Selon des études de l'Iedom :

Des tarifs bancaires stables, légère embellie du climat des affaires


Publié / Actualisé
Les tarifs des banques ultramarines au 1er octobre 2013 sont globalement équivalents à ceux observés en avril 2013 et restent majoritairement inférieurs à ceux pratiqués en métropole, relève l'institut d'émission des départements d'Outre-mer (Iedom) dans une étude publiée ce mardi 5 novembre. Une autre note constate par ailleurs que l'indicateur du climat des affaires (ICA) à La Réunion progresse à nouveau au troisième trimestre 2013, mais à un rythme moins marqué qu'au trimestre précédent.
Les tarifs des banques ultramarines au 1er octobre 2013 sont globalement équivalents à ceux observés en avril 2013 et restent majoritairement inférieurs à ceux pratiqués en métropole, relève l'institut d'émission des départements d'Outre-mer (Iedom) dans une étude publiée ce mardi 5 novembre. Une autre note constate par ailleurs que l'indicateur du climat des affaires (ICA) à La Réunion progresse à nouveau au troisième trimestre 2013, mais à un rythme moins marqué qu'au trimestre précédent.

"Par rapport au précédent observatoire (avril 2013), on observe une stabilisation des tarifs bancaires", note ainsi l’Iedom, un constat recouvrant toutefois quelques disparités. Par exemple, si les frais de tenue de compte sans mouvement enregistrent une forte baisse (20,60 euros ce semestre contre 30,14 euros en avril 2013), les frais de carte de paiement et l’assurance perte ou vol ont connu une légère augmentation.

A La Réunion, ces tarifs sont également très variables d’une banque à l’autre. En moyenne, les frais de tenue de compte sont de 17,59 euros. Mais s’ils sont gratuits à la BRED ou à la Caisse régionale du crédit mutuel maritime d’Outre-mer (CRCMMOM), ils s’élèvent à 48 euros à la Banque de la Réunion (BR), à la BFCOI ou encore à la BNPP Réunion. A l’inverse, les frais de tenue de compte sans mouvement sont de 52 euros à la BRED et de 67,28 euros à la CRCMMOM mais gratuits à la BR, BFCOI ou BNPP. Une opposition sur chèque peut également coûter 19,17 euros à la BRED et rien du tout à la BNPP.

Mais contrairement à certaines idées reçues, les tarifs bancaires demeurent plus avantageux en Outre-mer qu’en métropole, l’Iedom soulignant que 10 indicateurs sur 14 sont inférieurs ou égaux à ceux pratiqués dans l’Hexagone.

Si les tarifs bancaires sont stables, l’Iedom constate par ailleurs un "nouveau regain de confiance" concernant le climat des affaires, dont l’indicateur (ICA) progresse à nouveau au troisième trimestre 2013 (+3,2 points), mais à un rythme moins marqué qu’au trimestre précédent (+5,8 points). Il reste ainsi en deçà de sa moyenne de longue période.

Et si cette amélioration s’explique d’abord par les anticipations positives des entrepreneurs sur le trimestre à venir, les professionnels interrogés par l’Iedom jugent l’activité au troisième trimestre 2013 dégradée alors qu’ils anticipaient une stabilisation. "Les chefs d’entreprise restent prudents et s’attendent à une nouvelle baisse de leur courant d’affaires au quatrième trimestre 2013. Ils prévoient néanmoins une stabilisation des délais de paiement, des effectifs et de la trésorerie", conclut l’Iedom.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

NOULO, Posté
dans la rue certaine commerçant évoque que bientôt les banques de île sortirons une nouvel vignette de chèque plus sécurisé, on évoque même que est deux réunions qui on mis ce System au point quand saviez vous ?