heures...
Pauvres provinciaux que nous sommes, que ce soit à St Denis ou à Marseille