Présidentielle - 2e tour :

Des votes et des couacs


Publié / Actualisé
A chaque élection, quelques petits incidents sont notables dans les bureaux de vote. Cette présidentielle 2012 n'échappe pas à la règle. Au premier tour, on se souvient qu'à Mafate, un bureau n'avait pas ouvert ses portes à 8 heures, assesseurs et matériel manquants à l'appel. Ce dimanche 6 mai 2012, pour le second tour, d'autres couacs viennent rythmer le jour de vote. Exemple dans le chef-lieu, où une électrice, résidente de Mayotte il y a cinq ans, mais inscrite sur les listes électorales de Saint-Denis dans les délais, a été placée sur la liste consulaire, et donc considérée comme une Française établie à l'étranger et votant à La Réunion, alors que cette même électrice a pu voter sans aucun problème le 22 avril dernier...
A chaque élection, quelques petits incidents sont notables dans les bureaux de vote. Cette présidentielle 2012 n'échappe pas à la règle. Au premier tour, on se souvient qu'à Mafate, un bureau n'avait pas ouvert ses portes à 8 heures, assesseurs et matériel manquants à l'appel. Ce dimanche 6 mai 2012, pour le second tour, d'autres couacs viennent rythmer le jour de vote. Exemple dans le chef-lieu, où une électrice, résidente de Mayotte il y a cinq ans, mais inscrite sur les listes électorales de Saint-Denis dans les délais, a été placée sur la liste consulaire, et donc considérée comme une Française établie à l'étranger et votant à La Réunion, alors que cette même électrice a pu voter sans aucun problème le 22 avril dernier...
Mauvaise surprise pour une électrice ce dimanche matin à Saint-Denis. La jeune femme se rend dans son bureau de vote pour accomplir son devoir de citoyenne, comme au premier tour il y a deux semaines, mais a dû attendre un certain laps de temps avant de pouvoir le faire.

En effet, on lui annonce qu'elle est inscrite sur liste consulaire, et que si elle veut voter, elle doit se rendre au bureau centralisateur de la ville. Le bureau électoral prend en compte sa situation d'il y a cinq ans, où elle était inscrite sur les listes électorales de Mayotte. Cette électrice est ainsi considérée comme une Française à l'étranger. Or, d'une part, Mayotte était à l'époque un territoire d'outre-mer et est aujourd'hui un département d'outre-mer, et ne peut donc pas être considéré comme un pays étranger.

D'autre part, même si cette jeune femme était inscrite sur les listes électorales de Mayotte il y a cinq ans, elle a bien entrepris les démarches dans les délais pour s'inscrire à La Réunion, c'est-à-dire bien avant le 31 décembre 2011. Elle a en effet sa carte électorale et son nom figure bien sur le fichier électoral du bureau. De plus, elle a voté sans problème au premier tour.

Ce n'est qu'au bout d'une vingtaine de minutes, et après quelques appels téléphoniques, que cette électrice a pu accomplir son devoir ce dimanche...

   

1 Commentaire(s)

Virginie, Posté
Bonjour,

Même mauvaise surprise ce matin au bureau de vote.
J'ai pu voter le 22 avril, mais ce matin, ils se sont aperçus que j'étais inscrite sur les listes consulaires de votante à l'étranger...
Comment ? Pourquoi ?
J'enrage de ne pouvoir exercer mon droit de citoyenne !!!