Elections régionales :

Debout la France veut refondre l'octroi de mer et la TVA


Publié / Actualisé
Le secrétaire départemental de Debout la France, Hugues Maillot, a présenté à la presse, ce mercredi 22 juillet, le volet économique de son programme, et notamment la refonte du couple octroi de mer et TVA. Pour le candidat aux régionales, "il est tout à fait possible d'avoir un système fiscal qui soit à la fois, favorable aux ménages et à la protection de la production locale". Selon lui, il "faire en sorte que l'octroi de mer ne s'applique que pour les produits importés qui ont une concurrence locale, et une TVA qui s'applique, seule sans octroi de mer, pour l'ensemble des produits qui sont importés mais qui ne sont pas concurrencés localement."
Le secrétaire départemental de Debout la France, Hugues Maillot, a présenté à la presse, ce mercredi 22 juillet, le volet économique de son programme, et notamment la refonte du couple octroi de mer et TVA. Pour le candidat aux régionales, "il est tout à fait possible d'avoir un système fiscal qui soit à la fois, favorable aux ménages et à la protection de la production locale". Selon lui, il "faire en sorte que l'octroi de mer ne s'applique que pour les produits importés qui ont une concurrence locale, et une TVA qui s'applique, seule sans octroi de mer, pour l'ensemble des produits qui sont importés mais qui ne sont pas concurrencés localement."

"Une fois que nous serons à la Région, nous ouvrirons avec l’Etat et l’Union européenne des négociations pour refondre l’octroi de mer", a assuré Hugues Maillot. Concernant la situation des artisans-boulangers, qui protestent contre la hausse de l’octroi de mer, il a affirmé que "les boulangers sont des producteurs locaux, ils créent de l’emploi et de la richesse à La Réunion, on ne peut pas les considérer comme des importateurs ou comme des gens qui concurrencent la production locale."

"Il y a intérêt à trouver une entente avec les boulangers pour écouter ce qu’ils ont à dire et pour sans doute diminuer voir exonérer la farine qu’ils utilisent pour produire du pain. En échange qu’ils s’engagent sur le niveau des tarifs qu’ils pratiquent", a indiqué Hugues Maillot.

Le programme économique de Debout la France comprend également un volet sur une "vraie continuité territoriale appuyée sur une délégation de service public et pas sur des bons serait aussi un facteur de développement économique." Un troisième volet concerne "la concentration des soutiens aux investissements dans des secteurs transversaux et porteurs comme le tourisme. Sortir de la dispersion des aides pour les concentrer sur quelques secteurs."

A quelques mois du lancement de la campagne, Hugues Maillot a affirmé être ouvert "au rassemblement le plus large, à partir du moment où il se fait hors du système et hors des extrêmes." "On ne cherche pas une alliance avec les partis traditionnels, ni les extrêmes. On cherche à rassembler des citoyens, qui veulent que La Réunion progresse. L’enjeu est de faire en sorte que l’élection soit utile pour les réunionnais", a assuré le secrétaire départemental de Debout la France.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Dan run, Posté
@ spoutnik

Dan Run plussoie
Terrien, Posté
Ôté spoutnik descend de out orbit siouplai !
Spoutnik, Posté
Hé, "quand on sera à la région" hahaha, déjà fait 5 % pour le remboursement copain. Mi mét un ti commentaire pour fait plaisir à ou, personne i lire pas out déclaration