Énergie :

Consommation électrique par habitant : La Réunion, meilleure élève parmi les DOM


Publié / Actualisé
Ce dimanche 8 mai 2022, l'Observatoire de l'énergie à La Réunion, en partenariat avec EDF Réunion, a présenté les chiffres de la situation énergétique dans notre département. L'observatoire de l'énergie à La Réunion présente, chaque année depuis 16 ans, les chiffres de la situation énergétique de La Réunion via le Bilan Énergétique de La Réunion. Les données présentées s'appuient les chiffres provenant des acteurs de l'énergie à La Réunion ainsi que les acteurs institutionnels (EDF, SIDELEC, Albioma, producteur électrique divers, etc.) Nous publions ci-dessous leur communiqué. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Ce dimanche 8 mai 2022, l'Observatoire de l'énergie à La Réunion, en partenariat avec EDF Réunion, a présenté les chiffres de la situation énergétique dans notre département. L'observatoire de l'énergie à La Réunion présente, chaque année depuis 16 ans, les chiffres de la situation énergétique de La Réunion via le Bilan Énergétique de La Réunion. Les données présentées s'appuient les chiffres provenant des acteurs de l'énergie à La Réunion ainsi que les acteurs institutionnels (EDF, SIDELEC, Albioma, producteur électrique divers, etc.) Nous publions ci-dessous leur communiqué. (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)

En 2020, la consommation moyenne par abonné était de 3,56 MWh et de 3,54 MWh en 2021 (source : EDF). Par abonné, il est entendu le nombre de foyer disposant d’un compteur électrique. Cela représente une consommation de 1,48 MWh par Réunionnais en 2020, et de 1,50 MWh en 2021.  Alors qu’en hexagone, la consommation moyenne par habitant s’élève à 2,2 MWh. 

Si comparaison il doit y avoir entre La Réunion et d’autres territoires, ce serait avec les Zones Non Interconnectées. Les ZNI doivent assurer un équilibre permanent entre leur production d’énergie et leur  consommation. L’électricité consommée dans les zones non interconnectées doit être produite localement :  en totalité pour les DOM-COM, en grande partie pour la Corse. Les ZNI n’ayant pas accès à la principale  source de production d’électricité utilisée dans l’Hexagone, le nucléaire, ils sont contraints d’utiliser  majoritairement les produits pétroliers et le charbon pour la fourniture de l’électricité. De plus, du fait de leur insularité, l’approvisionnement énergétique est contraint et repose en grande  majorité sur les énergies fossiles. L’importance des produits pétroliers dans le mix énergétique primaire est  liée en grande majorité au secteur des transports.

Lire aussi - Consommation d'électricité : les chiffres d'Up énergie contestés au niveau local

ma.m / www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !