Deuxième tour des régionales :

Le PS fait cavalier seul


Publié / Actualisé
Michel Vergoz, tête de liste PS aux élections régionales, a confirmé ce mardi 16 mars 2010, lors d'une conférence de presse, la présence de sa liste " Pour une Réunion plus juste ", lors du second tour de ce mardi 16 mars 2010. Il a confirmé que les tractations avec la liste de Paul Vergès n'ont abouti sur aucun accord. Désormais, Michel Vergoz et ses colistiers vont s'atteler à tenter de convaincre les Réunionnais, et notamment les abstentionnistes, à adhérer au programme socialiste.
Michel Vergoz, tête de liste PS aux élections régionales, a confirmé ce mardi 16 mars 2010, lors d'une conférence de presse, la présence de sa liste " Pour une Réunion plus juste ", lors du second tour de ce mardi 16 mars 2010. Il a confirmé que les tractations avec la liste de Paul Vergès n'ont abouti sur aucun accord. Désormais, Michel Vergoz et ses colistiers vont s'atteler à tenter de convaincre les Réunionnais, et notamment les abstentionnistes, à adhérer au programme socialiste.
C'est à l'unanimité que le conseil fédéral du parti socialiste a rejeté la proposition de fusion de listes émanant de l'Alliance, lors d'une réunion qui s'est déroulée à Saint-Gilles ce lundi 15 mars 2010 à 18 heures. Pour Gilbert Annette, " les réponses données par les négociateurs de l'Alliance n'ont pas été satisfaisantes ".

Trois raisons expliquent ce refus. D'une part, la liste menée par Paul Vergès n'a apporté aucun engagement quant aux " projets prioritaires pour La Réunion " selon le PS. À savoir, l'emploi, le logement et l'éducation. D'autre part, le Parti Socialiste exigeait l'amendement de deux grands projets importants pour l'Alliance, la MCUR et le tram-train. Concernant la MCUR, les socialistes demandaient une réduction du coût du projet. Concernant le tram-train, ils demandaient à ce que l'Etat garantisse la dotation ferroviaire. À ces deux exigences, Michel Vergoz et ses colistiers n'ont pas obtenu de " réponse satisfaisante ".

Enfin, le principal point de désaccord a été la présence d'André Thien Ah Koon (Divers droite) à l'une des places éligibles sur la liste de l'Alliance. " Nous voulions une liste d'union de la gauche. Or, André Thien Ah Koon est loin d'avoir le profil d'un homme de gauche ", ironise Michel Vergoz. C'est sur ce dernier point que s'est cristallisé le désaccord entre le PS et la liste du président sortant de la Région.

Le second tour des régionales opposera donc la liste de Michel Vergoz à celle de Paul Vergès et de Didier Robert. Côté soutien, les socialistes peuvent d'ores et déjà compter sur Europe Ecologie qui a confirmé son ralliement à la liste de gauche. Patrick Lebreton est également persuadé qu'un certain nombre d'anciens colistiers de la liste d'Eric Magamootoo appelleront à voter pour les socialistes. " Une chose est sûre, à l'issue du scrutin du 21 mars, nous prouverons que nous avons fait le bon choix " conclu Michel Vergoz.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !