[VIDEO] Ils travaillent pendant le confinement :

Jumbo Score : débrayage pour réclamer le versement d'une prime de 1.000 euros


Publié / Actualisé
Une partie de salariés de six Jumbo Score de La Réunion a débrayé ce jeudi matin 30 avril 2020 pour protester "contre le non versement de prime" à la hauteur de leurs attentes. Selon ces personnels qui ont débrayé spontanément sans appel de leurs syndicats, mais avec leur soutien, "nous réclamons à la direction le versement d'une prime de 1.000 euros. Les primes vont de 650 à 300 euros" protestent les personnels qui travaillent tous les jours depuis le début du confinement. Ils n'excluent pas de durcir leur mouvement s'ils n'obtiennent pas gain de cause. La direction des Jumbo Score n'a pas encore réagi à ce mouvement d'humeur (Photo d'illustration)
Une partie de salariés de six Jumbo Score de La Réunion a débrayé ce jeudi matin 30 avril 2020 pour protester "contre le non versement de prime" à la hauteur de leurs attentes. Selon ces personnels qui ont débrayé spontanément sans appel de leurs syndicats, mais avec leur soutien, "nous réclamons à la direction le versement d'une prime de 1.000 euros. Les primes vont de 650 à 300 euros" protestent les personnels qui travaillent tous les jours depuis le début du confinement. Ils n'excluent pas de durcir leur mouvement s'ils n'obtiennent pas gain de cause. La direction des Jumbo Score n'a pas encore réagi à ce mouvement d'humeur (Photo d'illustration)

Ce sont les personnels affectés à la gestion et à l'approvisionnement des rayons qui ont débrayés devant les Jumbo Score de Saint-Benoît, Sainte-Marie, le Chaudron (Saint-Denis), le Port, Savanna (Saint-Paul) et Saint-Pierre. Seul les salariés du magasin de Saint-André n'ont pas débrayé pour le moment.

L'heure d'ouverture de ces surfaces de vente a été retardée d'une heure en raison de ce débrayage. Des longues files d'attente se sont formés devant ces magasins qui ont ouverte à 10 heures au lieu de 9 heures

"La direction du groupe Casino, à qui appartiennent les Jumbo Score de La Réunion, verse une prime de 1.000 euros aux salariés (de Métropole  - ndlr) qui travaillent pendant le confinement dans des conditions souvent difficiles" souligne Mario Corbeau, délégué syndical CFDT. Regardez son interview

"Malgré cela à La Réunion, les caissières n'ont reçu que 650 euros, les employés travaillant en magasin n'ont perçu que 500 euros et ceux à qui il a été demandé de rester chez eux et de faire du télétravail ont reçu 300 euros. Cela alors qu'ils utilisent pour l'entreprise leur propre forfait internet leur propre matériel. Et n'est pas normal" s'insurge le syndicaliste.

"C'est un mouvement basé sur le sentiment du non respect du travail accompli" lance Georges Caro dirigeant de la fédération commerce de la CGTR. "Tous ces salariés travaillent en plein confinement, ils est normal qu'ils soient entendus par la direction, leur revendication est légitime" ajoute-t-il.

Les Jumbo Score emploie 2.058 salariés dans toute l'ile.

www.ipreunion.com

 

   

5 Commentaire(s)

John, Posté
Les Réunionnais sont trop gentils à la Réunion je trouves, ils faut pas se laissent faire par des capitalistes Français qui exploitent les gens de notre île comme des esclaves, et ne contribues à aucuns développement de la Réunion.
ON PEU VOIR LE FORT MONOPOLE FRANÇAIS SUR NOTRE ÎLE, ET NON POUR UN MONOPOLE RÉUNIONNAIS.
IL FAUT SE RÉVOLTÉS UN BON COUP À L'ÎLE DE LA RÉUNION
Frigidaire, Posté
Et ils ont tout compris de la distanciation sociale !!!
Lalu!, Posté
Incroyable votre commentaire" les pauvres chéris"
Comment peut on poster un commentaire aussi dégueulasse ?
Les pauvres chéris, Posté
Ils sont venus sur la base du volontariat et maintenant ils veulent une prime....
Je constate aucun respect des distances de sécurité et aucun masque , super bravo, bel exemple affiché en public .
Honte à vous
La vérité si je mens !, Posté
Comme quoi le proverbe est juste : " les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent "...