Les terrassiers reçus en préfecture :

Création d'un comité pour examiner les difficultés des entreprises


Publié / Actualisé
Après avoir mené une opération escargot entre le Port et Saint-Denis ce mardi 29 mai 2012, une délégation du collectif pour la défense des entreprises du bâtiment et de travaux publics a été reçue en préfecture par Thierry Devimeux, secrétaire général pour les affaires régionales, et en présence du représentant du directeur régional des finances publiques Eric Ah Thiane. Pour rappel, les représentants du collectif ont demandé à l'Etat de geler les dettes fiscales et sociales des entreprises de transports et du BTP, et réclament la relance de la commande publique.
Après avoir mené une opération escargot entre le Port et Saint-Denis ce mardi 29 mai 2012, une délégation du collectif pour la défense des entreprises du bâtiment et de travaux publics a été reçue en préfecture par Thierry Devimeux, secrétaire général pour les affaires régionales, et en présence du représentant du directeur régional des finances publiques Eric Ah Thiane. Pour rappel, les représentants du collectif ont demandé à l'Etat de geler les dettes fiscales et sociales des entreprises de transports et du BTP, et réclament la relance de la commande publique.
Après avoir pris acte des revendications du collectif, le représentant du préfet a annoncé la mise en place d'un accompagnement local des entreprises en difficulté en créant un comité départemental d'examen des difficultés de financement des entreprises (CODEFI) dédié aux entreprises des secteurs du transport et du BTP.

Ce comité se réunira très régulièrement pour examiner individuellement, dans des délais très rapides avec l'ensemble des créanciers concernés, la situation des entreprises menacées, informe la préfecture dans un communiqué. Un bilan des travaux du CODEFI Transport-BTP sera présenté aux opérateurs économiques tous les trimestres.

L'Etat s'est également engagé à poursuivre son action afin que les entreprises de transports et de travaux publics puissent bénéficier de contrats de sous-traitance respectueux de leurs équilibres économiques.

La mise en oeuvre de la charte des bonnes pratiques dans le domaine du transport, signée en juin 2011 par tous les partenaires (donneurs d'ordre, entreprises du transport, Etat) sera poursuivie et accélérée.

Enfin, il a été souligné l'importance du travail mené par le haut conseil de la commande publique (HCCP) qui permet d'optimiser le niveau de la commande publique par une meilleure responsabilisation de l'ensemble des acteurs publics et privés.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !