Législatives - Campagne électorale :

Quand la politique locale déchaîne les passions


Publié / Actualisé
L'adage est bien connu. La politique locale déchaîne les passions. Affiches électorales détournées voire arrachées, tags sexistes et obscènes, permanences dégradées, râlés-poussés ou encore les noms d'oiseaux qui ont fusé... La campagne électorale pour les législatives n'a pas été sereine pour les 70 candidats réunionnais qui briguent les 7 sièges de députés au Palais Bourbon. À la veille du scrutin du premier tour, retour sur certains de ces dérapages...
L'adage est bien connu. La politique locale déchaîne les passions. Affiches électorales détournées voire arrachées, tags sexistes et obscènes, permanences dégradées, râlés-poussés ou encore les noms d'oiseaux qui ont fusé... La campagne électorale pour les législatives n'a pas été sereine pour les 70 candidats réunionnais qui briguent les 7 sièges de députés au Palais Bourbon. À la veille du scrutin du premier tour, retour sur certains de ces dérapages...
Si on avait espéré une campagne électorale "propre" pour les élections législatives de 2012, l'affaire est bel et bien compromise. Les dérapages se sont multipliés, n'élevant pas le niveau du débat politique.

À Saint-Denis, un panneau avec les affiches de campagne de trois candidats dans la première circonscription, à savoir Pierre Vergès entre Nassimah Dindar et Nadia Ramassamy, a été tagué de manière répugnante. Les portraits des deux femmes ont été tagués à la bombe rouge, leurs yeux masqués et un sexe d'homme dans la bouche...

Ailleurs, comme dans les toutes circonscriptions, les affiches sont arrachées et les injures et caricatures sont également légion. Des pratiques que dénonceront un bon nombre de candidats, toutes tendances politiques confondues.

Dans la 1ère circonscription, Nassimah Dindar sera, elle, victime d'un coup bas. La candidate du Modem est mise en scène dans une vidéo postée sur YouTube. Sur un fond sonore de Patrick Sébastien, chantant "Ah si tu pouvais fermer ta gueule", l'on entend sa voix, dont les propos sont sous-titrés, et qui laisse entendre qu'elle tient des propos racistes. Scandalisée par ce montage, elle portera plainte pour diffamation. Imaz Press Réunion pour sa part a porté plainte pour vol d'images puisque trois des photos de notre agence ont été utilisées par les très courageux auteurs anonymes de la vidéo

Dans la 7ème circonscription, pas un jour ne s'est passée sans qu'une provocation ne soit évoquée. On se souviendra des voitures sonos du maire de Saint-Leu Thierry Robert interdites de propagande électorale à Saint-Louis et à l'Étang Salé puis de nouveau autorisées par le tribunal administratif et la guerre de communiqués avec Jean-Claude Lacouture, maire de l'Étang Salé, également candidat dans cette circonscription. Thierry Robert sera également chahuté lors d'une conférence de presse devant le pôle emploi de Saint-Louis par des militants de Fabrice Hoarau, candidat investi par le PCR. Sans oublier, les noms d'oiseaux qui ont fusé à l'Étang Salé et une permanence de Jean-Claude Lacouture dégradée à Piton Saint-Leu.

Des permanences également dégradées dans la 4ème circonscription, entre autres, celle du communiste Élie Hoarau à Petite-Ile.

Mais s'il y a bien une circonscription où la campagne électorale a été particulièrement agitée, c'est dans la 2ème théâtre d'une lutte fratricide entre Huguette Bello députée-maire sortante ex PCR et Jean-Yves Langenier, maire du Port et candidat investi par le PCR. Jean-Marc Gamarus, soutien d'Huguette Bello et lui-même candidat dans la 7ème circonscription, a intimé à Jean-Yves Langenier "va dire à ton maître que nous condamnons l'injustice". Une invective jugée à terminologie esclavagiste et qui a suscité - fait rare tant l'homme est mesuré et peu enclin à la polémique -, un communiqué du maire du Port soulignant "je ne suis l'esclave de personne". La fédération CGTR ports et docks et la section communiste de Sainte-Suzanne ont elles aussi condamnées les propos de Jean-Marc Gamarus. Le niveau est descendu encore lorsqu'une représentante du Front national a affirmé que le Port est "une ville cancrelat".

Espérons maintenant que le niveau de campagne électorale du second tour soit plus élevé...

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !