Législatives - L'ex-représentant local de Debout la France candidat sous l'étiquette RE-UNIR :

Hugues Maillot : "un vrai député" pour la 1ère circonscription


Publié / Actualisé
Il a représenté Debout La France à La Réunion pendant 4 ans, avant que Nicolas Dupont-Aignan (DLF) ne décide de rejoindre Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle. Hugues Maillot se présente aux élections législatives sous l'étiquette du nouveau mouvement RE-UNIR, qui se veut à la fois "gaulliste", "proche du peuple" et "très différent" des idées que peut porter le FN. En rupture avec l'ancien parti, les candidats qui étaient investis Debout La France pour les autres circonscriptions réunionnaises ont laissé tombé la course à la députation pour soutenir Hugues Maillot dans la zone de Saint-Denis.
Il a représenté Debout La France à La Réunion pendant 4 ans, avant que Nicolas Dupont-Aignan (DLF) ne décide de rejoindre Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle. Hugues Maillot se présente aux élections législatives sous l'étiquette du nouveau mouvement RE-UNIR, qui se veut à la fois "gaulliste", "proche du peuple" et "très différent" des idées que peut porter le FN. En rupture avec l'ancien parti, les candidats qui étaient investis Debout La France pour les autres circonscriptions réunionnaises ont laissé tombé la course à la députation pour soutenir Hugues Maillot dans la zone de Saint-Denis.

"Symbolique", la zone de Saint-Denis était "évidente" pour le candidat et son suppléant Daniel Payet, retraité. Car c'est aussi la circonscrition de Michel Debré et celle d'Ericka Bareigts, qui présente sa candidature sous l'étiquette PS.

 

 

Une autre continuité territoriale

Un plan de développement économique dans lequel La Réunion et l'Outre-mer seront "désenclavés" vis-à-vis de la métropole et de l'Europe fait partie des objectifs du mouvement RE-UNIR. Le candidat à la députation souhaite également réformer le système de continuité territoriale en se fondant sur le modèle Corse : avec une enveloppe de 200 millions d'euros, Hugues Maillot compte créer de la richesse en faisant jouer la concurrence des différentes compagnies aériennes, pour arriver "à la moitié du prix du billet d'avion. Cette différence sera assumée par l'Etat via la création d'une délégation de service public", comme cela existe pour le Car Jaune et ainsi faire grimper le nombre de passagers.

L'économie de la mer figure également parmi les projets qui seront défendus lors de cette campagne.

A ce jour, le parti Debout la France n'a plus de réprésentant local et reste hors de la course législative. Sous l'étiquette RE-UNIR, Hugues Maillot souhaite combattre le FN, mais aussi la politique Macron et "oser faire le lien entre toutes les composantes de la nation". S'il est élu, il fera en tout cas partie de l'opposition.

jm/www.ipreunion.com le 17/05/17 à 11h50

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !