Elections législatives - 2e tour :

Encore cinq députés à élire


Publié / Actualisé
Sur les 70 candidats inscrits au premier tour des élections législatives à La Réunion, ils ne sont plus que 10 en lice pour le second tour. 10 candidats qui espèrent ce dimanche 17 juin décrocher l'un des cinq sièges de députés restants à pourvoir. Les électeurs de l'île sont donc appelés aux urnes de 8 heures à 18 heures pour faire entendre leur voix dans les urnes. Inutile cependant de se déplacer dans les bureaux de vote en ce qui concerne la 2e et la 4e circonscriptions. Huguette Bello (Pour La Réunion) et Patrick Lebreton (PS) ont en effet été réélus au premier tour dans ces circonscriptions le dimanche 10 juin.
Sur les 70 candidats inscrits au premier tour des élections législatives à La Réunion, ils ne sont plus que 10 en lice pour le second tour. 10 candidats qui espèrent ce dimanche 17 juin décrocher l'un des cinq sièges de députés restants à pourvoir. Les électeurs de l'île sont donc appelés aux urnes de 8 heures à 18 heures pour faire entendre leur voix dans les urnes. Inutile cependant de se déplacer dans les bureaux de vote en ce qui concerne la 2e et la 4e circonscriptions. Huguette Bello (Pour La Réunion) et Patrick Lebreton (PS) ont en effet été réélus au premier tour dans ces circonscriptions le dimanche 10 juin.
Dans la première circonscription, qui comprend sept des neuf cantons de Saint-Denis (les cantons 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 8), c'est un duel de femmes qui se présente. La socialiste Ericka Bareigts, arrivée en tête au premier tour, est opposée à Nassimah Dindar, candidate investie par le Modem, et qui a reçu lors de l'entre-deux-tours les soutiens de La Réunion en confiance, mouvement présidé par Didier Robert, et des représentants locaux du Front national.

Dans la troisième circonscription (le Tampon, Cilaos, l'Entre-Deux, la Rivière Saint-Louis), le socialiste Jean-Jacques Vlody, en ballotage favorable à l'issue du premier tour, affronte l'ancien député-maire du Tampon André Thien Ah Koon. Ce dernier, soutenu dès le premier tour par le Modem, a reçu le soutien du bureau national de l'UMP pour ce second tour, mais a choisi de rester sous l'étiquette Réunion espoir.

Dans la cinquième circonscription (Saint-Benoît, la Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe, les cantons 2 et 3 de Saint-André), les électeurs ont le choix entre le député sortant Jean-Claude Fruteau (parti socialiste) ou le candidat du Nouveau centre, soutenu par l'UMP, Stéphane Fouassin.

Nouvellement créée, la sixième circonscription (Sainte-Marie, Sainte-Suzanne, le canton 1 de Saint-André, et les cantons 7 et 9 de Saint-Denis) présente un duel mixte. D'une part, Monique Orphé, candidate du parti socialiste, et également adjointe à la mairie de Saint-Denis ; de l'autre, Jean-Louis Lagourgue, candidat de La Réunion en confiance et également maire de Sainte-Marie.

Enfin, dans la 7e et dernière circonscription de La Réunion, ce sont deux hommes qui s'affrontent. Le maire de Saint-Leu, Thierry Robert (Le Centre pour la France) est opposé au maire de l'Etang-Salé, Jean-Claude Lacouture (UMP).

Rappelons que pour ces élections législatives 2012, La Réunion doit élire 7 députés contre 5 précédemment. Et pour cause, les communes de Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Louis et Saint-André sont concernées par un nouveau découpage électoral, qui a pour but de redessiner la carte électorale de la France en fonction des évolutions démographiques.

Par ailleurs, le taux de participation sera l'une des clés du scrutin ce dimanche. Pour le premier tour, l'abstention avait été particulièrement élevée. Plus de la moitié des électeurs n'avaient pas fait le déplacement jusqu'aux urnes. Le taux de participation définitif n'avait même pas atteint 47%.

   

3 Commentaire(s)

Fn, Posté
Des faits, uniquement des faits, oui, mais pas tous les faits! Que ceux qui arrangent vos prises de vue, vos opinions. Cet exemple est flagrant : vous dites que Nassimah Dindar a reçu le soutien du FN. Certes mais elle n est pas la seule. Pourquoi n est ce pas mentionne pour les autres candidats?
Webmaster Imaz Press, Posté
@ post anonyme titré FN : nous vous laissons l'entière responsabilité de vos propos, notamment ceux exprimant le mépris que vous semblez avoir pour un autre site. Pour notre part, nous continuons à respecter notre ligne rédactionnelle : relater des faits, uniquement des faits.
FN, Posté
Etes vous adhérent au FN, non le front national mais le Front anti-Nassimah ? Vous ne cessez de rappeler que la candidate a bénéficié du soutien du parti frontiste. Mais 1) vous omettez de dire qu'elle n'a apparemment rien demandé, si l'on en croit la presse objective, et 2) si vous le signalez pour elle, vous devriez, en toute objectivité et neutralité, le signaler pour les autres candidats soutenus également par le Front National. Mais non, pas un mot ! Encore moins évidemment un mot sur le fait que le FN soutienne au national des candidats socialistes. Tout est fait pour jeter l'opprobre sur Nassimah Dindar! On attend mieux d'un site de presse. Attention : vous allez bientôt faire du Zinfos