Plus de 3,2% de hausse sur un an :

Consommation : les prix ont augmenté de 0,7 % en avril


Publié / Actualisé
"En avril 2022, les prix à la consommation augmentent de 0,7 % à La Réunion. La hausse des prix continue de toucher tous les secteurs de consommation, mais est deux fois moins forte qu'en mars. Les prix des produits pétroliers continuent d'augmenter, de même que ceux des services, de l'alimentaire et des produits manufacturés. Sur un an, les prix augmentent de 3,2 % à La Réunion" indique l'Insee ce lundi 23 mai 2022. La forte hausse des prix des produits pétroliers se poursuit. Elle est toujours accompagnée par celle des produits alimentaires qui s'accélère. En France hors Mayotte, les prix augmentent plus fortement sur un an en avril (+ 4,8 %) qu'à La Réunion, et davantage qu'en mars (+ 4,5 %)" ajoute l'institut de la statistique dont nous publions le communiqué ci-dessous.
"En avril 2022, les prix à la consommation augmentent de 0,7 % à La Réunion. La hausse des prix continue de toucher tous les secteurs de consommation, mais est deux fois moins forte qu'en mars. Les prix des produits pétroliers continuent d'augmenter, de même que ceux des services, de l'alimentaire et des produits manufacturés. Sur un an, les prix augmentent de 3,2 % à La Réunion" indique l'Insee ce lundi 23 mai 2022. La forte hausse des prix des produits pétroliers se poursuit. Elle est toujours accompagnée par celle des produits alimentaires qui s'accélère. En France hors Mayotte, les prix augmentent plus fortement sur un an en avril (+ 4,8 %) qu'à La Réunion, et davantage qu'en mars (+ 4,5 %)" ajoute l'institut de la statistique dont nous publions le communiqué ci-dessous.

En France hors Mayotte, les prix augmentent plus fortement sur un an en avril (+ 4,8 %) qu’à La Réunion, et davantage qu’en mars (+ 4,5 %). La crise sanitaire de la Covid-19 a affecté la production de l’indice des prix à la consommation (IPC) : les relevés de prix dans les points de vente physiques, suspendus à partir du 16 mars 2020, ont progressivement repris au cours du mois de juin ; certains points de vente étaient par ailleurs fermés et de nombreux produits n’étaient plus disponibles à l’achat.

Depuis le mois d’août 2020, moins de 2 % du panier de l’IPC ont ainsi été imputés du fait de la crise sanitaire contre 2 % en juillet et 14 % en juin. En avril et mai 2020, ces taux d’imputation étaient plus élevés et les indices n’ont pu être publiés. Avec la fermeture de certains magasins en centres commerciaux et l’arrêt de certaines activités par décision préfectorale, les taux d’imputation varient de 3 % à plus de 5 % entre février et juin 2021.

En août 2021, les taux d’imputation plus élevés suite au confinement n’ont pas permis de diffuser les indices. En septembre 2021, le taux d’imputation était de 14 %. Il varie entre 2 % et 7 % entre octobre et avril 2022.

Les prix à la consommation augmentent de 0,7 % en avril 2022 à La Réunion. Les prix augmentent dans tous les secteurs de consommation, mais la hausse est deux fois moins forte qu’en mars.

Avec + 0,5 % en avril, les prix des services augmentent pour le deuxième mois consécutif. Les prix des services de communication augmentent de 1,0 %. La hausse de prix des " autres services " se poursuit également (+ 0,9 %), tirés par le relèvement des tarifs d’assurances et des frais d’entretien de véhicule. À l’inverse, les prix des transports reculent de 0,3 %, entraînés par ceux de l’aérien en basse saison. Les tarifs des services de santé baissent également (- 0,1 %), tandis que ceux des loyers et services rattachés restent stables.

- Hausse des tarifs des produits pétroliers -

Les prix de l’énergie continuent d’augmenter : + 2,5 % en avril après + 4,5 % en mars. Ces prix sont tirés exclusivement par la hausse des tarifs des produits pétroliers (+ 3,4 %) sur fond de tensions internationales. La hausse du prix de la bouteille de gaz (+ 9,3 %) est beaucoup plus forte que pour les carburants, dont la hausse des prix est provisoirement atténuée par l’aide exceptionnelle de l’État.

Les prix des produits manufacturés augmentent de 0,6 % après + 1,1 % en mars. Cette hausse est liée d’une part à celle des prix de l’habillement qui se poursuit (+ 1,1 %) après les soldes de février, mais de manière sensiblement atténuée par rapport au mois précédent (+ 4,2 %) et d’autre part, à celle des prix des " autres produits manufacturés " (+ 0,6 %). Les hausses sont notables pour le linge de maison, les téléphones portables, les articles et les appareils pour les soins corporels, ainsi que pour le gros outillage de jardin. En revanche, les prix des produits de santé reculent de 0,2 %.

Les prix de l’alimentaire augmentent en avril, mais de manière moindre que sur les deux derniers mois : + 0,8 % après + 2,7 % en mars et + 2,4 % en février. Les prix des produits frais augmentent de 1,2 % après l’envolée des deux mois précédents en lien avec les intempéries qui ont suivi le passage des cyclones Batsirai et Emnati. Avec + 0,7 % en avril, le relèvement des prix des autres produits alimentaires se poursuit pour le cinquième mois consécutif. Les prix augmentent particulièrement pour la margarine, le beurre, les huiles alimentaires, les yaourts et les poissons séchés ou fumés.
Les prix du tabac augmentent de 0,2 %.

Sur un an, à La Réunion, les prix augmentent de 3,2 %. C’est moins qu’en France hors Mayotte (+ 4,8 %), où la hausse des prix s’est amplifiée en avril, tirés par la hausse plus forte qu’à La Réunion des prix des produits pétroliers, des services et des produits manufacturés dans une moindre mesure.

À La Réunion, les prix de l’énergie continuent d’augmenter à un rythme soutenu (+ 20,3 % sur un an en avril, après + 20,1 % en mars et + 18,0 % en février), sous l’effet de la hausse des prix des produits pétroliers.

Les prix de l’alimentaire accélèrent (+ 6,1 % après + 5,4 % en mars) : ils sont tirés par l’augmentation des prix des produits frais (+ 41,1 %) et des autres produits alimentaires dont la hausse se confirme : + 3,2 % en avril après + 2,3 % en mars et + 1,0 % en février. La hausse des produits manufacturés se poursuit également (+ 2,1 % après + 2,3 % en mars), en raison du relèvement des prix des " autres produits manufacturés ", et de l’habillement dans une moindre mesure.

Les prix des services augmentent également, même si la hausse annuelle (+ 0,9 %) est moins forte que pour les autres postes de consommation. Ils sont toujours entraînés par la hausse des tarifs de transport – en particulier l’aérien – et par celle des " autres services ".

   

1 Commentaire(s)

Photo d'illustration très parlante, Posté
A la Réunion on adore se plaindre de la vie chère, un vrai sport local. Mais quand on jette un oeil sur les caddies des gens aux supermarchés, on constate qu'ils sont pour beaucoup remplis d'articles superflus: bouteilles de sodas, sucreries, chips, packs de bières et bouteilles d'alcool par caisses...Je ne dis pas qu'il est interdit de se faire plaisir de temps en temps, il n'y a aucun mal à ça. En revanche, lorsqu'on se plaint continuellement de la vie chère, ne serait-il pas plus judicieux de concentrer le gros de ses achats sur des articles de nécessité' Même chose pour ceux qui crient mais qui continuent d'acheter leurs tomates à 10 euros le kilo...Chacun ses choix, chacun ses priorités, mais après faut arrêter de se plaindre...