Législatives - 5ème circonscription :

Jean-Hugues Ratenon appelle à la poursuite de la "révolution douce"


Publié / Actualisé
Suite au premier tour des législatives, Jean-Hugues Ratenon, président de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) et candidat dans la 5ème circonscription, demande, dans un communiqué, à ce que la population continue "la révolution douce afin d'organiser ensemble le vrai changement". Par ailleurs, il indique "consulter le maximum des sympathisants" pour une "position juste" au second tour. Un positionnement qui devrait être rendu public demain mercredi 13 juin 2012. Nous publions son communiqué.
Suite au premier tour des législatives, Jean-Hugues Ratenon, président de l'alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) et candidat dans la 5ème circonscription, demande, dans un communiqué, à ce que la population continue "la révolution douce afin d'organiser ensemble le vrai changement". Par ailleurs, il indique "consulter le maximum des sympathisants" pour une "position juste" au second tour. Un positionnement qui devrait être rendu public demain mercredi 13 juin 2012. Nous publions son communiqué.
"Suite au premier tour des élections législatives, nous voulons encore une fois remercier chaleureusement l'ensemble des électeurs et des électrices qui nous ont fait confiance.

Nous voulons aussi remercier tous les bénévoles mobilisés sur le terrain, avec très peu de moyens et beaucoup de difficultés, nous avons réussi a imposé notre thèse face à des machines électorales bien rodées.

Ceci étant, nous sommes et nous pouvons qu'être satisfaits de ce premier résultat car cette élection était véritablement pour nous un acte de mobilisation dans l'urne contre les injustices. Actuellement, nous continuons la consultation d'un maximum de nos sympathisants afin de donner une position juste pour le second tour.

Avec 12,5% des suffrages exprimés dans l'urne, nous demandons aux partenaires institutionnels d'acter notre représentativité dans la perspective des actions à venir pour l'amélioration du pouvoir d'achat.

A la population, nous demandons de continuer la révolution douce afin d'organiser ensemble le vrai changement qui ne laisse personne sur le bord du chemin. La vigilance est de mise".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !