3,5 millions d'euros de déficit au premier semestre 2015 :

SAPMER : les pertes se stabilisent


Publié / Actualisé
La Société anonyme de pêche malgache et réunionnaise (SAPMER) a stabilisé son résultat net à un déficit de 3,5 millions d'euros au premier semestre 2015 (contre 3,7 millions au premier semestre 2014). La société souligne une création de richesse (bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements) en hausse de presque 2 millions d'euros, signe que la politique du groupe "commence à porter progressivement ses fruits".
La Société anonyme de pêche malgache et réunionnaise (SAPMER) a stabilisé son résultat net à un déficit de 3,5 millions d'euros au premier semestre 2015 (contre 3,7 millions au premier semestre 2014). La société souligne une création de richesse (bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements) en hausse de presque 2 millions d'euros, signe que la politique du groupe "commence à porter progressivement ses fruits".

Malgré "deux débarques de légines décalées" (5 millions d'euros de revenus en moins) et "un contexte du prix du thon brut de plus de 10 % inférieur à l'année précédente compte tenu du point bas atteint en mars-avril 2015", la SAPMER se targue d'avoir un indice EBITDA (bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements) de 2,25 millions d'euros sur le premier semestre 2015, contre 0,42 en 2014.

"Aidées par des économies réalisées sur le coût du gasoil, les améliorations dans la conduite des opérations amont et aval et la focalisation de l'activité valorisation sur les produits premium commencent à porter progressivement leurs fruits", commente le directeur général, Adrien de Chomereau, dans le communiqué.

Avec un chiffre d'affaires en repli de -2,9 % sur ces six premiers mois de 2015 (45,1 millions d'euros contre 46,5 en 2014), la SAPMER accuse un résultat net déficitaire de -3,5 millions d'euros, stable par rapport à 2014 (-3,7). La société conclut en réaffirmant poursuivre "la mise en oeuvre de son plan de forte amélioration de son activité thonière".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !