Législatives - 1ère circonscription :

Nassimah Dindar soutenue par l'UMP locale


Publié / Actualisé
Si André Thien Ah Koon bénéficie du soutien de l'UMP au niveau national pour le second tour des élections législatives dans la 3e circonscription, ce n'est pas le cas pour Nassimah Dindar, dans la 1ère circonscription. Pourtant, tout comme André Thien Ah Koon, la présidente du conseil général a été écartée par la droite locale, et se retrouve en ballotage défavorable face à un candidat socialiste pour le deuxième tour des législatives. Nassimah Dindar peut tout de même compter sur le soutien de l'UMP locale. C'est ce qu'ont annoncé Michel Fontaine, président départemental de l'UMP, et Didier Robert, chef de file de la droite locale, au cours d'une conférence de presse ce mardi 12 juin 2012.
Si André Thien Ah Koon bénéficie du soutien de l'UMP au niveau national pour le second tour des élections législatives dans la 3e circonscription, ce n'est pas le cas pour Nassimah Dindar, dans la 1ère circonscription. Pourtant, tout comme André Thien Ah Koon, la présidente du conseil général a été écartée par la droite locale, et se retrouve en ballotage défavorable face à un candidat socialiste pour le deuxième tour des législatives. Nassimah Dindar peut tout de même compter sur le soutien de l'UMP locale. C'est ce qu'ont annoncé Michel Fontaine, président départemental de l'UMP, et Didier Robert, chef de file de la droite locale, au cours d'une conférence de presse ce mardi 12 juin 2012.
Le bureau politique de l'UMP, réuni à Paris ce lundi 11 juin, a accordé son soutien à André Thien Ah Koon pour le second tour des élections législatives, mais pas à Nassimah Dindar. La présidente du conseil général, ex-UMP, se trouve pourtant sensiblement dans le même cas de figure que l'ancien maire du Tampon.

Lâchée par la droite locale en 2008, Nassimah Dindar finira par faire alliance avec le PS, le PCR et le Modem pour être réélue à la tête du conseil général. On notera que dans le cas d'André Thien Ah Koon, lui aussi a été écarté de la droite locale par Didier Robert, et a rejoint le groupe Alliance du communiste Paul Vergès lors des régionales de 2010.

Pourtant, si André Thien Ah Koon a obtenu le soutien de l'UMP Paris face au socialiste Jean-Jacques Vlody, pour Nassimah Dindar, aucune décision dans ce sens n'a été prise. Selon les informations du Jir, si certains élus de La Réunion en confiance se disaient lundi soir favorables à un soutien de l'UMP à la présidente du conseil général en échange d'une recomposition de la majorité au Département, selon d'autres, à l'image de l'ancien député René-Paul Victoria, il ne fallait pas soutenir Nassimah Dindar puisque c'était de sa faute si la droite avait perdu la mairie de Saint-Denis.

Finalement, une décision a été prise à l'échelle locale en faveur de la présidente du conseil général. Les chefs de file de l'UMP à La Réunion, que sont Michel Fontaine, Didier Robert et René-Paul Victoria, ont en effet annoncé qu'ils apportaient leur soutien à Nassimah Dindar ce mardi 12 juin. Selon Didier Robert, c'est la présidente du Département qui a fait les démarches pour obtenir ce soutien.

Reste à savoir ce que cela signifie pour le conseil général. En sachant que certains élus de La Réunion en confiance espéraient une recomposition de la majorité au conseil général en échange de ce soutien, il est légitime de s'interroger si la majorité sera toujours composée des élus de l'Alliance et du PS. A noter que pour sa part, l'ex-PCR Huguette Bello avait toujours alerté ses camarades sur le fait que Nassimah Dindar restait une femme de droite.

   

5 Commentaire(s)

Zourite, Posté
Ou est ce que c'est écrit que Nassimah a pris sa carte à l'UMP ? Soit je suis bigleux, soit il y a des communistes mauvais perdants... je penche pour la 2ème solution parce que ce que je lis, c'est qu'elle est soutenue par la droite. Pas qu'elle a rejoint la droite... Sans rancune PV
Violette, Posté
ah la la, franchement, nassimah dindar, c'est une vraie girouette ! "je retourne ma veste", comme disait l'autre !
Elle avait raison, Posté
Huguette Bello, Nassimah Dindar est une femme politique de droite et une opportuniste. Il n'y a que Paul Vergès qui ne l'a pas compris (ou qui n'a pas voulu le comprendre)
Alé komprann, Posté
Comment vont faire les communistes et les socialistes au conseil général? Ils vont continuer à être dans une majorité présidée par une élue soutenue par l'UMP locale et qui comprend un autre élu soutenu par l'UMP Paris? Ce n'est plus un zambrokal, c'est un manzé koson
Michel, Posté
Et ben voila ! la messe est dite! elle est bien UMP Nassimah. Mais seulement quand il s'agit de sauver sa peau. elle peut être modem ou de gauche dans d'autres circonstances. La constance et la cohérence en politique dans tout ça?