Cantonales 2011 :

Didier Robert confiant pour le second tour


Publié / Actualisé
Selon Didier Robert, président du conseil régional et chef de file de la droite locale, "La Réunion en confiance n'a pas perdu" le premier tour des cantonales et c'est au contraire le PCR qui est "en mauvaise posture puisqu'il est contraint à un second tour des ses fiefs du Port et de la Possession". Il a eu cette analyse au cours de la conférence de presse qu'il a tenue ce mardi 22 mars 2011. Les mauvais scores enregistrés par plusieurs des candidats soutenus par La Réunion en confiance, au bénéfice net des candidats de gauche font simplement dire à Didier Robert "certains de nos choix n'ont pas été marqués par le sceau de la réussite". Il se dit confiant pour le second tour.
Selon Didier Robert, président du conseil régional et chef de file de la droite locale, "La Réunion en confiance n'a pas perdu" le premier tour des cantonales et c'est au contraire le PCR qui est "en mauvaise posture puisqu'il est contraint à un second tour des ses fiefs du Port et de la Possession". Il a eu cette analyse au cours de la conférence de presse qu'il a tenue ce mardi 22 mars 2011. Les mauvais scores enregistrés par plusieurs des candidats soutenus par La Réunion en confiance, au bénéfice net des candidats de gauche font simplement dire à Didier Robert "certains de nos choix n'ont pas été marqués par le sceau de la réussite". Il se dit confiant pour le second tour.
Car, dit le président de Région , "les résultats du premier tour des cantonales montrent qu'il y a globalement un équilibre des forces politiques". Il appelle "à faire barrage partout au parti communiste" qui dit-il est "en difficulté" et affirme que "La Réunion en confiance sera le groupe politique le plus important à l'issue du second tour".

Il ne donne aucune indication sur les possibles alliances que son groupe pourrait lier avec d'autres forces politiques pour la présidence du conseil général. "Nous verrons après le deuxième tour, aucune force politique ne sera en mesure d'avoir une majorité à elle toute seule" répète-t-il. Il précise pourtant qu'il ne fera "aucun arrangement derrière la cuisine". Peut-être une façon de dire qu'en cas de défaite, La Réunion en confiance choisira délibérément de siéger dans l'opposition sans chercher à composer une majorité avec une autre force politique.

Mahdia Benhamla pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !