Elections départementales :

Les réactions après le scrutin (Actualisé à 9h57)


Publié / Actualisé
Les candidats et leur soutiens réagissent à l'issue du second tour des élections départementales.
Les candidats et leur soutiens réagissent à l'issue du second tour des élections départementales.

 • Michel Fontaine sénateur maire UMP de Saint-Pierre

Je remercie les électrices et les électeurs qui se sont mobilisés et ont permis l’élection des trois binômes soutenus par la majorité municipale ainsi que par les membres signataires de la plateforme de l’union. Sur l’ensemble du département, les candidats de la plateforme ont d’ailleurs remporté une large victoire.

Ce premier succès de la plateforme s’est dessiné dès dimanche dernier avec la victoire significative de Nassimah Dindar et Serge Hoarau au premier tour. Les Réunionnaises et les Réunionnais ont exprimé clairement et fortement leur soutien à la plateforme et le rejet de la politique conduite par le gouvernement.

Ce soir c’est donc leur victoire, notre victoire. C’est la victoire de celles et ceux qui ont souhaité construire pour l’avenir et proposer une gouvernance, un projet et une stratégie pour La Réunion.

Nous anticipons avec quelques heures d’avance les résultats qui s’annoncent au niveau national. C’est la défaite, sans contestation possible, des candidats qui ont apporté leur concours au gouvernement et à sa politique néfaste pour le pays.

Enfin un dernier mot, à ceux qui depuis les Municipales jouent les agitateurs, faute de succès électoral, et les manipulateurs, faute de dignité, la population les a sanctionné sans appel et a donné la victoire aux candidats de conviction face aux candidats mus par la seule ambition.

Nous avons maintenant un prochain rendez-vous, ce jeudi 2 avril, avec l’élection à la-présidence du Département dans le respect des engagements de la plateforme.

• La Possession (canton 3) - Jean-Yves Morel, Anaïs Héron

Le scrutin départemental a pris fin  avec la fermeture des bureaux de vote il y a quelques minutes. La Liste " La Possession Plus Fort, Plus Loin " de Jean-Yves Morel, Anaïs Héron, Dévi sincère et Albrice Elisabeht n’a pas souhaité dans une volonté de réserve légitime communiquer jusqu’ici au-delà de sa position pour le 2nd tour afin de ne pas altérer, la sincérité du scrutin du 2ème tour au bénéfice de l’un ou l’autre des 2 candidatures en lice.

Indépendamment des résultats définitifs de ce scrutin, La Possession, l’institution municipale, les Possessionnais et parmi eux les électeurs ont été abusés par Vanessa Miranville et ses complices.

En effet, les méthodes employées par le Maire et ses adjoints candidats à ce scrutin, ont fait l’objet de délit grave au code électoral, et illustrent le manque de respect dont fait preuve l’équipe en place à l’égard des Possessionnais.

Nos administrés méritent qu’on leur dise la vérité et qu’on ne laisse pas celles et ceux qui s’érigent en justicier défenseur de l’intérêt publique, utiliser à des fins de propagande leur mandat, les moyens de la collectivité et " la situation de La Possession " aux seules fin d’accéder à un nouveau mandat électif, un poste supplémentaire, un pouvoir…

Aussi, indépendamment du résultat de l’élection et dans l’intérêt de la Ville et des Possessionnais, nous saisirons dans les prochains jours les autorités compétentes.

Fidèle au discours de vérité de notre campagne, dans le droit fil de ce que nous avons dénoncé, et par ambition honnête pour le développement de la commune, nous présenterons publiquement l’ensemble des éléments matériels qui fondent notre recours à venir et éclairent sur la réalité de l’incompétence, du manque de sincérité et de l’abus de pouvoir de l’équipe MIRANVILLE.

Les Possessionnais savent pouvoir compter sur notre engagement honnête, sur notre vigilance de tous les instants et sur notre détermination pour que la Commune serve les intérêts de la population et uniquement de la population, dans le respect strict du cadre de la loi.

• Saint-Pierre 3 (canton 22) Yannis Payet et Fabienne Somnica (PS)

Ce soir, nous ne sommes pas arrivés en tête, mais nous ne sommes pas les perdants de ce scrutin. Personne ne nous voyait mettre en ballottage le maire de Petite-Ile et le sénateur-maire de Saint-Pierre. Malgré cela, et malgré un plafond électoral de 28,2% sur Saint-Joseph, nous avons fait entendre jusqu'au second tour une voix différente sur tout le canton.

Nous tenons à remercier les nombreux électeurs qui nous ont donné leur confiance. Nous remercions également Fabrice Lebon et Kérina Lauret d'avoir fait campagne à nos côtés, dans le deuxième tour de cette élection, et Jean- Hugues Suzanne et Colette Gonthier pour leur soutien.

Au lendemain de cette élection départementale, la situation politique a été clarifiée, dans le canton 22. Le maire de Petite-Ile est désormais un maire UMP et il a face à lui une opposition rassemblée, qui incarnera en 2020 le projet d’alternance.

• Saint-André 2 (canton 5) Joe Bédier et Pricilla Cévamy (divers gauche)

Joé Bédier et Primilla Cévamy remercient vivement les électeurs qui leur ont accordé leurs suffrages ce dimanche 29 mars, ceux qui ont confirmé leurs votes du premier tour comme ceux qui s’étaient abstenus ou voté pour des candidats non présents au second tour.

Grâce à leur soutien nous progressons de plus de 16 points entre les deux tours de scrutin, une progression qui représente plus du double de celle du candidat élu. Nous réalisons dans le seul canton notre score en voix du second tour des municipales. Jean-Marie Virapoullé est très, très  loin de retrouver les voix de son père dans le canton.

Les résultats de ces élections font clairement de notre mouvement, l’UDSA, la première force d’opposition de Saint-André. Ils sont la reconnaissance de la constance et de la qualité du travail fait par Joé Bédier auprès de la population et au sein du conseil municipal depuis des années. Ils indiquent que la population adhère chaque jour davantage aux valeurs politiques que nous défendons et à notre projet de développement pour Saint-André, une ville dégradée, une commune aujourd’hui déclassée.

Ces élections sont aussi une étape importante dans notre combat politique dans la perspective de l’échéance municipale de 2020. Les Saint-Andréens et Saint-Andréennes, qui ont déjà adressé un avertissement à la famille Virapoullé en les mettant en ballotage et en nous donnant une progression nettement supérieure entre les deux tours, se rendront compte de plus en plus du caractère illusoire des promesses faites et de l’absence de réel projet pour notre ville. Nous leur demandons de nous rejoindre encore plus nombreux pour donner toute sa force au mouvement de progrès et de développement que nous représentons.

• Saint-Pierre 1 (canton 20) Jean-Gaël Anda et Dolène Chetty (LPA)

Les résultats que nous avons obtenus hier soir représentent pour la section LPA de Saint-Pierre une véritable victoire.

En nous accordant plus de 35% des suffrages, la population du Canton 20 nous montre sa volonté ferme et irrémédiable d'un changement de politique à Saint Pierre. Nous tenons à saluer le résultat de nos concurrents, mais j'invite la population à rester vigilante face aux promesses qui ont été faites par les élus de la majorité municipale.

A la lumière de nos résultats, nous mesurons la confiance que vous portez au LPA et nous vous assurons que nous continuerons ce combat avec toujours plus de détermination et de ténacité.

Merci aussi à l'ensemble des militants, des sympathisants et des électeurs, car grâce à eux, nous sommes parvenus à rassembler au-delà des clivages politiques. Nous pouvons ainsi affirmer que le LPA incarne aujourd'hui une alternative crédible face à la majorité actuelle.

Depuis toujours, notre engagement en politique s'est construit sur le respect de la population et sur le respect de la parole donnée. Ensemble, nous continuerons notre travail en nous mobilisant pour défendre nos idées et nos valeurs à l'occasion des prochaines échéances.

Saint-Paul 2 (canton 18) Pascaline Chéreau-Némazine et Yolain Olivaté (Divers gauche-PLR)

Nous tenons à remercier les électrices et les électeurs du canton 18, Saint Paul 2 pour leur vote et leur confiance. Nous tenons aussi à remercier nos militants et nos sympathisants pour toute l’aide qu’ils nous ont offert. Ce fut une campagne difficile contre des moyens énormes déployés par la candidate de la mairie.

Nous avons quand même mené une campagne avec de faible moyen mais qui a été noble propre et intègre sans promesses, sans mensonges et sans démagogie.

Nous respectons le choix des électrices et des électeurs de ce canton mais nous voyons aussi qu’entre le 1er et le 2ème tour nous triplons nos voix alors que la candidate de la mairie augmente peu vu les moyens déployés.

Nous appelons les électrices et les électeurs à rester vigilant car le combat continue.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !