Elections municipales :

La Possession Avenir joue la carte jeune


Publié / Actualisé
La Possession Avenir a tenu une conférence de presse ce samedi 5 octobre 2013 à propos de la jeunesse possessionnaise. Jean-Yves Morel, candidat aux prochaines municipales, et Dévi Sincère, ancienne militante socialiste, étaient accompagnés de jeunes militants pour faire un état des lieux. Leur feuille de route, "Ensemble pour La Possession de demain", se projette de 2014 à 2020, durée du prochain mandat municipal.
La Possession Avenir a tenu une conférence de presse ce samedi 5 octobre 2013 à propos de la jeunesse possessionnaise. Jean-Yves Morel, candidat aux prochaines municipales, et Dévi Sincère, ancienne militante socialiste, étaient accompagnés de jeunes militants pour faire un état des lieux. Leur feuille de route, "Ensemble pour La Possession de demain", se projette de 2014 à 2020, durée du prochain mandat municipal.

"Nous n’avons pas été écoutés, notre jeunesse s’enfonce dans la galère, l’équipe municipale préfère les endormir et les exclure." Le constat de Jean-Yves Morel est dur. "Les jeunes de la Possession ne sont plus intéressés par la politique. 65% des 18-25 ans n’auraient pas voté aux dernières échéances électorales" note-il. Cette population est délaissée par la majorité, souligne le responsable de La Possession Avenir. Un avis partagé par Emilie, une militante présente sur place : "je ne vote pas parce que je ne me retrouve pas dans la politique municipale actuelle. Par exemple, je ne sais pas ce qu’ils proposent, à nous les jeunes."

Jean-Yves Morel regrette l’absence de lieux où les jeunes possessionnais pourraient se retrouver. Pourtant, les 15-29 représentent 40% de la population de la commune. Rémy, 21 ans, confirme cet état des lieux : "je suis obligé d’aller au Port ou à Saint-Denis pour prendre mon pied. Il est temps que les nouveaux élus municipaux nous aident à s’éclater ici, à la Possession." Trois problématiques ont été soulevées par le groupe La Possession Avenir lors de cette conférence de presse : l’insertion des jeunes, le besoin de concrétiser leurs projets, et leurs déplacements en ville.

Dévi Sincère a pris la parole pour apporter ses solutions, sous le slogan "jouons jeunes, jouons la responsabilisation des jeunes, jouons en équipe". Elle propose notamment d’ouvrir 14 maisons de jeunes, et de réorienter 24 emplois d’avenir à des postes de techniciens dédiés à l’insertion et l’animation de la jeunesse. L’ancienne militante socialiste souhaite également ouvrir quatre ateliers de communication sociale, des lieux où les jeunes possessionnais pourront travailler leurs projets.

Roland Robert, maire PCR de la Possession, est le premier visé par les critiques de son opposante : "par cette approche, nous pourrons faire émerger une identité culturelle possessionnaise qui manque tant à notre commune. Identité culturelle que notre maire depuis 42 ans n’a pas été capable de faire jaillir. La Possession ne doit plus être mineure, mais majeure, et encore plus quand elle capte nos jeunes."

   

2 Commentaire(s)

ESPOIR, Posté
Encore du blablabla ! Lorsque l'on est jeune on est prêt à tout gober ! Faites quand même attention, posez-vous la question de savoir les raisons qui ont poussé les "vieux" qui l'ont cotoyé de le fuir comme la peste !
Exerçons notre esprit critique et on se gardera d'élire des despotes en puissance !
Il veut être "le capitaine" des jeunes ! A l'image de ce qui se passe dans l'armée ou de l'équipe de football de LA POSSESSION ? Catastrophe !!!!!
Possessionnaise, Posté
Enfin des jeunes qui bougent.Ils ont raison de rejoindre Monsieur Jean Yves Morel.Seul conseillé de l'opposition à intervenir. Où sont les autres groupe de l'opposition, Que font-ils? Je n'entend plus parler d'eux. Je reçois le JUJUBE à la maison et il n'y a que les interventions de l'opposition de Monsieur MOREL.Alors je pense que moi aussi mon choix va se tourner vers lui et son groupe.